Electroménager Lavage & séchage

Comment bien choisir son lave-linge ?

10/10/2016
lave-linge & säche-linge

Le lave-linge est aujourd’hui présent chez quasiment la totalité des ménages français, du célibataire endurci à la famille nombreuse. Cela dit, l’achat du lave-linge est rarement un achat plaisir : il s’agit plus souvent d’un premier équipement, ou d’un remplacement d’appareil tombé en panne ou en fin de vie… Pour autant, mieux vaut bien se renseigner et surtout bien évaluer ses besoins avant de jeter son dévolu sur tel ou tel modèle. Rue du Commerce vous éclaire sur les critères importants à avoir en tête et vous donne quelques conseils pour faire le bon choix.

Le bon choix : celui qui répond à vos besoins !

On ne le dira jamais assez : il n’existe pas de lave-linge idéal ! Cela peut s’apparenter à du bon sens, mais selon la configuration de votre logement, vos habitudes de consommation ou le profil de votre famille, vos besoins ne seront bien évidemment pas les mêmes.

Je privilégie un lave-linge hublot ou top ?

La question est simple au premier abord : ouverture par le haut ou par-devant ?

Le lave-linge dit « top » est celui dont l’ouverture pour le chargement du linge se situe au-dessus. Les avantages : sa largeur ne dépassant bien souvent pas 45 cm, il permet un gain de place intéressant par rapport à son grand frère à ouverture frontale. Pour les espaces relativement étroits, il est tout indiqué, d’autant que sa capacité de chargement reste très convenable, de l’ordre de 5 à 8 kg. Côté confort d’utilisation, le chargement du linge dans le tambour se fait facilement, sans contorsions inutiles.

L’astuce Rue du Commerce : une fois le linge lavé, encore faut-il le récupérer dans le tambour. Aucun problème pour les personnes de taille « normale », mais cette opération peut être malaisée pour les personnes plus petites. Il s’avère donc judicieux, avant d’acheter un lave-linge top, de tester la profondeur du tambour, pour s’assurer qu’il ne sera pas systématiquement indispensable de se hisser sur la pointe des pieds pour sortir le linge essoré.

Le lave-linge frontal, qu’on appelle aussi hublot, est souvent plus volumineux que le lave-linge top (jusqu’à 60 cm de largeur) ce qui lui permet aussi d’afficher une capacité supérieure, jusqu’à 13 kg de linge. Comme son nom l’indique, ce lave-linge se charge par une ouverture en façade. Les avantages : certes, il est indispensable de se baisser pour accéder à l’ouverture, mais elle est généralement large, donc pratique d’utilisation au chargement comme au déchargement du linge. Mais surtout, le lave-linge frontal est facilement encastrable et permet également de mettre à profit l’espace disponible au-dessus. On peut poser un sèche-linge par-dessus, par exemple, ou même utiliser cette surface libre pour en faire un plan de travail. Le gain de place est assuré !

 

Je choisis le lave-linge encastrable, intégrable ou pose libre ?

Les choses commencent à se corser pour les plus néophytes : encastrable, intégrable, pose libre, c’est-à-dire ? Pas de panique, les explications sont très simples. Là encore, la disposition de votre logement va vous aider tout naturellement à opter pour l’une de ces trois options, l’attention que vous portez à l’esthétique de votre équipement aussi. Le lave-linge en pose libre peut s’installer où bon vous semble, la seule condition étant de disposer d’une prise et d’une arrivée d’eau à proximité. Il s’installe donc indépendamment de vos meubles de cuisine ou de salle de bains, sans contrainte de dimension. Le lave-linge encastrable, lui, se glisse entre deux meubles, créant une continuité visuelle entre les différents blocs. Attention ici à bien mesurer l’espace disponible avant d’acheter votre lave-linge, le risque étant de vous retrouver avec un appareil qui ne rentre pas à l’endroit prévu à cet effet. Le lave-linge intégrable, enfin, pousse cette logique encore plus loin puisqu’il est équipé d’une porte décorative. Une sorte de camouflage donc, créant une harmonie d’ensemble avec la pièce, ce qui peut être important si par exemple vous comptez installer votre lave-linge dans une cuisine ouverte, à la vue de vos invités lorsque vous recevez.

 

Et la capacité du lave-linge, ça compte ?

Famille nombreuse, famille heureuse… Oui, si on a acheté le lave-linge adéquat !

Ce n’est pas une grande surprise, un célibataire et une famille avec enfants n’ont pas les mêmes volumes de linge à laver. Pour éviter de faire des lessives en flux tendu, mieux vaut bien évaluer ses besoins.

  • Un lave-linge d’une capacité inférieure à 5 kg suffit généralement pour un célibataire ou un couple sans enfants.
  • Un lave-linge d’une capacité comprise entre 5 et 7 kg convient habituellement à une famille jusqu’à 2 enfants.
  • Au-delà de trois enfants, un lave-linge d’une capacité supérieure à 7 kg est recommandé.

 

 

Quelle importance accorder à la vitesse d’essorage ?

 

600, 1 000, 1 200, 1 400, 1 600 tours à la minute… La vitesse d’essorage d’un lave-linge peut varier du simple au double, voire au triple. Si à première vue, son impact sur la performance du lave-linge ne saute pas aux yeux, c’est pourtant un paramètre auquel s’intéresser avant de choisir un lave-linge. Car de la vitesse d’essorage dépendra la vitesse de séchage de votre linge. Plus la vitesse d’essorage est rapide, plus le linge sèche vite.

  • Si vous possédez un sèche-linge, inutile de cibler un lave-linge de plus de 1 000 tours/minute.
  • Si en revanche vous n’avez pas de sèche-linge, vous aurez grand intérêt à privilégier un lave-linge à plus de 1 200 tours/minute. Le temps de séchage de votre linge en sera réduit. À 1 400 tours/minute, la vitesse d’essorage est déjà très efficace.

L’astuce Rue du Commerce : de nombreux lave-linge proposent aujourd’hui une vitesse d’essorage variable, dont le réglage se fait automatiquement, en fonction du programme choisi,  ou manuellement. Il est ainsi possible de faire varier la vitesse d’essorage au cas par cas : 1 000 tours/minute pour du linge destiné ensuite au sèche-linge, ou 1 400 tours/minute si la météo vous permet de le faire sécher au soleil.

 

L’option sèche-linge, c’est utile ?

 

Pas de place pour un sèche-linge ni pour un étendoir ? Une solution existe, le lave-linge séchant, qui lave et sèche successivement le linge. Le seul bémol : sa capacité de séchage est inférieure à sa capacité de lavage. Pour faire simple, si un lave-linge séchant affiche une capacité de lavage de 6 kg de linge, il ne pourra sécher efficacement que 3 à 4 kg de linge en une fois. Mieux vaut le savoir pour s’assurer que cela correspond à l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Nos Sèche-linge

Je regarde aussi la classe énergétique ?

 

Pour faire simple, plus il y a de +, plus le lave-linge est économe. Soyons clairs : si la réglementation européenne prévoit un barème allant de B à A+++, du plus énergivore au plus économe en énergie, concrètement, la plupart des constructeurs proposent exclusivement des modèles de lave-linge de catégorie A. Le nombre de + dépend ensuite de la consommation d’eau, de la capacité du tambour, de la vitesse d’essorage, de la consommation en énergie et du niveau sonore. Mais cela vaut-il vraiment la peine d’acquérir un lave-linge de classe A++ ou A+++, plus cher à l’achat qu’un A+ par exemple ?

La réponse est oui : sur le long terme, les économies sont bien réelles, la consommation d’électricité peut ainsi varier de 30 % d’un modèle à l’autre. Le calcul est vite fait !

L’astuce Rue du commerce : pour réduire votre consommation d’électricité, faites fonctionner votre lave-linge, ainsi que tous vos autres appareils électroménagers, en privilégiant les heures creuses, si votre contrat d’électricité en prévoit. La fonction demi-charge est également un bon moyen de réduire votre consommation d’électricité, si vous n’avez pas beaucoup de linge à laver.

Quel budget pour un lave-linge ?

La fourchette de prix est large en matière de lave-linge. Les premiers prix se situent aux alentours de 200 euros, pour des modèles simples. La note peut grimper à près de 2 000 euros pour des modèles intelligents et offrant de nombreuses options.

Le confort d’utilisation, pour faire la différence

 

Les options et petits plus qu’affichent les différents modèles de lave-linge ne doivent pas arriver en tête des raisons qui motivent un achat. Mais si votre cœur balance entre deux modèles plus ou moins équivalents, ils peuvent vous aider à faire un choix.

  • Le lave-linge est indéniablement un appareil électroménager qui ne se fait pas oublier quand il fonctionne. Inutile de se voiler la face. Cela dit, les constructeurs ont fait de véritables efforts ces dernières années pour limiter les nuisances sonores, en particulier lors du cycle d’essorage. Il est désormais possible de trouver certains modèles très discrets, équipés de systèmes anti-vibrations ou de systèmes d’isolation sonore. Un bon point pour ces lave-linge, si vous souhaitez installer votre lave-linge contre le mur de la chambre de votre petit dernier, par exemple…

  • Départ différé, fonction anti-froissage, demi-charge, cycles spécifiques pour le linge des sportifs ou des bébés, pour les couettes ou les voilages, possibilité d’ajouter du linge en cours de cycle, sécurités antifuite et anti-débordement, ou encore lave-linge intelligents qui adaptent le cycle de lavage en fonction du poids et du type de textile à laver… De nombreuses fonctionnalités sont aujourd’hui proposées, et les constructeurs de lave-linge innovent régulièrement pour se démarquer. À vous de voir ce qui peut vous simplifier la vie, et celle de votre famille. C’est presque à la carte !

Notre page dédiée au Lavage & Séchage

  • Reply
    Barthélemy Jocelyne
    16/10/2016 at 23 h 19 min

    Tout le descriptif est parfait , clair , compréhensible , MAIS , quels sont les modèles et marques associés à cet article. Je m’attendais à quelques propositions  » honnêtes  » de différentes marques, ( pour ne pas faire d’exclusivité malhonnête )

  • Reply
    Renaud
    11/01/2017 at 18 h 31 min

    Votre descriptif est très simple et sensé, mais effectivement , qqs modèles en exemple aurait été un plus

Ecrire un commentaire