Conseil pratique

Ordinateurs

Comment bien monter son PC ?

Le montage des composants pour assembler son propre PC n’a rien de bien compliqué. Il suffit de quelques heures et d’un tournevis en croix pour faire d’une flopée d’éléments un PC sur mesure parfaitement fonctionnel. Suivez le guide !
Lu 729 fois
montage_pc

Les composants utilisés

Pour ce guide d’assemblage, nous avons retenu un processeur Intel Core i7 3770K, une carte mère Intel DZ77GA-70K, 2x Crucial Balistix Elite DDR3-1866 CL9 4 Go, une Sapphire Radeon HD 7870, un boîtier Cooler Master Silencio 550, une alimentation Cooler Master Silent Pro M2 650, un Noctua NH-U12 SE2, un SSD Crucial M4 128 Go ainsi qu’un disque dur et un graveur. Cette machine bénéficie ainsi de toutes les dernières technologies : DirectX 11.1, USB 3.0, SATA 6 Gbps et PCI-Express 3.0.

composant-pc-01
Avant de commencer…

Le montage n’a rien de compliqué en lui-même. Les connecteurs et branchements étant tous standardisés et dotés d’un détrompeur, il y a très peu de risque de faire « une erreur de manip ». Avant de se lancer dans le montage, il est impératif de lire les manuels qui accompagnes les éléments, notamment celui de la carte mère ainsi que ceux du système de refroidissement et du boîtier.

Pour le montage, assurez-vous de disposer d’un espace de travail dégagé et prévoyez de 1 heure à 6 heures selon la complexité de la machine à monter et votre degré d’expérience. Avant de manipuler les composants, il est conseillé de se décharger de l’électricité statique en touchant une prise de terre.

Préparation de la carte mère

Avant de prendre place dans le boîtier, la carte mère va recevoir le processeur et son système de refroidissement ainsi que la mémoire.

Image28

Montage du processeur

Image6

L’assemblage débute par une des phases les plus critiques : l’installation du processeur. Deux précautions sont de rigueurs : ne pas toucher les contacts dorés du processeur ni ceux du support. Notez que les contacts du support sont réellement très fragiles ! La « load plate » destinée à serrer le processeur sur le support se trouve d’ailleurs munie d’un couvercle de protection amovible en plastique, qui protège les 1155 petites pattes présentes du socket.

Image71
Image101

L’ouverture du support est très simple : il suffit de dégager le levier de son encoche puis de le faire basculer. Il relève ainsi automatiquement la « load plate » qu’il reste à ouvrir complètement.

A condition de bien observer quelques détails, la mise en place du processeur est simple : il suffit de le déposer dans le support (D). La périphérie du processeur comporte deux encoches à faire coïncider avec les deux « bossages » du support (C). Un coin du processeur est marqué d’un triangle doré qui correspond au Pin1 et un des angles du support a également un marquage spécifique en relief (A et B). Une seule position du processeur dans le socket est ainsi possible. Le support a également des découpes (Socket Cutout) qui facilitent la dépose du processeur à condition de le prendre en main comme sur l’illustration (A).

Il reste à refermer le couvercle (la « load plate ») après avoir retiré la plaquette de protection. La gorge du couvercle doit s’insérer autour de la vis (Load Plate Tab). Il suffit ensuite de remettre le levier dans son encoche. La partie la plus sensible est à présent terminée !

Montage de la mémoire

 

Image121

La carte mère Intel DZ77GA-70K est équipée de quatre slots pour de la mémoire PC DDR3. Les banques DIMM 1 et 3 sont associées au canal A et les banques DIMM 2 et 4 au canal B. Pour fonctionner en mode Dual Channel, il faut installer les modules de mémoire dans les banques 1 et 2 (les deux slots bleus).
Image131

Les barrettes de mémoire possèdent une encoche (B) qui fait office de détrompeur et rend tout montage erroné impossible. Pour insérer une barrette de mémoire, il suffit d’écarter les loquets blancs (A) puis de l’enfoncer dans le support jusqu’à ce que ces derniers reviennent à leur position initiale (C).

Montage du système de refroidissement

Le Noctua NH-U12 SE2 nécessite le montage d’une contreplaque en croix au dos de la carte mère. Elle supporte 4 grandes vis destinées à recevoir le système de fixation du radiateur lui-même.
Image12

Après avoir glissé les bagues noires sur les 4 grandes vis, il faut monter les deux pattes métalliques qui supportent le radiateur et les fixer au moyen de 4 écrous.
Image13

 

La pâte thermique est livrée avec le NH-U12 SE2 : placer cinq ou six « grains de riz » de pâte sur le processeur. Inutile de l’étaler, la pression exercée par le radiateur une fois en place s’en chargera. Attention : Une trop grande quantité de pâte réduit la conduction thermique !
Image31

 

Le montage du radiateur consiste à serrer les deux vis présentes (une est visible sur la photo du bas) à la base du radiateur sur le support monté autour du processeur. Il reste à attacher le ventilateur pc et à le brancher à la carte mère sur le connecteur idoine (noté CPU Fan).

 

Image42

Préparation du boîtier

Plusieurs étapes sont nécessaires pour préparer le boîtier. Il s’agit ici de simples assemblages mécaniques sans grande complexité.

Entretoises

Image112Les trous de fixation des cartes mères sont standardisés. Généralement, 9 vis sont nécessaires au maintien de la carte mère dans le boîtier. La carte n’est bien entendu pas vissée directement au boîtier sinon toutes les broches au dos seraient mises en court-circuit par le châssis métallique. Il faut donc placer des entretoises sur le boîtier en vis à vis des trous de la carte mère. Le boîtier Silencio 550 est livré avec un embout à placer sur le tournevis en croix pour serrer les entretoises hexagonales. Dans le cas de la carte mère Intel DZ77GA-70K, il y a 10 trous de fixation. Il faut donc 10 entretoises.

Image16

Back plate

La « back plate » est une plaquette métallique de taille standard découpée afin d’offrir les ouvertures spécifiques à la connectique de la carte mère. Le montage est simple : elle tient d’elle-même dans la baie.

Image24

Alimentation

L’alimentation se fixe au boîtier via 4 vis. Avant de la monter, il faut coller deux mousses antivibratoires sur le Silencio 550. Au passage, vérifiez bien si l’alimentation est coupée : interrupteur en position Off ou 0 afin d’éviter un éventuel démarrage intempestif au moment du branchement au secteur…

 

Image27

Disques durs

Le SSD Crucial prend place sur le plateau prévu pour les unités 2 ½ pouces. Il se fixe dessus au moyen de 4 vis. Pour le disque dur 3 ½ pouces, il faut juste de placer une glissière de chaque côté. Ces deux unités de stockage se glissent ensuite dans la baie. Le graveur s’installe sans outil : il s’insère dans une baie 5 ¼ avec le loquet en position « Open ». Une fois en place, il suffit de le verrouiller en plaçant le loquet sur « Lock ».

 

Image26

Câblage électrique

Image61Le Silencio 550 permet de masquer les nombreux câbles électriques en les faisant passer par derrière le support qui reçoit la carte mère. L’alimentation étant modulaire, elle évite d’avoir une quantité de câbles inutiles dans le boîtier. En plus des prises ATX 8 broches (1) et 24 broches (2) qui se brancheront plus tard à la carte mère, il faut prévoir une nappe électrique SATA pour le disque dur et le SSD (4) et une seconde pour le graveur (5). Pour la carte graphique, les deux câbles d’alimentation PCI-Express à 6 broches sont nécessaires (3a et 3b).

 

Image18

Image19

Montage de la carte mère dans le boîtier

Cette partie de l’assemblage est assez délicate. Il faut en effet aligner les 10 trous pour les vis de la carte mère avec les 10 entretoises tout en insérant la connectique dans les découpes de la back plate. Attention à ce qu’aucune des pattes métalliques de cette dernière n’entre dans un port USB, Ethernet, Firewire ou HDMI. Si une de ces languettes venait à se glisser dans une prise USB, elle pourrait provoquer un court-circuit. Vérifier donc soigneusement ce point ! Veillez également à ce qu’aucun câble, connecteur ou prise ne se soit glissé sous la carte mère avant de la visser. Commencez par placer la vis au centre de la carte mère sans trop la serrer. Il est ainsi possible d’aligner plus facilement les autres trous en vis-à-vis des entretoises.

 

Image7

Branchements internes

Il faut à présent connecter divers fils du boîtier à la carte mère : reset, power, power led et hdd led. Attention, les leds ont une polarité. Si le fil est branché dans le mauvais sens, elles ne s’allument pas. Une simple inversion corrige le tir. Les connecteurs power et reset n’ont par contre pas de sens.

 

Image91

Le Silencio 550 a des ports USB, un lecteur SD ainsi qu’une entrée et une sortie audio à l’avant, sur le haut du boîtier. Il faut bien entendu les relier à la carte mère. Les connecteurs sont standardisés et munis d’un détrompeur qui empêche tout mauvais montage. Attention si votre boîtier a une prise Firewire, son connecteur interne est identique à celui d’un USB 2.0, mais le « pinout » est totalement différent !

 

Image81

Le disque dur, le SSD et le graveur se connectent à la carte mère avec des nappes SATA. Les ports SATA 6 Gbps bleus (gérés directement par le chipset de la carte mère) sont à réserver aux SSD. Ce sont en effet, les seuls capables d’exploiter pleinement la vitesse de ces ports très rapides. Les graveurs et disques durs se connectent sur les ports SATA 3 Gbps.

 

Image102

Enfin, la carte mère doit être alimentée ! Il faut maintenant brancher les prises ATX 8 broches et 24 broches de l’alimentation à la carte mère. Impossible de se tromper ! N’oubliez pas la prise à 8 broches sans quoi la machine ne démarrera pas. Veillez à bien enfoncer les deux prises ATX jusqu’à ce que le crochet s’arrime bien au rebord surélevé.

 

Image14

Il reste à brancher les ventilateurs 3 broches du Silencio 550 aux prises prévues à cet effet sur la carte mère.

 

Montage de la carte graphique

L’assemblage touche à présent à sa fin avec le montage de la Sapphire Radeon HD 7870. Après avoir enlevé deux équerres de l’arrière du boîtier (celle en face du port PCI-Express 16x bleu le plus proche du processeur et celle juste en dessous), il suffit de pousser la carte dans le slot PCI-Express 16x jusqu’à ce que le loquet blanc verrouille la carte. Elle se fixe au boîtier avec les vis récupérées des équerres.

 

Image131

Une alimentation électrique auxiliaire est requise pour le bon fonctionnement de la Radeon HD 7870. Il faut donc brancher les deux prises PCI-Express 6 broches de l’alimentation dans les connecteurs visibles à droite sur la photo ci-dessus.

 

Image14

La machine est à présent terminée ! Après avoir ajouté le clavier, la souris, l’écran et l’alimentation, n’oubliez pas de mettre l’interrupteur de cette dernière en position On ou sur 1.

à propos de l'auteur

Pascal Thévenier

Fan de hardware PC depuis mon 386, j'ai créé mon propre site en 1998 ! Depuis, un grand nombre de composants sont passés entre mes mains et dans mon labo de test...

Cet article vous a-t-il été utile ? notez-le :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Laisser un commentaire

Aidez-nous à améliorer cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.