Cuisson Electroménager

Comment bien choisir sa cuisinière ?

13/10/2016
piano de cuisson guide d'achat

Aujourd’hui, avec l’avancée de la technologie et une envie de chacun d’être bien équipé, vous avez le choix entre de nombreux modèles de cuisinières. Les cuisinières ont l’avantage de combiner deux produits indispensables de la cuisine : la plaque de cuisson et le four. Et ces appareils représentent un gain de place énorme dans un espace de vie bien souvent restreint, où l’optimisation est de mise.

Mais choisir une cuisinière peut s’avérer une tâche difficile si l’on ne dispose pas de tous les éléments descriptifs.

Les différents types

La cuisinière électrique classique 

Ce type de cuisinière est équipé de plaques électriques. Il est adapté pour des utilisateurs ne pouvant ou ne voulant pas se servir du gaz à leur domicile.

Note : cette cuisinière consomme énormément et ses plaques mettent beaucoup de temps à chauffer et à refroidir. Prudence, donc, avec les enfants.

Ce type de cuisinière se voit remplacé petit à petit par des cuisinières vitrocéramiques.

La cuisinière électrique vitrocéramique 

Ce type de cuisinière électrique est recouvert d’un dessus en verre vitrocéramique avec 4 foyers radiants, ou 3 foyers radiants et 1 foyer halogène. Le temps de chauffe et de refroidissement est bien inférieur à celui des plaques électriques classiques et présente une réelle économie d’énergie. Par ailleurs, il est possible de trouver aujourd’hui des cuisinières vitrocéramiques à des prix semblables aux cuisinières électriques classiques.

La cuisinière électrique à induction

Cette cuisinière est recouverte d’un dessus en verre vitrocéramique avec des foyers à induction. Le foyer à induction permet 30 à 60 % d’économie d’énergie par rapport au gaz ou à l’électrique classique. Comme les temps de chauffe et de refroidissement sont très rapides, seul le strict nécessaire est consommé en énergie. La plaque ne chauffe que si elle est en contact avec un ustensile compatible et suffisamment grand. Elle est donc plus chère à l’achat, mais bien plus économique sur du long terme.

La cuisinière à gaz ou gazinière

Pour les inconditionnels du gaz, la gazinière reste une valeur sûre de la cuisson. Celle-ci est équipée d’un dessus émaillé ou en verre trempé avec 3 ou 4 brûleurs, et d’un four à gaz. Le bémol réside dans l’usage des bouteilles de gaz, lourdes au transport, et qui ne préviennent pas lorsqu’elles sont vides. Mais la plupart des foyers qui utilisent une cuisinière au gaz sont équipés du gaz de ville, ce qui évite le désagrément d’une panne potentielle.

La butanette

Ce sont des cuisinières à gaz, généralement de grande largeur (de 80 à 90 cm), qui comprennent un logement pour une bouteille de butane. La butanette est toujours livrée réglée pour fonctionner au butane/propane.

La cuisinière mixte 

Ce type de cuisinière s’adresse aux personnes ayant une arrivée de gaz, car il est préférable de privilégier le gain de place, en évitant de prévoir un emplacement pour une bouteille volumineuse. Sur ce modèle, vous trouvez 3 plaques à gaz et 1 ou 2 plaques électriques. Le four est toujours électrique sur les cuisinières mixtes.

Note : l’avantage de ce modèle est qu’en cas de panne d’électricité, vous pouvez utiliser le gaz et inversement. Il est de plus prouvé que la gestion de la cuisson est infiniment plus efficace avec les feux d’une gazinière qu’avec des plaques électriques ou vitrocéramiques.

Les pianos de cuisson 

Pour les fins gourmets, les passionnés et les grands chefs, le piano de cuisine sera le plus adapté. Plus large que la cuisinière traditionnelle, le piano mesure de 80 à 90 cm de large et est équipé d’au moins 5 plaques de cuisson qu’il est possible de combiner : gaz, électrique, induction…

Note : il est important d’anticiper la place que prend ce type de cuisinière, ainsi que son prix. Les premiers pianos de cuisine sont à partir de 600 €.

piano de cuisson

Les différents types de fours

Le four électrique traditionnel 

Ce type de four présente un choix nettement plus large qu’un four à gaz et bien plus de possibilités. En revanche, la cuisson des aliments sera moins précise avec ce matériel qu’avec un four à gaz, mais il permet une cuisson croustillante des aliments et est bien plus facile à régler sur des températures basses. Il présente un nettoyage plus simple que celui du four à gaz grâce à ses systèmes de nettoyage automatique.

Note : attention à bien regarder la consommation de l’appareil à l’achat, car le four électrique est très énergivore.

Le four à gaz 

Ce type de four a l’avantage d’une montée rapide en température. La cuisson du four à gaz ne dessèche pas les aliments. L’inconvénient restera l’utilisation de la traditionnelle bouteille de gaz, mais l’utilisateur peut également brancher son four sur une arrivée de gaz, à condition bien sûr d’être équipé au gaz de ville. Le four à gaz est généralement équipé de manière basique et demande donc un nettoyage manuel.

Note : le four à gaz peut s’avérer très pratique en cas de coupure prolongée d’électricité et présente une faible consommation d’énergie.

Le four électrique multifonction ou multicuisson

C’est le modèle le plus évolué techniquement. On peut compter jusqu’à 12 modes de cuisson différents sur les modèles les plus high-tech (gril, chaleur de sole, convection naturelle…). On peut le faire fonctionner :

En mode simple, par une convection naturelle.

En mode chaleur pulsée, c’est-à-dire sur un principe de chaleur tournante. Cette manière de procéder permet une cuisson des aliments parfaitement homogène dans tout le caisson de votre four. Cela donne également la possibilité d’étager les cuissons sans mélanger les odeurs.

Le four combiné 

Il allie les possibilités du four traditionnel avec le côté rapide et pratique du micro-ondes pour décongeler et réchauffer vos plats. Les deux technologies peuvent être utilisées indépendamment ou en même temps avec cet appareil.

Note : ce modèle, de taille modeste, est un bon compromis dans les habitations où la taille de la cuisine est réduite.

Le nettoyage de votre four

Le nettoyage manuel 

Pour nettoyer un four traditionnel aux parois recouvertes d’émail, il ne faut rien de plus qu’un bon détergent et de l’huile de coude. Évitez les éponges trop abrasives, préférez une application prolongée de produits spécifiques accessibles dans tous les commerces et un rinçage à l’eau claire.

Le nettoyage par pyrolyse 

C’est le système de nettoyage le plus pratique et le plus efficace. Le principe est de faire monter la température du four entre 470 et 500 °C pendant une heure et demie. Toutes les graisses, projections et résidus sont carbonisés et réduits en cendres, et il suffit alors de passer un coup de chiffon une fois le four refroidi.

Note : la porte du four est verrouillée pendant la durée d’un cycle de nettoyage.

Le nettoyage par catalyse 

Les parois de certains modèles de fours sont recouvertes d’un émail microporeux, appelé émail catalytique, et qui absorbe les graisses et les détruit par oxydation pendant la cuisson dès lors que la température atteint les 200-220 °C. Un simple coup d’éponge suffit généralement à finir le nettoyage.

Note : les parois catalyses sont le plus souvent démontables et peuvent être changées indépendamment.

La sécurité

– La porte froide : certains fours et cuisinières sont équipés d’une porte froide. Le vitrage est constitué d’une succession de 4, parfois 5 vitres. Entre chaque vitre, un système de ventilation permet de baisser la température de la façade du four. La température en façade ne doit jamais dépasser les 65 °C avec une porte froide, même lorsque le four est en pyrolyse.

Le verrouillage des commandes : comme il est bien connu que les enfants touchent à tout, il est prudent de choisir des modèles de cuisinières équipés d’une programmation électronique et d’une sécurité de verrouillage. Lorsque le tableau de commande est activé, seules les touches relatives à l’horloge, à la lampe du four ou à la minuterie peuvent fonctionner.

La programmation du four : c’est un minuteur coupe-circuit qui permet de programmer une cuisson avec un arrêt automatique. Ce procédé permet de gérer le temps et la température de la cuisson. Vous pouvez ainsi partir en toute sérénité en laissant cuire votre repas du soir.

Le thermocouple : c’est une sécurité électromécanique qui permet le passage du gaz lorsqu’elle est chauffée. Si la flamme s’éteint, le thermocouple ferme le passage du gaz, et vous évitez ainsi les risques d’explosion.

L’isolation renforcée : les fours actuels disposent d’un système de ventilation optimisé et d’une isolation renforcée. Ils peuvent ainsi s’installer en toute sécurité dans un meuble en colonne ou sous un plan de travail.

Les avantages

 Guide-d'achat-cuisiniere

Grâce à l’électronique, le four devient intelligent. Quelle température sélectionner ? Comment déterminer le temps de cuisson idéal ? Les fours munis de programmateurs électroniques permettent d’affiner les paramètres de cuisson afin de réussir à coup sûr ses recettes les plus délicates, et de les programmer à l’avance grâce au départ différé.

Il est possible de trouver plusieurs types de programmation :

– La cuisson assistée : le bandeau de commandes conseille l’utilisateur sur la température à adopter, en fonction du mode de cuisson sélectionné.

– Recettes préprogrammées : il suffit de sélectionner le type d’aliment et son poids. Le programmateur, dont la mémoire est pleine de recettes, vous indique la température idéale adaptée à la nature du plat que vous enfournez. Il suffit de valider le poids et le four gère tous les paramètres de cuisson.

– La cuisson automatique : le four propose une dizaine de recettes complètement automatiques. Il suffit d’en sélectionner une et le four ajuste tout seul les paramètres en cours de cuisson grâce à des capteurs d’humidité.

– La sonde thermométrique : plantée au cœur des aliments, elle permet de contrôler à tout moment la température. La sonde s’avère particulièrement utile pour déterminer la fin de cuisson des viandes rouges, notamment si elles étaient encore congelées au moment de la cuisson. Les fours peuvent être programmés pour arrêter la cuisson sitôt la température souhaitée atteinte.

Notre page dédiée aux Cuisinières

    Ecrire un commentaire