Casques Écouteurs Image & Son

Comment bien choisir un casque audio ?

04/10/2016
casque couv

Exit les inconfortables casques de baladeurs ou les oreillettes à la fois douloureuses et difficiles à conserver au creux de l’oreille. Les casques audio se sont radicalement améliorés, que ce soit en confort, en qualité audio ou en polyvalence. Ils sont disponibles en version « tendance » urbaine ou discrète, étanches et autonomes pour le sport, ou connectés à une chaîne audiophile pour de longues séances d’écoute, avec ou sans fil. Les casques se déclinent selon vos envies et vos besoins. Rue du Commerce vous aide à trouver le bon modèle pour le plus grand plaisir de vos oreilles.

Choisir le casque audio idéal pour…

Se déplacer et gérer ses appels téléphoniques

headphones-925886_960_720

 

Pour bénéficier d’un son enveloppant, avec un casque facilement transportable, la préférence se tourne vers les casques au format dit supra aural. Ce type de casque reposant sur les oreilles (par opposition au casque circum aural dont l’écouteur enveloppe l’oreille) combine à la fois le confort et un poids contenu, ce qui lui permet de pouvoir être porté longtemps. En raison de son utilisation en extérieur, ce type de casque dispose d’un arceau souvent robuste. La présence du Bluetooth permet de rendre compatible la télécommande avec n’importe quel smartphone. Mais dans ce cas, attention à l’autonomie et au poids du casque, dont l’un des écouteurs enfermera une batterie. Si l’on opte pour une connexion filaire avec un câble mini-jack, un modèle doté d’une gaine en tissu synthétique permet d’éviter les nœuds et autres emmêlements qui viennent à terme détériorer le câble. Pour s’isoler, un casque de type fermé, c’est-à-dire éliminant les bruits extérieurs, est idéal. Portés dans la rue, ces modèles peuvent être considérés comme dangereux. Côté design, il y en a pour tous les goûts, toutes les formes et toutes les textures, avec des revêtements nobles tel le cuir avec des surpiqûres.

À noter que certains casques dotés de capsules circum aural (recouvrant les oreilles) sont conçus pour les déplacements. Ils restent très encombrants. Les micro-casques intra-auriculaires similaires à ceux fournis avec les smartphones sont intéressants pour leur compacité et leur facilité de rangement.

 

L’audiophile cherchant un son de haute-fidélité

À la maison, pour les amateurs de son haute-fidélité, le must est le casque de type circum aural. Ses capsules viennent recouvrir totalement les oreilles, pour isoler du bruit extérieur et délivrer un son immersif. Ces casques sont les plus volumineux et il faut veiller à ce que leur poids ne devienne pas une entrave pour pouvoir les porter longuement. Côté technique, contrairement aux autres casques qui se branchent sur un baladeur ou un mobile, l’impédance doit être suffisamment élevée pour pouvoir restituer correctement le son provenant d’un amplificateur. La distorsion harmonique doit être minimale, c’est-à-dire proche de 0, afin de délivrer un son fidèle. Un câble long d’environ 3 mètres est idéal. Mieux vaut oublier le Bluetooth qui va dégrader le signal audio. Certains modèles, plus polyvalents, mais un peu moins précis, peuvent être pliés et rangés dans un étui pour être utilisés en déplacement. Ils se branchent sur un smartphone et se transforment alors en micro-casque nomade.

beoplay-beo-h6-bk

Faire du sport

 

 

Les modèles dédiés aux activités sportives sont nombreux. Robustes et souvent sans fil, ils résistent au moins à la sueur et certains casques sont même étanches pour la natation. Pour ne pas les perdre, ils sont dotés de supports d’oreilles plus ou moins faciles à fixer et régler.

Parfois leur look ou leurs systèmes de fixation limitent leur polyvalence. Les casques intra-auriculaires offrent une bonne isolation acoustique, mais celle-ci peut être handicapante voire dangereuse pour certaines pratiques sportives.

SportCasque

Revue en détail d’un casque audio

La connectivité

La prise mini-jack de 3,5 mm est toujours de mise, c’est même le standard universel. Elle permet à la fois la diffusion de l’audio, mais aussi le son d’un microphone pour les casques nomades utilisables avec un smartphone et les contrôles du volume et de la lecture. Les casques audiophiles sont pratiquement toujours livrés avec un embout jack de plus grande dimension (6,35 mm), compatible avec les chaînes Hi-Fi. Il s’emboîte avec le connecteur mini-jack.

Sur certains modèles, le casque est à la fois Bluetooth et pourvu d’un câble. Il est alors possible de retirer ce dernier. Sur certaines marques, ce procédé permet aussi de coupler plusieurs casques, pour partager une même écoute.

Pour les casques nomades, ou dédiés au sport, le Bluetooth est de plus en plus présent. La norme permet d’éviter les problèmes de compatibilité avec les smartphones (Android, Windows Phone ou Apple) que l’on peut connaître avec les télécommandes filaires. Il faut retenir que pour obtenir une écoute proche du CD, le module Bluetooth du casque doit être compatible avec le codec audio apt-X.

Il existe aussi des casques sans fil dotés de leur propre émetteur et récepteur, ou des casques infrarouge pour la TV.

Les casques pour les joueurs ont souvent la particularité de se brancher via une prise USB afin d’obtenir une alimentation électrique pour disposer d’une réduction active des sons environnants et d’options supplémentaires liées au microphone.

pile-764867_960_720

Le type de casque

Le casque intra-auriculaire

Discret, léger et isolé acoustiquement, il s’insère directement dans le conduit auditif, en s’y adaptant grâce à des oreillettes en caoutchouc souple. C’est l’idéal pour les sportifs. Il est souvent livré avec plusieurs tailles d’embouts pour les oreilles.

Le casque supra aural

Il repose directement sur les oreilles. Ce type de casque est répandu et apprécié pour son design et son côté nomade. La pression exercée par l’arceau sur les écouteurs peut rendre le casque inconfortable. Ce type de casque est souvent moins isolé acoustiquement et permet d’entendre les bruits extérieurs.

b3dbcd20786b3c7e99afd7dcce80143b

Le casque circum aural

Le must pour les audiophiles. Ces casques sont les plus volumineux, car ils recouvrent totalement l’oreille. Ils sont aussi les plus coûteux. Ils délivrent un son immersif de très haute-fidélité. Seul leur poids conséquent peut les rendre inconfortables en cas d’utilisation prolongée.

Le design, la robustesse et les accessoires

Il y en a pour tous les goûts, des plus classiques aux plus extravagants. Ainsi, certaines marques d’amplis de guitares vintage proposent des casques reprenant leur design. De nombreux modèles peuvent aussi être personnalisés, en changeant les couleurs d’oreillette ou les revêtements. Certaines pièces peuvent être remplacées, notamment les coussinets des capsules en cas d’usure.

Comme ils sont souvent nomades, les casques doivent pouvoir se replier pour être rangés, ou du moins être tordus sans crainte de destruction. Certaines marques sont réputées en la matière.

 

 

 

La compatibilité Apple, Windows Phone, Android

Pour les casques dotés d’une télécommande avec micro, il faut bien faire attention aux soucis de compatibilité. Normalement, cette précision est indiquée sur la fiche technique du produit. Par exemple, si le casque peut être utilisé sur un iPhone ou un mobile Android pour écouter de la musique, sa télécommande ne fonctionnera pas forcément sur l’un et l’autre pour augmenter le son, le réduire ou passer à la piste suivante. En général, la fonction de pause est active dans tous les cas. La présence du Bluetooth permet de passer outre ce souci de compatibilité.

 

 

Le type de câble

Petit câble pour les sportifs, long câble pour les mélomanes. Le câble doit être suffisamment épais pour durer dans le temps. Les modèles dotés d’une gaine en tissu synthétique durent plus longtemps car le fil s’emmêle moins. Il existe aussi des modèles dotés de câbles en spirale.

 

Casque ouvert, semi-ouvert ou fermé

Dans le cas des casques de type supra aural ou circum aural, il faut prendre en compte le niveau d’isolation acoustique des capsules. Si le casque est fermé, c’est-à-dire totalement isolé de l’extérieur, alors la réduction des bruits ambiants est dite passive et souvent efficace. Si le casque est doté d’ouïes, ou de petites grilles sur l’extérieur de ses oreillettes, il est alors semi-ouvert ou ouvert. Les bruits ambiants sont alors perceptibles, ce qui est important en termes de sécurité, si l’on souhaite écouter de la musique dans la rue ou à vélo.

 

 

La réduction du bruit

Si votre choix se dirige vers un casque fermé, sachez que la réduction du bruit ambiant est dite « passive ». Toutefois, des modèles disposent, en outre, d’un micro qui vient capter les sons ambiants et une puce vient traiter et annuler ce bruit. C’est un système de réduction du bruit « actif ». Pour cela, ces casques doivent être alimentés en électricité et enferment une batterie ou une pile dans leurs écouteurs ou dans la télécommande.

 

 

La réponse en fréquence

L’oreille humaine peut entendre des sons sur une échelle allant de 20 Hz (graves) à 20 kHz (aigus). Les valeurs indiquées pour les casques vont souvent bien plus loin. En réalité, il s’agit des fréquences maximales que le casque est capable de délivrer et elles ne sont pas vraiment un gage de meilleur rendu sonore.

La réponse en fréquence devrait être la plus fidèle possible au son enregistré sur le support de diffusion. Or, dans les faits, mis à part pour les casques de type circum aural, rares sont les constructeurs à proposer un son vraiment fidèle à l’enregistrement. Les casques viennent retraiter le son, afin de le rendre plus chaleureux. C’est ainsi que de nombreuses marques parviennent à obtenir une « signature » audio caractéristique.

 

 

La sensibilité

Exprimée en dB (décibels) pour un 1 milliwatt de puissance, elle indique le rendement du casque. Cette valeur est à mettre en relation avec l’impédance. Si vous optez pour un modèle dédié à une chaîne Hi-Fi, la sensibilité peut être inférieure à 90 dB. Si vous utilisez un smartphone, la sensibilité doit être élevée avec une valeur allant au-delà.

 

 

L’impédance

Exprimée en ohm, sur les casques pour smartphones, l’impédance doit rester faible afin de ne pas amenuiser l’autonomie du mobile et délivrer un volume sonore suffisant. Généralement, les impédances élevées se trouvent sur les casques audiophiles qui se branchent sur une platine de salon. Une haute impédance est un gage de qualité audio.

 

La distorsion harmonique

Un élément très important pour juger de la qualité d’un casque est sa distorsion harmonique. Ce taux, qui doit être le plus proche de 0, indique la différence de restitution du son entre l’entrée du casque et sa sortie. Un très bon casque va flirter avec les 0,01 % de distorsion harmonique.

Notre page dédiée de Casque Audio

    Ecrire un commentaire