Appareil convivial

Comment bien choisir son appareil à raclette ?

06/02/2015
guide d'achat raclette

La raclette, un plat ancestral

Les origines de la raclette sont très anciennes même si l’appellation « raclette » ne date que du XIXe siècle… À la base de ce plat traditionnel se trouve un fromage particulier, aujourd’hui appelé la Raclette, déjà fabriqué au cœur des montagnes suisses durant le Moyen-Age. À l’origine, le fromage était rôti au feu de bois puis raclé à l’aide d’une spatule pour en couvrir des pommes de terre, le plus souvent cuites dans la cendre. Présenté lors d’une exposition cantonale en 1909, ce mode de cuisson fait sensation. La manière dont le fromage est raclé donne alors officiellement le nom de « raclette » à cette préparation.

Aujourd’hui, la préparation de la raclette est accessible à tous grâce à des appareils à raclette électriques. Apparus pour la première fois vers le milieu du XXe siècle, ils n’ont cessé de se perfectionner avec les années. Pratiques, ils peuvent être posés à même la table à manger : le fromage est installé en petites tranches individuelles sur une assiette. Mises à chauffer dans l’appareil, elles fondent et viennent ensuite napper une pomme de terre. La plaque supérieure de l’appareil à raclette peut être aussi dédiée à la cuisson d’autres aliments.

Quels sont les avantages de la raclette ?

guide d'achat racletteLa raclette est simple et rapide à préparer. C’est aussi un plat convivial et ludique : les convives sont réunis autour de l’appareil à raclette pour cuisiner. Tout le monde peut ainsi discuter et s’amuser à préparer sa propre portion,  sans que personne ne soit de corvée de préparation de repas, tout seul dans la cuisine…

De plus, les appareils à raclette permettent de cuire de nombreux aliments : bien que la raclette traditionnelle soit surtout composée de charcuterie et de pommes de terre couvertes de fromage fondu, vous pouvez tout aussi bien faire cuire de nombreux légumes, de la viande (exemple : rondelles de saucisses, morceaux de poulet) ou encore des poissons et des fruits de mer pour préparer votre raclette.

Les « raclettes de la mer » sont notamment très appréciées en été… Car si la raclette reste synonyme pour beaucoup de soirées d’hiver rien n’interdit d’en préparer en toutes saisons ! Il est même possible de faire cuire des morceaux de fruits pour réaliser de surprenants desserts.

Comment choisir son appareil à raclette ?

Pour vous repérer face à la diversité des offres du marché, voici les principaux critères de choix à examiner.

Le nombre de poêlons

Le nombre de poêlons de l’appareil à raclette est un point primordial à prendre en compte. Avez-vous l’habitude de recevoir en nombre ? Si oui, sachez que certains appareils proposent jusqu’à 10 poêlons. Si vous préférez les raclettes en tête à tête, il existe aussi de petits modèles pour couple à deux  poêlons.

Le revêtement

guide d'achat racletteLe revêtement de votre appareil à raclette est également essentiel à prendre en compte. Au niveau de la plaque de cuisson supérieure, on distingue globalement deux grands types de revêtement. Le premier est le revêtement antiadhésif, qui présente plusieurs avantages : il évite aux différents aliments d’attacher durant la cuisson, ce qui facilite grandement le nettoyage et l’entretien de l’appareil. De plus, il chauffe très rapidement, ce qui représente un vrai gain de temps durant la préparation et permet de bien saisir les aliments. Face à ce type de revêtement se trouvent des plaques de cuisson en pierre naturelle.

Elles offrent un mode de cuisson écologique et une cuisson harmonieuse. En outre, les pierres de cuisson sont réputées pour rehausser le goût naturel des aliments, en particulier celui des viandes et des poissons.

Une température réglable

La présence d’un thermostat réglable sur un appareil à raclette est très appréciable. Grâce à lui vous pourrez maîtriser au plus juste la fonte de votre fromage et la cuisson des autres aliments composant votre raclette. À noter que les appareils à raclette disposant d’un revêtement en pierre naturelle ne sont généralement pas équipés d’un thermostat réglable : la pierre de cuisson chauffe naturellement de manière harmonieuse.

Les éventuelles fonctions supplémentaires

La présence d’une ou plusieurs fonctions supplémentaires peut représenter un atout de taille pour votre achat. Certains appareils multifonctions combinent ainsi la raclette avec un grill, une pierrade ou encore une crêpière. Ces appareils permettent ainsi de diversifier facilement vos préparations tout en tenant un minimum de place dans vos espaces de rangement.

guide d'achat racletteLe design de l’appareil

Le design de votre appareil à raclette est un point d’autant plus important à prendre en compte qu’il sera exposé aux yeux de tous sur votre table. Forme ronde ou rectangulaire, plaque de cuisson transparente ou opaque, couleurs vives ou sobres… Les critères esthétiques à prendre en compte ne manquent pas : tout est ici affaire de goût personnel.

Mon appareil à raclette au quotidien

 

Une fois votre choix effectué, il ne reste plus qu’à bien utiliser votre appareil à raclette. En suivant les conseils ci-dessous vous parviendrez très vite à préparer un plat savoureux…

Comment bien l’utiliser ?

L’appareil à raclette est très simple d’utilisation. La première étape est d’installer votre appareil sur la table et de le brancher. Respectez bien ensuite le temps de préchauffage indiqué sur la notice d’utilisation de votre appareil à raclette. Pendant que l’appareil préchauffe, préparez votre fromage et détaillez vos aliments (ex. : viande, poisson, légumes) en lamelles ou petits morceaux. Placez-les ensuite sur une assiette : chaque convive choisira l’aliment qu’il souhaite faire cuire. À noter : pour le fromage, des présentoirs adaptés vous permettent de présenter le fromage sous forme de meule : chacun coupera alors sa propre portion.

Il est possible de faire cuire plusieurs aliments dans un même poêlon, en évitant que ceux-ci ne débordent. Pour que votre raclette soit réussie, il est très important de bien surveiller la cuisson de chaque aliment, en particulier celle du fromage ! Quand le fromage est fondu à point, chaque convive peut le verser dans son assiette, sur des pommes de terre fondantes.

Quelques règles de sécurité

Pour que la cuisson de votre raclette se passe au mieux, quelques règles de sécurité doivent être observées. Ne laissez pas les enfants sans surveillance à proximité d’appareil à raclette en marche. Ils peuvent utiliser l’appareil, mais là encore uniquement sous la surveillance d’un adulte. Attention aussi à ne jamais toucher les parties chaudes de l’appareil : il est nécessaire d’attendre que l’appareil refroidisse complètement avant de l’enlever d’une table. De plus, sachez que l’appareil  à raclette peut dégager un peu de fumée, surtout durant les premières utilisations. Sans danger pour les humains, cette fumée est par contre nocive pour les petits animaux, au système respiratoire fragile. Les oiseaux, notamment, sont très sensibles à cette fumée : par conséquent, l’appareil à raclette ne doit jamais être utilisé à proximité de leur cage. Enfin, pensez bien à débrancher votre appareil après chaque utilisation.

Comment nettoyer l’appareil à raclette

Les consignes de nettoyage pouvant varier d’un appareil à raclette à l’autre, il est vivement recommandé de bien lire et respecter celles données par le fabricant dans la notice d’utilisation. C’est d’autant plus vrai pour les appareils multifonctions, comprenant des éléments particuliers comme un grill par exemple. Généralement, les poêlons supportent très bien d’être nettoyés à l’eau chaude et à l’eau de vaisselle. Pour les détacher plus facilement, vous pouvez les mettre à tremper au préalable dans un litre d’eau chaude additionnée de deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude.  Pour le nettoyage de la plaque de cuisson, tout dépend du type de revêtement. Dans tous les cas, débranchez d’abord votre appareil et attendez que la plaque soit bien refroidie pour nettoyer (environ une heure). Pour un revêtement antiadhésif, vous pouvez normalement nettoyer avec une éponge douce, de l’eau chaude et un peu de liquide vaisselle. Vous pouvez sécher la plaque avec un chiffon doux ou un morceau de sopalin : rien d’abrasif pour ne pas abimer le revêtement. Pour une pierre naturelle, mieux vaut passer une éponge légèrement humide pour la nettoyer. Là encore, n’utilisez pas de matériel abrasif.

    Ecrire un commentaire