Electricité

Comment bien choisir son groupe électrogène ?

12/10/2016
CouvGroupElectro

Lorsque vous souhaitez vous procurer un groupe électrogène, déterminez la puissance disponible, aussi appelée puissance de sortie, dont vous avez besoin. Cela permet d’éviter tout dysfonctionnement ou panne, dus à une sollicitation qui ne correspond pas à ses capacités. La puissance consommée est indiquée en Watt ou kW, alors que la puissance de sortie est exprimée en VA ou kVA.

Comment déterminer la puissance parfaite ?

Répertoriez dans un premier temps l’ensemble des appareils que vous souhaitez alimenter et notez leur puissance maximale en Watts (de crête).

Additionnez l’ensemble de ces valeurs, et multipliez-les par 1,20, du fait d’une utilisation conseillée de votre groupe électrogène à 80 % de sa puissance, pour une meilleure longévité de l’appareil.

Ainsi, vous obtenez le nombre de Watts nécessaires à votre usage. Il ne vous reste plus qu’à convertir cette puissance en VA ou kVA.

À noter : la puissance de crête est la puissance nécessaire au démarrage. Le groupe électrogène ne fonctionne pas à plein régime tout au long de son utilisation.

 

Monophasé, triphasé ou mixte ?

La majorité des appareils fonctionnent en monophasé (équivalant à 230 V), cependant certains outillages spécifiques sont triphasés (400 V). Vérifiez le type de machines que vous souhaitez raccorder à votre groupe électrogène afin de faire le bon choix.

Groupe électrogène MonophaséGroupe électrogène Triphasé

Motorisation de votre groupe électrogène

Les groupes électrogènes bénéficient de l’un de ces deux types de motorisations :

  • La motorisation à 2 temps ;
  • La motorisation à 4 temps.

Les différents types et leurs utilisations ?

Les groupes électrogènes à essence

Groupe électrogène Essence

Puissance disponible : entre 1,5 et 6 kW.

Nuisance sonore : réduite.

Fonctionnement : vous démarrez votre groupe électrogène grâce à un lanceur manuel (starter) ou un démarreur électrique.

Usage : ces modèles sont généralement populaires pour un usage domestique ponctuel.

Moteur : 2 ou 4 temps.

Alimentation : monophasée.

Caractéristiques : compacts, ils sont faciles à entreposer et transporter.

Inconvénients : ils sont très polluants et il est nécessaire d’être très prudent lorsque vous stockez du carburant, hautement inflammable.

 

Les groupes électrogènes à diesel

Groupe électrogène Diesel

Puissance disponible : jusqu’à 2 800 kW.

Nuisance sonore : élevée.

Fonctionnement : ils disposent majoritairement d’un démarreur.

Usage : ces modèles sont privilégiés sur les chantiers, pour un usage professionnel, intensif, régulier et extérieur.

Moteur : 4 temps.

Alimentation : monophasée, triphasée ou mixte.

Caractéristiques : l’usage intérieur n’est possible qu’avec un modèle fixe, disposant d’un système d’aération combiné avec un système d’évacuation des gaz d’échappement.

Inconvénients : ils sont très polluants et leur poids est généralement élevé.

 

Les groupes électrogènes insonorisés

Groupe électrogène Silencieux

Puissance disponible : jusqu’à 2 kW.

Nuisance sonore : leurs caissons sont conçus pour réduire le son produit à 90 dB et moins.

Fonctionnement : très faciles à mettre en route et à utiliser.

Usage : ils sont idéals pour un usage très ponctuel ou pour alimenter de petits appareils.

Moteur : thermique à 2 ou 4 temps.

Alimentation : monophasée.

Caractéristiques : ils sont compacts, facilement transportables et ont un poids réduit.

Inconvénients : peu puissants, ils conviennent à un usage limité.

 

Les groupes électrogènes à gaz

Puissance disponible : entre 4,5 et 12,8 kW.

Nuisance sonore : réduite.

Fonctionnement : faciles d’utilisation.

Usage : ces modèles doivent être utilisés en extérieur uniquement. Ils conviennent à des usages fréquents, mais de longue durée. Les modèles sont très variés et peuvent donc être adaptés pour un usage domestique ou professionnel.

Moteur : 4 temps qui fonctionne au gaz naturel ou GPL.

Alimentation : monophasée ou triphasée.

Caractéristiques : ils polluent moins que l’essence et le diesel. Leur utilisation est facile et économique par rapport à l’essence, tout en permettant une forte puissance. Fixes ou mobiles en fonction des modèles.

Inconvénients : le ravitaillement en gaz peut s’avérer fastidieux.

 

Les groupes électrogènes à énergie solaire

Puissance disponible : entre 0,7 kW et 2,5 kW.

Nuisance sonore : réduite.

Fonctionnement : il est important de prévoir une recharge solaire puisque ces modèles nécessitent de stocker et produire de l’énergie électrique, grâce à l’énergie solaire.

Usage : ils conviennent à un usage ponctuel généralement domestique ou pour de petits travaux professionnels. Il est préférable de les utiliser en extérieur.

Alimentation : monophasée.

Caractéristiques : ils ne disposent pas de moteur ou d’alternateur, mais de panneaux photovoltaïques.

Inconvénients : on ne peut pas dire qu’ils fournissent de l’énergie à la demande, comme les précédents groupes électrogènes.

 

Le budget des groupes électrogènes

Il varie entre 90 et 20 000 € en fonction de leurs caractéristiques.

Caractéristiques et critères de choix

Régulation de votre groupe électrogène

La régulation, tout comme la puissance, est le premier critère qui détermine l’usage de votre groupe électrogène.

 

A condensateur

Leur régulation est suffisante pour un usage courant, domestique ou professionnel, la tension est stabilisée à 5 % environ.

 

Avec système AVR

Le système Automatic Voltage Regulator permet de réguler la variation de votre groupe électrogène grâce à un système électronique. Il est plus fiable et de plus en plus couramment utilisé sur le marché. Avec le système AVR, la tension est stabilisée à environ 2 %.

 

Les Inverter

La tension est stabilisée à 1 % quel que soit le régime de fonctionnement du moteur de votre appareil. Cela vient du fait que le courant est reconstitué avant sa sortie. C’est le système le plus stable de tous. Il convient mieux aux appareils sensibles aux variations de tension et de fréquence.

 

Système de démarrage de votre groupe électrogène

Cette question se pose uniquement pour l’ensemble des groupes électrogènes dont l’énergie de sortie est inférieure à 3 kW. Vous avez la possibilité de vous procurer un groupe électrogène qui se démarre à l’aide d’un lanceur – démarrage manuel – ou d’un démarreur, ce dernier étant électrique.

Pour un démarrage manuel, il faut être capable de tirer plusieurs fois le lanceur, ce qui convient à un usage occasionnel. Mais pour une utilisation régulière, mieux vaut opter pour un démarreur.

 

Le poids 

Il peut varier d’une dizaine de kilos à plusieurs tonnes (pour des utilisations professionnelles). Soyez donc vigilant à choisir votre groupe électrogène en faisant attention à son poids. Si vous avez besoin d’une mobilité importante, préférez les groupes électrogènes dont le poids est inférieur à 40 kg. Privilégiez aussi les groupes électrogènes sur châssis à roues.

Les groupes électrogènes les plus lourds sont uniquement disponibles avec un châssis fixe.

Le niveau sonore 

Pour un usage domestique, il est préférable de vous procurer un groupe électrogène insonorisé ou avec un niveau sonore relativement faible.

Les groupes électrogènes ont un niveau sonore compris entre 60 et 90 dB, mais les appareils destinés aux usages professionnels peuvent rapidement atteindre 105 dB.

 

L’autonomie

Lors de l’achat de votre groupe électrogène, vérifiez son autonomie :

  • dans le cas d’un moteur thermique à essence ou diesel, il faut regarder la capacité du réservoir ;
  • dans le cas d’une alimentation au gaz, il faut regarder la taille de la bouteille de gaz à utiliser.

Elle peut drastiquement varier entre 2 et 24 heures.

Normes, sécurité et entretien

Normes

Pour garantir votre sécurité, la qualité, la performance et la fiabilité de votre équipement, assurez-vous que votre groupe électrogène soit aux normes suivantes : NF E37 309, E37 312, EN 12601, ISO 8528.

 

Systèmes de sécurité 

Pour les groupes électrogènes à moteur thermique, vérifiez que la sécurité de contrôle de la température d’huile du moteur est présente. Elle permet de stopper l’appareil en marche si le système repère une surchauffe. Vous pouvez aussi retrouver le système de disjoncteur thermique qui a pour effet de mettre fin à l’alimentation électrique si un problème de sécurité est détecté.

 

Entretien

Pour son installation

Veillez à l’étanchéité de votre appareil et à l’isoler de sources d’eau, notamment les raccordements et câbles. Vérifiez régulièrement vos câbles et leur état d’usure et remplacez-les dès la moindre altération. Il est également nécessaire de l’installer sur une surface plane, afin qu’il n’y ait aucun mouvement d’huile ou de carburant.

Pour une utilisation en intérieur, votre groupe électrogène doit obligatoirement disposer d’un système de ventilation et d’évacuation des gaz d’échappement.

Enfin, en fonction de sa situation à votre domicile et de façon obligatoire sur un chantier : signalez sa présence de manière visible !

Lors de son utilisation

Portez un casque anti-bruit si vous devez être à proximité de votre groupe électrogène.

Lorsque vous le démarrez, laissez votre groupe électrogène tourner quelque temps au ralenti, afin de le chauffer et de le stabiliser avant usage. Cette simple technique vous permet d’allonger la durée de vie de votre appareil.

 

Conseils d’entretien 

  1. Il est nécessaire de réaliser l’entretien aussi souvent qu’indiqué par le constructeur/revendeur de votre appareil.
  2. Mesurez régulièrement la tension de sortie de votre groupe électrogène afin de vous assurer de son bon fonctionnement.
  3. Entreposez-le toujours à l’abri de l’humidité, préférablement légèrement surélevé.
  4. Nettoyez le moteur et faites une vidange si vous l’utilisez après plus d’un mois d’arrêt.

Vérifiez toujours : le niveau d’huile, la propreté des divers filtres et de la bougie. Changez l’ensemble de ces éléments pour chaque tranche de 100 heures d’utilisation de votre groupe électrogène.

Notre page dédiée de Groupes électrogènes

 

 

 

  • Reply
    Decoux
    21/01/2017 at 17 h 36 min

    Article très bien fait notamment concernant les variations de tension. Pourrait-on avoir un schéma électrique d’installation dans une maison ? Nécessité d’un inverseur de source par exemple. Est-il possible d’avoir une idée de ce que supporte une électronique de chaudière ou d’ordinateur ou de télé quant à la variation de tension ?
    Merci et bien cordialement.

Ecrire un commentaire