Vidéoprojecteur

Comment choisir son écran de projection ?

02/12/2014
écran de projection

L’écran de projection, un accessoire tout public

Les écrans fixes sur cadre

Si votre installation est destinée aux loisirs multimédias, les écrans fixes sur cadre sont faits pour vous. Installés au mur ou au plafond, ils promettent une qualité d’image exceptionnelle et ressemblent plus ou moins à un écran de télévision. Pas besoin de les enrouler, de les déplacer et ils ne se gondolent pas ! Leur position fixe conserve intacte une surface parfaitement plane et une tension idéale de la toile. L’image projetée ne subit ainsi ni perte, ni déformation, pour une géométrie de l’image sans défaut. La solution idéale pour une pièce dédiée au Home Cinéma !

 

Les écrans enroulables (ou écrans sous carter)

ecran projection carterAussi esthétiques dans un salon que pratiques dans une salle de classe, les écrans enroulables restent la solution la plus discrète pour une installation sans pièce dédiée. Une fois fixés au mur ou au plafond, ils se déroulent vers le bas lors du visionnage, puis disparaissent à nouveau sous leur carter. Ce coffrage en tôle ou plastique protège de la poussière et des chocs. Il est toujours possible, de plus, de dissimuler le carter lui-même dans un coffrage décoratif ou une moulure. La possibilité de stopper le déroulage à n’importe quelle hauteur en fait par ailleurs des écrans à hauteur variable !

En cas de budget restreint, préférez la version manuelle. Il vous suffira de tirer l’écran à la main pour dérouler, le rembobinage s’effectuant grâce à un ressort autobloquant. Mais si vous recherchez confort et simplicité, les versions motorisées vous combleront ! Munis d’un ou plusieurs moteurs dissimulés dans le carter, ces écrans descendent et remontent d’une simple pression sur la télécommande. Certains sont même compatibles avec une installation domotique.

 

Les écrans pull-up (pantographes)

ecran projecteur pull upCes écrans, très proches des précédents, sont également enroulés dans un carter. Mais à l’inverse des écrans sous carter qui se déroulent du haut vers le bas, les écrans pull-up le font du bas vers le haut. L’avantage ? La discrétion et surtout, la simplicité ! Nul besoin de fixer le carter au mur ou au plafond, il vous suffit de le poser au sol ou sur un meuble. Une fois le visionnage achevé, l’écran regagne le carter qui peut lui-même disparaître dans un placard, derrière un meuble… ou dans un coffre de voiture pour une utilisation itinérante ! Et tout comme leurs homologues à fixer, il en existe en version motorisée, avec télécommande et compatible domotique.

 

Les écrans sur trépied

ecran projectionAssez proches des écrans pull-up, les écrans sur trépieds se déroulent également du bas vers le haut, mais reposent sur un pied. Conçus pour une utilisation sans aucune contrainte, ils se déploient et se replient en un clin d’œil. Compacts, légers et faciles à transporter, hauteur d’écran réglable, hauteur du trépied réglable… les écrans sur trépieds sont les nomades de la projection. Leur facilité d’emploi et leur portabilité font d’eux les spécialistes du monde professionnel. Associés à un vidéoprojecteur portable, c’est tout une salle de projection qui se déplace à vos côtés !

 

Comment bien choisir son écran de projection

La taille de l’écran

Attention, la taille de votre écran ne dépend pas que de votre bon vouloir ! Le choix nécessite de prendre en compte les performances de votre projecteur et l’endroit où vous serez assis. Deux options s’offrent donc à vous : vous référer à quelques mesures standard, ou utiliser une formule pour calculer au plus près.

On parle de « base », autrement dit de largeur de l’image. La « taille de l’image », elle, se réfère à la zone de projection. Pour le cas où votre écran intègre des bords noirs ou un cadre, ils ne sont pas inclus dans cette mesure. Pour qu’ils le soient, on parlera de « taille toile ». Le « recul », quant à lui, correspond à la distance entre le vidéoprojecteur et l’écran.

 

Mesures de base
Recul Base
Moins de 2,5 m Moins de 2 m
3 à 5 m 2 à 3 m
Plus de 5 m Plus de 3 m

 

Le « ratio de projection » (ou rapport de projection) est une mesure indiquant la diagonale de l’image obtenue en plaçant le vidéoprojecteur à la bonne distance. Chaque vidéoprojecteur indique un ratio minimum et un maximum. Effectuer votre calcul avec chacune des mesures vous fournira donc également une valeur minimum et une valeur maximum.

 

Calcul
Base Recul Ratio
Recul / ratio Base x ratio Recul / base

 

Le format de projection

Le 16/9 : Si vous réservez à votre vidéoprojecteur une utilisation Home Cinéma, inutile de chercher plus loin ! Format en longueur – la largeur de l’écran vaut les 16/9èmes de sa hauteur, il est le format cinéma par excellence. Adapté à la diffusion de DVD et Blu-ray, il vous permettra de profiter au mieux de vos équipements.

Le 1/1 : Qu’il soit question d’entreprises ou d’éducation, ce format carré est le plus courant pour une utilisation professionnelle. Il est idéal pour une présentation informatique sans accroc.

Le 4/3 : Le format télévision ! Le plus répandu avec le 16/9, qui s’adaptera parfaitement à tous vos programmes TV. A bien noter, toutefois, que visionner un Blu-ray ou un DVD sur un format 4/3 résultera en une image rognée sur les deux côtés.

Si ces formats sont des standards, ils ne sont toutefois pas les seuls. De plus, un nombre croissant d’écrans de projection proposent des formats réglables grâce à un déroulement plus ou moins important de la toile. L’essentiel est donc de vérifier les informations fournies par le modèle pour lequel vous opterez concernant son ou ses formats possibles.

 

La toile (gain)

Qu’est-ce que le gain d’une toile ? Rassurez-vous, rien de complexe ! Le gain n’est rien de plus que la faculté d’un écran de projection à réfléchir ou absorber la lumière, selon sa teinte et son type de toile. Plus la toile réfléchit la lumière et plus son gain est élevé, plus elle l’absorbe et plus son gain est bas. Votre choix doit donc dépendre de l’éclairage de votre lieu de projection, ainsi que de la luminosité de votre vidéoprojecteur. Il existe, là encore, des moyennes auxquelles se référer pour un choix simple, mais avisé.

 

Valeurs moyennes
Usage Gain
Standard 1 à 1.4
Professionnel (environnement lumineux) 1.2 à 1.8
Home Cinéma (environnement sombre) 0.7 à 1.2

 

 

En cas de situations particulières, n’hésitez toutefois pas à vous pencher de plus près sur la question du gain ! Un gain supérieur peut ainsi sauver vos séances cinéma si la luminosité de votre vidéoprojecteur est plus faible que prévu. Plus la luminosité du vidéoprojecteur est faible, plus le gain de la toile se devra d’être important pour produire une image contrastée. A l’inverse, dans les conditions optimales pour un Home Cinéma, autrement dit pour une projection dans un noir total, mieux vaut choisir un écran offrant le moins de gain possible.

 

Les bords noirs

Si vous avez déjà effectué un premier repérage, vous avez sans doute constaté la présence de bords noirs sur un certain nombre de modèles, qu’ils soient fixes ou enroulables. Ces cadres n’ont qu’un but : améliorer encore votre expérience de projection ! En velours noir, ils permettent d’éviter tout reflet lumineux autour de votre image. Ils jouent également sur le confort de visionnage, offrant l’impression, par contraste, de noirs plus denses et de couleurs plus riches.

ecran bord noir

 

Certains modèles d’écrans de projection proposent des bandes noires plus importantes en haut de l’écran, jusqu’à 70 cm. Cette particularité s’appelle « extradrop », et permet d’ajuster le réglage de la hauteur de projection. Si vous bénéficiez d’une hauteur sous plafond hors-norme et optez pour un écran sous carter, c’est cette option qui vous évitera de visionner vos films la tête renversée en arrière !

 

 

 

Les toiles transonores

Qu’est-ce qu’une toile transonore ? Comme son nom l’indique, une toile qui laisse le son la traverser plutôt que de la contourner. Cette fois encore, il s’agit de se rapprocher au plus près d’une expérience cinématographique, où les enceintes sont positionnées derrière l’écran. Une toile transonore est ainsi perforée d’une multitude de trous microscopiques, permettant aux sons de jaillir directement de l’image. Et ce type de toile n’étant pas tissé, il offre même une netteté et une colorimétrie bien supérieure aux autres ! Si son budget est conséquent, l’immersion totale est toutefois garantie aux amoureux du grand écran.

 

Comment bien entretenir son écran de projection

Un écran de projection est constitué de toile, donc de textile, et tout textile est fragile. Manipulez votre écran avec délicatesse, en évitant les chocs violents.

Pour augmenter sa durée de vie, mieux vaut le protéger autant que possible. Une exposition prolongée à la fumée ou au soleil peut jaunir ou décolorer la toile. Laisser s’accumuler la poussière peut également la dégrader.

Attention aux insectes ! Etrange recommandation, mais réel problème dans le cas des écrans enroulables. Un insecte pris dans la toile durant cette étape peut laisser une tâche difficile à rattraper.

Et si, malgré tout, pareille mésaventure vous arrivait, n’utilisez pas de produits chimiques. Un nettoyage très léger à l’eau et au savon devrait en venir à bout.

 

    Ecrire un commentaire