Electroménager Lavage & séchage

Comment bien choisir son sèche-linge ?

12/10/2016
säche-linge

À une époque où chaque minute compte, le sèche-linge apporte un gain de temps considérable puisqu’il allège les heures de repassage. Physiquement, les sèche-linge se ressemblent tous, mais présentent pourtant des différences importantes en termes de prix et de performances.

Pour cela, il est important de tenir compte de plusieurs critères à l’achat : la pièce où il sera installé, le nombre de personnes vivant dans le foyer, ou encore les différentes fonctions qui vous seront utiles. Vous pourrez ainsi définir quel modèle conviendra le mieux à votre mode d’utilisation.

Les différents sèche-linge

A condensation classique 

Ce modèle n’a pas besoin d’être relié à l’extérieur. Il suffit d’une prise électrique, et il fonctionne en circuit fermé. Ce type de sèche-linge récupère l’eau extraite du linge via un condenseur, et la stocke dans un bac de récupération amovible.

À la fin de chaque cycle, il suffit de vider le bac, ou bien, comme pour les lave-linge, d’être raccordé à une vidange qui évacue directement l’eau condensée.

Electro-Seche-linge-condensation

Retrouvez nos sèches-linge à condensation classique

Note : L’avantage de ces appareils réside dans le fait qu’ils ne nécessitent pas d’ouverture dans un mur et qu’ils peuvent donc être utilisés en appartement. Attention cependant à ce que la pièce soit bien ventilée et le condenseur performant, pour éviter de générer de l’humidité. Ces modèles restent toutefois plus chers à l’achat.

 Avec pompe à chaleur

Contrairement à un appareil traditionnel sur lequel une résistance chauffe l’air qui est envoyé dans le tambour, sur un modèle avec pompe à chaleur, le principe est d’utiliser la chaleur déjà présente dans l’air, et de faire passer cet air dans un circuit fermé. L’avantage de ce type de sèche-linge est qu’il dégage peu d’humidité et de chaleur autour de l’appareil et qu’il peut donc être encastré dans un placard.

Electro-Seche-linge-pompe-chaleuirNos sèche-linge avec pompe à chaleur

Note : Au-delà de l’aspect économie d’énergie conséquente, ces modèles feront le bonheur de votre linge délicat (soie, laine, cachemire) car ils fonctionnent à une température deux fois moins élevée qu’un modèle classique et sont beaucoup plus doux pour les textiles fragiles.

Séchant 

Le choix d’un tel appareil devra être fait en fonction de sa capacité, de ses dimensions, et surtout de votre budget ! Car si ce combiné permet un gain de place évident, il faut y mettre le prix pour obtenir un séchage optimal sans être obligé de remettre le cycle de séchage en route une seconde fois (en sachant que le temps de séchage d’un lave-linge séchant est le double de celui d’un sèche-linge classique).

Pour un lave-linge séchant de gamme moyenne, il faut compter entre 600 et 1 000 euros, le prix variant en fonction des options de l’appareil (chargement top, frontal, en pose libre ou encastrable).

Note : Certains modèles proposent aujourd’hui un système d’aide au défroissage par la vapeur qui peut s’avérer utile. En effet, la plupart du temps, le linge ressort plus fripé d’un lave-linge séchant que d’un sèche-linge classique.

Top ou frontal

A chargement top 

Ce modèle se remplit par une trappe située sur le dessus. Il mesure en moyenne 45 cm de large et est donc adapté pour des petites pièces ou des espaces restreints. L’ouverture par le dessus permet un accès et un chargement plus simple du linge, car le tambour est plus accessible.

Note : Sa capacité est limitée à 6 kg. C’est donc un modèle plutôt conseillé pour une personne seule ou un couple sans enfants.

A chargement frontal

La majorité des sèche-linge ont ce mode de chargement. Ils se remplissent grâce à une porte située en façade qui peut être équipée d’un hublot. Ils sont facilement encastrables et on peut également les superposer à d’autres appareils électroménagers à l’aide d’un kit de superposition adapté.

 Note : Ce type d’appareil est plus encombrant, avec une largeur de 60 cm, mais présente en contrepartie une plus grande capacité de chargement.

Les différentes programmations

Deux manières possibles de programmer votre appareil existent :

Mécanique

Dans ce cas de figure, le sèche-linge est muni d’un minuteur que vous réglez vous-même suivant le temps de séchage que vous estimez, en fonction de la quantité de linge.

Note : Un temps de programmation trop long entraîne souvent une consommation électrique excessive et peut endommager les vêtements si le linge est sec avant la fin du cycle de séchage.

Electronique 

Les modèles à programmation électronique sont équipés d’une sonde électronique intégrée qui mesure le taux d’humidité du linge et arrête le cycle de séchage dès que le linge est sec. Il suffit d’indiquer le type de tissu (coton, laine, synthétique…) et parfois le niveau de séchage voulu (prêt à ranger, prêt à repasser…) et le reste est entièrement automatique.

Note : Certains sèche-linge sont en plus équipés d’une fonction de départ différé qui permet de lancer le cycle de séchage en heures creuses et de faire ainsi des économies supplémentaires.

Bien choisir son programme

De cycles spéciaux : cycles coton ou laine, cycle anti-froissage, cycle délicat, cycle rapide.

De fonctionnalités pratiques : l’option vapeur pour défroisser les vêtements, l’option séchage par sonde pour détecter le taux d’humidité et déterminer le temps de séchage, ou encore le signal sonore pour indiquer la fin du cycle, que le bac de récupération est plein, ou que le filtre est encrassé. Sur certains modèles haut de gamme, il est possible d’éclairer le tambour pour vérifier qu’aucune pièce de linge n’a été oubliée à l’intérieur.

La capacité de chargement

On appelle capacité de chargement le poids total de linge humide que l’appareil peut accepter. La capacité peut atteindre 5 kg pour un sèche-linge top, et jusqu’à 12 kg pour un sèche-linge frontal.

Pour une personne vivant seule, un appareil d’une capacité de 3 ou 4 kg suffit. Pour deux personnes, il faut compter 6 kg, et encore davantage pour une famille (6 à 9 kg).

Note : Sur la plupart des sèche-linge récents, on trouve un tambour à rotation alternée, ce qui évite d’emmêler le linge et facilite le repassage. Le volume du tambour est également très important car plus le linge a de place durant le cycle de séchage, et moins il ressort froissé.

Les classes énergétiques

La consommation électrique d’un sèche-linge n’est pas négligeable car elle peut représenter jusqu’à 15 % de la consommation totale d’un foyer.

Comme la plupart des appareils électroménagers, le sèche-linge doit être accompagné à l’achat de son label énergétique, ce qui vous permet de vous repérer sur sa consommation.

Le niveau d’efficacité est représenté par des lettres, de A (en vert) à G (en rouge).

En ce qui concerne les sèche-linge actuels, la zone de consommation se situe entre A (pour les rares modèles très économes et encore très onéreux) et B ou C (majorité des modèles actuels).

Note : pour les sèche-linge, plusieurs critères spécifiques sont renseignés, comme le type de sèche-linge (à condensation ou évacuation), la performance de condensation sur une échelle de A à G (pour les appareils de ce type), la consommation d’énergie exprimée à l’année en KWh, la durée du « programme standard coton » à pleine charge en minutes, le niveau sonore à pleine charge, et la capacité du sèche-linge pour une charge de linge.

Afficher l'image d'origine

Innovation : l’armoire séchante

Véritable révolution, ce type d’appareil est en train de se développer en France. Ce n’est rien de moins qu’un système de pressing à domicile.

C’est une armoire à l’apparence proche d’un réfrigérateur qui peut être encastrable dans un dressing, et dans laquelle il est possible de suspendre plusieurs pièces de linge et de les sécher, de les laver à sec ou de les rafraîchir.

Générant de la vapeur, l’appareil permet un rafraîchissement des vêtements pour les débarrasser des odeurs, un nettoyage des tissus délicats, ainsi que le séchage de vêtements divers.

Note : Outre les vêtements courants, vous pouvez également y faire sécher des manteaux, des tenues de sport et même des chapeaux.

Afficher l'image d'origine

Nettoyage et entretien

Le sèche-linge est l’un des appareils électroménagers qui demande le plus d’entretien, car il a tendance à s’encrasser. En effet, lorsque le vêtement sèche, il perd des fibres qui se glissent dans les moindres recoins de votre appareil. À la longue, sans un nettoyage régulier, celui-ci se bouche et risque de surconsommer, voire de tomber en panne.

Au quotidien : Après chaque utilisation, vérifier et nettoyer, si besoin, le filtre de l’appareil, car un filtre encrassé amène la machine à consommer davantage. Il s’agit donc d’enlever à la main les « peluches » de linge qui se sont collées au filtre. Si vous possédez un sèche-linge à condensation, il est avisé de vider le bac de récupération après chaque utilisation, sans attendre le signal de bac plein, pour éviter à la machine de forcer et de consommer plus.

Une fois par mois : Débranchez votre sèche-linge et nettoyez à l’aide d’un aspirateur tous les résidus de fibres que vous pouvez atteindre, y compris sur le filtre. À l’aide d’un savon doux et d’une éponge, nettoyez l’intérieur du tambour, les joints de porte et la carrosserie. Une fois votre appareil nettoyé, faites-le tourner à vide, puis passez à nouveau l’aspirateur à l’intérieur pour enlever les derniers résidus de fibres qui seront ressortis du tambour.

Notre page dédiée de Sèche-linge

 

  • Reply
    Deschamps
    24/07/2017 at 18 h 56 min

    Pourquoi passe t-on directement du sèche linge à condensation au sèche linge à pompe à chaleur ? Le sèche linge à évacuation n’a pas droit au chapitre ?

    • Christofer CAPPELLANO
      25/07/2017 at 10 h 30 min

      Merci pour votre remarque ! nous allons mettre à jour l’article en intégrant le sèche-linge à évacuation.
      Bonne journée chez RueDuCommerce.com

Répondre à Deschamps Cancel Reply