Home cinéma Image & Son

Comment choisir son amplificateur ?

12/10/2016
ampli

Ampli intégré, préampli, amplificateur de puissance… Rue du Commerce vous guide pour acheter l’amplificateur qui vous convient !

Rôle et fonctionnement

L’amplificateur reçoit un signal depuis la source dont vous disposez – lecteur vinyle, CD, tuner, lecteur MP3, etc. – le transforme son, et l’envoie vers les enceintes. Cet appareil doit amplifier le son sans le déformer, pour un rendu fidèle et qualitatif. Il est associé à une source audio (le lecteur ou le récepteur d’ondes radio) et à des enceintes.

Ampli-Face-Recto-55-88

Le préamplificateur est à proximité du signal émis par la source. Il réceptionne un très faible signal et l’améliore préalablement à sa transmission vers l’amplificateur. Il garantit un rapport signal/bruit optimal, ainsi que la finesse et la qualité sonore. La précision est également accrue, puisque vous pouvez gérer le volume et les tonalités.

Les différents types

Il existe différents types d’amplificateurs pour votre chaîne Hi-Fi. Chacun correspond à un usage spécifique et propose des fonctions distinctes. Le choix de votre amplificateur se fait donc en fonction de votre utilisation, et selon le nombre et le type d’appareils que vous souhaitez brancher.

Les amplificateurs intégrés

Ils combinent l’amplificateur et le préamplificateur. Ils sont compacts, ergonomiques, performants et proposent une bonne qualité de son. Le budget peut varier de 200 à 10 000 € en fonction de la puissance de l’appareil, qui elle peut aller de 2 x 40 Watts à 2 x 225 Watts.

Les amplificateurs de puissance

Ils sont entièrement dédiés à l’amplification du signal émis par la source (lecteur MP3, platine CD, tuner, etc.). Ils permettent de délivrer un son puissant. L’ajout d’un préamplificateur est nécessaire pour prendre en charge la modification du son et la gestion du volume. Ce type d’amplificateur est classé, pour vous permettre de vous repérer dans l’offre. Avec un appareil de classe B ou AB, vous disposez d’un amplificateur semi-professionnel très qualitatif, avec de très bonnes performances musicales. Les premiers prix démarrent à 400 €, et peuvent monter jusqu’à 2 500 €.

Les amplificateurs nomades

Les amplificateurs nomades (ou amplificateurs « casque ») vous offrent une très bonne écoute, avec une finesse et une précision dans le son. Ils peuvent être raccordés à tout type d’appareil – smartphone, tablette, ordinateur. Leur principal avantage tient à leur nomadisme. Certains modèles peuvent se recharger grâce à un port USB et bénéficier ainsi d’une autonomie pouvant aller jusqu’à une dizaine d’heures. Les budgets varient entre 45 et 500 €.

Les amplificateurs « tout-en-un »

Ils combinent, dans un seul appareil, un lecteur réseau et un amplificateur. Certains ajoutent à cela un lecteur CD, un tuner FM et DAC, et/ou un convertisseur numérique/analogique. Leur principal avantage tient au gain de place, et à leur polyvalence. Les prix vont de 400 à 5 000 €.

Les experts Rue du Commerce vous conseillent :

Pour obtenir une qualité sonore optimale et une puissance importante, il faut orienter son choix vers un préamplificateur associé à un amplificateur de puissance. Ce type d’installation vous offre la qualité d’un son professionnel. L’alimentation des deux appareils étant séparée, les risques de bruits parasites sont d’autant plus réduits. De plus, un préampli unique suffit à plusieurs amplificateurs de puissance.

Les différentes technologies

Amplificateurs à tubes, transistors et hybrides, lequel choisir ?

Vous avez le choix entre ces trois types d’amplis. Voici leurs caractéristiques, pour vous guider dans votre achat.

Ampli

 

Focus : amplis Hi-Fi et Home Cinéma

Pour bien choisir votre amplificateur, déjà faut-il connaître l’usage que vous voulez en faire : audio ou vidéo.

L’ampli Hi-Fi

Il est destiné à vous procurer une écoute optimale de vos musiques. Vous choisissez sa puissance en fonction de celle de vos enceintes.

Ampli-Dos-Recto-55-88

L’ampli Home Cinéma

C’est un élément essentiel de votre installation de Home Cinéma à domicile, pour vous donner un rendu « comme au cinéma ». Il est associé à une TV, des enceintes et un ou plusieurs lecteurs. Sur un amplificateur Home Cinéma, les signaux d’entrée sont numériques, et vous avez le choix du 2.1, 5.1, 6.1 et 7.1. Pour bien choisir votre équipement, il faut savoir à quoi correspondent ces numéros.

Le « .1 » ou « .0 » correspond au traitement des basses. Les systèmes en « .0 » n’apportent pas la même immersion et le même réalisme que le « .1 », du fait d’un traitement moins poussé des bandes son (canal LFE pour Low Frequency Effect). Le chiffre placé devant, allant du 2 au 7, correspond au nombre de canaux utilisés. Plus il est élevé, et plus vous bénéficierez d’un son enveloppant avec un effet immersif.

Format

Bon à savoir :

  • Les amplis Hi-Fi intégrés et les amplis tuner et tuner-CD Hi-Fi peuvent être connectés à 2 ou 4 enceintes.
  • Les amplis tuner home cinéma peuvent être connectés jusqu’à 7 enceintes.

Le bon choix

La puissance

Il s’agit de l’énergie électrique transmise par l’amplificateur à vos enceintes. Elle s’exprime en Watts. Pensez à vérifier que la puissance de vos enceintes est supérieure à celle de votre amplificateur, pour éviter tout risque de saturation ou de détérioration.

Il a son importance puisqu’il permet à l’amplificateur de produire un son précis, indépendamment du volume. Plus le rendement sera élevé, plus votre amplificateur sera adapté aux pièces de grand volume.

 

Ampli-Dos-Recto-15

 

Le rapport signal/bruit

Il est exprimé en décibels. C’est le rapport entre le signal audio transmis par votre amplificateur et le bruit de fond. Il faut orienter son choix vers un rapport minimum de 90 dB. Plus le rapport est élevé, plus le son sera « propre ».

Bande passante, aussi appelée « réponse en fréquence »

La bande passante correspond aux fréquences sonores générées par l’amplificateur, des plus aiguës aux plus basses. L’oreille humaine perçoit les sons entre 20 Hz et 20 000 Hz. L’idéal est de disposer d’un amplificateur qui se rapproche au maximum de ces fréquences.

La distorsion harmonique (D.H.T)

Elle s’exprime en pourcentage et doit idéalement se situer au plus près de 0 %. Elle correspond à la différence entre la qualité du son transmis par l’ampli et la qualité produite par les enceintes. N’investissez pas dans du matériel qui propose une distorsion harmonique au-delà de 0,08 %. La qualité audio s’en trouverait détériorée.

 

Pour améliorer encore la qualité du son…

De plus en plus d’amplis sont équipés d’isolation renforcée et de châssis anti-vibrations pour réduire toujours davantage les interférences dans le signal sonore transmis.

Les connectiques

Avant d’investir dans un amplificateur, déterminez le nombre d’appareils que vous souhaitez y relier, et les types de connectiques nécessaires (vidéo, audio, sans fils, etc.).

Les sources audio et vidéo 

Elles sont habituellement reliées par un câble RCA, cinch, coaxial ou encore par fibre optique. Pour les sources vidéos, privilégiez plutôt des connectiques de type HDMI (High Definition Multimedia Interface), qui permettent de bénéficier de la haute définition. Il existe d’autres types de connectiques vidéos, mais les technologies sont moins abouties ou inadaptées à un usage pour Home Cinéma.

Bon à savoir : Le HDMI 1.4 supporte la vidéo 3D.

Les options en matière de connectiques sont très nombreuses :

Certains amplis disposent d’un ou plusieurs ports USB, et vous permettent de brancher un disque dur sur lequel vous auriez stocké votre musique. D’autres modèles proposent des entrées Ethernet et Internet pour pouvoir écouter de la musique depuis le web ou un ordinateur. Quand à l’utilisation de la technologie sans fil, elle est possible via le Bluetooth (smartphone, tablettes et ordinateurs compatibles) ou le Airplay (Iphone, Ipad, Ipod et autres appareils de la marque Apple).

L’option Dock iPod/smartphone

Cette option permet d’équiper l’ampli d’une station d’accueil pour votre iPod et votre smartphone.

Notre page dédiée d’Amplificateurs

    Ecrire un commentaire