Cuisson

Induction versus vitrocéramique : comment faire le bon choix ?

25/07/2014
vitro

L’induction : un procédé high-tech au service de nos envies culinaires

poeleCoqueluche des cuisines high-tech, l’induction se définit comme un mode de cuisson précis et instantané. Un champ magnétique, émanant d’un aimant placé en dessous de la plaque, délivre une certaine quantité d’électrons (ou courant électrique) qui viennent chauffer directement les aliments.

 

Résultat : vos casseroles sont chaudes, mais votre plaque reste froide ! Un gage de sécurité mais surtout de rapidité puisque les plaques à induction ont l’avantage de monter très vite en température, notamment grâce à la fonction « booster ».

 

 

 

Comptez quatre minutes pour faire bouillir deux litres d’eau (contre huit minutes pour une plaque au gaz et neuf minutes pour une plaque électrique classique). Avec des degrés de puissance variant de 50 à 3300 W, chaque foyer dispose ainsi d’une température de chauffe modulable, ce qui est idéal pour saisir les viandes comme pour mijoter des mets délicats.

En outre, les économies d’énergie réalisées sont notables (de 40 à 60 % par rapport aux autres modes de cuisson).

Finis les risques de brûlures ou de débordement ! Une fois l’ustensile retiré de la table, le foyer s’éteint automatiquement tandis que le témoin de chaleur résiduelle vous indique si celui-ci est encore chaud. La sécurité anti-débordement et la minuterie permettent de maîtriser voire de stopper la cuisson. Les plaques à induction peuvent également disposer d’une sécurité enfant qui verrouille le clavier de commandes.

Niveau design, mieux vaut choisir une configuration de table le plus en adéquation avec ses besoins : tables à deux foyers (30 cm) pour les kitchenettes, trois à quatre foyers (60 cm) pour les récipients de grandes dimensions, ou encore la FlexInduction pour un plan de cuisson modulable à l’envie. Attention, sachez que certains ustensiles ne détectent pas les champs magnétiques des plaques. Seuls les récipients à fond ferromagnétique (comme la fonte, l’acier et l’inox) sont capables de chauffer au contact de l’induction. Mais avant de songer à renouveler entièrement votre batterie, n’hésitez pas à tester la compatibilité de vos ustensiles, et ce en vous munissant d’un simple aimant. Si celui-ci reste accroché sous la surface de cuisson de votre casserole, c’est que celle-ci est compatible. S’il n’adhère pas, il vous faudra opter alors pour une autre alternative : le disque relais. Utilisé comme matériau conducteur, il vous permettra d’exploiter vos récipients classiques avec vos plaques à induction.

Côté entretien, on misera sur une éponge (non abrasive) ou un chiffon microfibre additionné à de l’eau claire pour le nettoyage des salissures superficielles. Pour les taches plus tenaces (graisses brûlées, débordement, sucre, etc.), mieux vaut se munir d’un racloir vitrocéramique et de produits dégraissants (vinaigre, savon noir liquide).

 

plaques cuisson

 

Les tables vitrocéramiques : une alternative à la fois esthétique et fonctionnelle

Généralement plébiscitées par les fins gourmets en raison de leur qualité esthétique et de leur coût très abordable, les plaques en verre vitrocéramique sont équipées d’une résistance chauffante qui peut monter très rapidement en température.

Deux types de foyers sont disponibles pour ce type de cuisinière : le foyer radiant (cuisson progressive par rayonnement, idéale pour le mijotage) et le foyer halogène (cuisson rapide plus adaptée à la cuisson des viandes et des autres préparations sur le pouce). Même si les plaques vitrocéramiques ont tendance à chauffer moins vite que celles à induction, elles offrent un niveau de performance bien plus élevé que les plaques électriques traditionnelles. Prévoyez huit minutes de cuisson pour faire bouillir deux litres d’eau (contre dix minutes pour les plaques électriques).

Plus énergivores que l’induction, les plaques vitrocéramiques restent néanmoins beaucoup plus abordables à l’achat. Comptez en moyenne 200 € pour un modèle standard. Côté sécurité, l’indicateur de chaleur signale précisément lorsque le foyer est encore chaud tandis que la sécurité enfant bloque le panneau de commandes. Certaines plaques s’équipent même de systèmes anti-débordement et anti-surchauffe. Seul inconvénient : leur légère inertie implique des délais de refroidissement assez importants. Généralement composées de deux (kitchenettes, surfaces réduites) à quatre foyers, les plaques vitrocéramiques proposent des niveaux de puissance intéressants (jusqu’à 7500 W au total) pour tous les types de cuisson, surtout si elles s’équipent de boosters.

Bonne nouvelle : tous les types de casseroles sont compatibles avec les plaques vitrocéramiques. Côté entretien, optez pour une éponge douce imbibée d’eau savonneuse ou de jus de citron pour les traces les plus tenaces. Enfin, évitez les produits abrasifs qui tendent à abîmer vos plaques à long terme.

 

Avantages et inconvénients des tables à induction/vitrocéramique

 

Induction Vitrocéramique
Précision Niveaux de température parfaitement modulables et maîtrisables. Inertie des plaques qui rend les niveaux de température plus difficilement modulables.
Rapidité Fonction booster qui permet une montée rapide en température (4 min pour faire bouillir 2 litres d’eau). Degrés de puissance élevés (de 50 à 3300 W). Niveaux de puissance élevés (jusqu’à 2400 W pour un foyer).Temps de chauffe rapide des foyers halogènes.
Sécurité Sécurité enfant (verrouillage du clavier de commandes).Témoins de chaleur résiduelle.Système anti-débordement. Minuterie. Arrêt automatique. Sécurité enfant (verrouillage du clavier de commandes).Témoins de chaleur résiduelle.Systèmes anti-débordement et anti-surchauffe.
Ustensiles Seuls les matériaux en fonte, acier ou inox sont entièrement compatibles avec les foyers à induction. Tous les types de matériaux sont compatibles.
Design Disponible de 1 à 5 foyers.Le système FlexInduction permet d’utiliser des ustensiles de cuisson volumineux.Esthétique. De 2 à 4 foyers selon les types de surfaces.Esthétique.
Branchement 32 ampères. 16 ampères.

 

 

    Ecrire un commentaire