Cuisson

Comment bien choisir son piano de cuisson ?

30/01/2015
piano de cuisson guide d'achat

Le piano de cuisson, virtuose de la cuisine

Une cuisinière grande largeur

piano de cuissonLe terme « piano » de cuisson désignait à l’époque les larges cuisinières qui servaient à préparer de nombreux plats en même temps dans les cuisines des restaurants. Au fil du temps, les pianos de cuisson ont commencé à envahir les cuisines des particuliers qui souhaitaient un équipement de qualité. Ressemblant à un ensemble gazinière et four, les pianos de cuisson permettent de cuire l’ensemble d’un repas en un seul endroit. Si la plupart des pianos font un minimum de 150cm de largeur, certains peuvent être plus petits, dans les 90cm, ou alors plus grands, prenant alors la place de plans de travail entiers. Ils pèsent entre 100 et 300 kilos.

La cuisson polyvalente

Les pianos de cuisson sont des appareils ultra-polyvalents. Munis au minimum de 5 bruleurs ou plaques de cuisson et d’un four, ils peuvent aussi accueillir d’autres espaces pour des chauffe-plats, un four supplémentaire… Inspirés par les professionnels, les pianos de cuisson conviennent aux cuisiniers les plus exigeants. L’achat représente un réel investissement, mais cet appareil permettra de cuisiner un repas complet pour de nombreuses personnes en une seule fois. Il peut aussi s’adapter à différents types de cuisson avec différents fours: grill, barbecue, pizza ou simplement pour laisser mijoter un plat.

Des modèles personnalisables

Si certains pianos sont standardisés, les constructeurs permettent de composer des tables de cuisson personnalisées. On peut alors ajouter une friteuse, une plancha, un chauffe-plats, un foyer à wok ou encore un tournebroche.

Composer un piano de cuisson

Si vous souhaitez investir dans un piano de cuisson, veillez à choisir un modèle qui soit adapté à vos besoins.

La table de cuisson

Choisir la bonne méthode de cuisson

Chaque type de foyer a ses avantages et ses inconvénients :

  • Gaz : Simples et moins coûteux, les brûleurs à gaz sont les foyers les plus utilisés. Ils permettent un très bon contrôle de la température. Cependant, ils sont moins pratiques qu’une plaque à induction ou vitrocéramique au niveau de l’entretien et du nettoyage.

  • Induction : Ne chauffant qu’un certain type de récipients via un système d’ondes magnétiques, les plaques à induction sont réputées pour leur extrême précision. Elles sont faciles à nettoyer. Elles représentent cependant un investissement plus important et demandent une batterie de cuisine adaptée pour fonctionner.

  • Vitrocéramique : Situées à mi-chemin entre les plaques électriques et l’induction, les plaques vitrocéramiques sont facilement et rapidement utilisables. Si elles sont faciles à nettoyer, elles sont par contre plus coûteuses en énergie.

  • Foyers spéciaux : Il est aussi possible d’équiper son piano de différentes plaques de cuisson. Vous pouvez ajouter un foyer incurvé spécialement conçu pour les woks, une plancha pour faire vos grillades…

  • Options : Vous pouvez également équiper votre piano de cuisson d’options comme les touches tactiles, plus design, ou encore d’un minuteur automatique : la plaque s’arrêtera une fois le temps écoulé.

Choisir la bonne combinaison

piano de cuisson La plupart des pianos de cuisson sont équipés de 5 foyers. Cependant, certains modèles peuvent être équipés de 7 feux différents. Il faut cependant déterminer vos besoins : deux foyers supplémentaires peuvent laisser place à une plancha, une friteuse ou une autre option.

Dans le cas d’une combinaison de 5 foyers, l’idéal est d’avoir deux petits feux pour la préparation des sauces, deux feux moyens pour la cuisson des aliments à la poêle et un grand pour les marmites plus volumineuses.

Sur un piano à cinq feux, le placement peut se faire en croix (4 feux aux coins, 1 au milieu) ou en 4+1 (les 2 moyens et les 2 petits d’un côté, le grand de l’autre). L’avantage de la première option est qu’elle laisse assez de place à chaque élément. Celui du second est qu’il laisse plus de place au grand feu et donne donc la possibilité d’utiliser une plus grande marmite.

Le four

Un piano de cuisson peut être équipé de plusieurs sortes de fours contrairement aux cuisinières traditionnelles.

Choisir le type de four :

  • Four à gaz : Peu gourmand en énergie, il permet d’obtenir une cuisson délicate et des aliments tendres et moelleux. Cependant, il est plus difficile à maîtriser et doit être raccordé au réseau de gaz ou nécessite l’achat de bonbonnes.

  • Four électrique : Pratique, facile à maîtriser, il s’installe n’importe où. Seul problème : il est moins économe en énergie. Veillez à bien vérifier son étiquette énergétique le cas échéant.

  • Four à chaleur tournante : Permettant une montée en température très rapide, les fours à chaleur tournante peuvent faire cuire plusieurs plats à la fois sans échange d’odeurs. Ils peuvent par contre être assez bruyants à cause de leur ventilateur.

  • Four à chaleur brassée : Un modèle qui permet de cuire 2 types d’aliments en même temps sans mélanger les odeurs.

Certains pianos peuvent être équipés de plusieurs fours pour des usages bien précis : tournebroche, four à pain, four vapeur etc.

Choisir la bonne combinaison

La plupart des pianos de cuisson sont équipés de deux fours. L’avantage est ainsi de pouvoir faire cuire un plat et son accompagnement de manière séparée, sans perdre de temps. Équiper son piano de 3 ou 4 fours, c’est s’assurer une plus grande polyvalence.

piano de cuisson Un seul four sur un piano de cuisson permet de cuire d’importants volumes comme des gibiers. Il sera par contre plus difficile de préparer différents plats en même temps. Quatre fours permettent de multiplier les types de cuisson et le nombre de plats à préparer simultanément.

Si sur certains modèles plusieurs fours peuvent partager la même porte, il est recommandé, pour une meilleure utilisation, d’avoir une porte pour chaque four. Après la cuisine, il faut aussi penser au nettoyage : les pianos de cuisson catalyse sont les plus faciles à entretenir. Il est également possible d’opter pour l’option pyrolyse.

Plus de critères…

  • Le design : Les pianos de cuisson se déclinent sous plusieurs formes et dans des designs bien différents : vintage, classique, moderne, design, invisible… Il faut choisir celui qui s’adapte à vos envies et qui convient le mieux à votre cuisine.

  • L’encombrement : Investir dans un piano de cuisson pose toujours le problème de l’encombrement. Si certains modèles peuvent ne pas dépasser les 90cm, la plupart font 150cm et peuvent même aller jusqu’à 2m. Il faut donc que votre piano de cuisson s’adapte à votre cuisine.

  • La consommation : Au moment de choisir un piano de cuisson, pensez à sa consommation. Si vous optez pour un système tout-électrique, pensez à vérifier la note énergétique du produit : elle doit être le plus proche du A possible.

La sécurité, priorité absolue

Afin de s’assurer un maximum de sécurité, certaines options sont du domaine de l’indispensable. Attention à adapter ces options en fonction du piano de cuisson choisi :

  • Portes froides : Pour éviter les brûlures, le ou les fours doivent être équipés de vitres à double voire quadruple vitrage afin d’isoler la façade extérieure de la chaleur.

  • Verrouillage automatique : Si le ou les fours sont équipés d’une fonction pyrolyse, ils doivent obligatoirement être équipés de la fonction verrouillage automatique, la température atteignant 500°C.

  • Fonction anti-basculement : Les grilles équipées de la fonction anti-basculement permettent de sortir des plats lourds sans qu’ils tombent.

  • Fonction anti-débordement pour les plaques : cette option sert à couper l’alimentation d’une plaque électrique en cas de débordement.

  • Fonction verrouillage des commandes : cette option empêche de changer accidentellement les réglages en cas de nettoyage, par exemple.

  • Arrêt automatique des plaques : Si la plaque est allumée pendant trop longtemps sans être utilisée, cette fonction coupe automatiquement l’alimentation.

  • Allumage sans allumette du gaz : Ce système permet d’allumer le gaz sans problème et sans risque de se brûler.

Comment nettoyer un piano de cuisson

La table de cuisson

piano de cuisson Pour nettoyer les plaques de cuisson, utiliser une simple éponge imbibée d’eau avec de l’eau savonneuse à chaque utilisation. Rincer ensuite à l‘eau claire puis sécher à l’aide d’un torchon. Si les plaques sont vraiment sales, utiliser un produit spécial destiné à l’entretien des plaques.

Pour éviter que les dépôts s’incrustent, les plaques vitrocéramiques doivent être nettoyées avec un grattoir spécial à chaque utilisation puis être lavées à l’eau ensuite.

Afin d’éviter qu’ils ne s’encrassent, il est important de nettoyer les brûleurs d’une plaque au gaz de temps à autre en les faisant tremper.

Le four

Nettoyage automatique : attention de ne rien laisser dans le four. Les plaques et grilles doivent également être retirées. Terminer le nettoyage par un coup d’éponge.

Nettoyage manuel : utiliser un produit décapant et rincer abondamment à l’aide d’une éponge une fois le nettoyage terminé.

 Voir notre sélection de pianos de cuisson

    Ecrire un commentaire