Composants Informatique

Comment bien choisir son Boitier PC ?

29/09/2016
CouvBoitierProfil

Le boitier PC

 

Si votre intention est d’assembler un PC sur mesure, l’ensemble des composants sera abrité par un boitier. Qu’il s’agisse de faire de la bureautique, du home cinéma ou de disposer d’une machine de joueur dimensionnée pour la puissance, le type de boitier est important. Il ne s’agit pas uniquement d’une boite métallique, dotée d’un design plus ou moins élaboré où l’on vient cacher les entrailles de la machine. Ses dimensions, son agencement intérieur et extérieur, ses accessoires et les matériaux choisis comptent beaucoup pour conférer à un ordinateur la fonction à laquelle il se destine. S’il s’agit de le transformer en platine multimédia, l’obtention d’une machine silencieuse est importante. Et pour les joueurs, le boitier peut jouer un rôle important au niveau des performances.

C’est pourquoi Rue du commerce fait le point sur les caractéristiques à retenir pour choisir un boitier en rapport avec vos attentes.

Choisir le boitier PC idéal pour…

 

Monter un PC bon marché dédié à la bureautique

 

Pour des opérations de bureautique, le choix du format de la care-mère va dépendre de celui du boitier. Pour un PC doté de peu de connecteurs, l’utilisateur va préférer un format pour carte mère µATX, c’est-à-dire adapté à un modèle mesurant 244 x 244 mm. Pas besoin donc d’un boitier de grande taille. Un boitier de type mini tour devrait faire l’affaire, à moins d’avoir besoin de loger de nombreux disques durs, un lecteur optique et une baie réservée à la lecture de cartes SD. L’idéal est de disposer d’au moins deux baies de 3,5 pouces pour un disque SSD et un autre mécanique, ainsi qu’une baie pour lecteur optique de 5 ¼ pouces. Si le constructeur fournit directement une alimentation intégrée c’est un plus. Souvent, cette association est plus économique que de l’acheter séparément.

La présence de systèmes de blocage sans vis n’est pas nécessaire, puisque le boitier ne sera pratiquement jamais ouvert. Enfin, il faut privilégier un boitier doté du maximum de connecteurs en façade, qu’il s’agisse de prises USB ou casque et micro. Pour ajouter plus de disques durs, il sera nécessaire d’opter pour un format moyen, voire grand tour. Ces boitiers sont souvent capables de recevoir des cartes mères au format µATX et leurs dimensions conséquentes leurs permettent d’assurer une bonne ventilation des composants.

boitier-pc

 

Créer un PC dédié au home cinéma

 

Pour un PC destiné à être transformé en plateforme de diffusion multimédia, la compacité et le silence sont les maîtres mots. Le format idéal de boitier à exploiter est celui qui est dédié aux cartes mini ITX. Ces cartes-mères sont prévues pour accueillir des composants peu puissants, mais suffisants pour gérer des contenus multimédias. Surtout, ils nécessitent peu ou pas de système de ventilation. Des boitiers de ce format ressemblent plus à une platine de salon qu’à un ordinateur. Si toutefois l’objectif est de disposer de plusieurs baies de disque dur et d’un lecteur optique, il existe des modèles plus hauts. À noter que certains boitiers sont conçus pour dissiper la chaleur du processeur par « effet peltier » grâce à un châssis constitué d’aluminium. Ils disposent également de petits tampons en caoutchouc pour absorber les vibrations des disques durs. La présence d’une alimentation déjà intégrée n’est pas forcément un atout, car son volume sonore peut s’avérer rédhibitoire pour un PC de salon.

boitier-pc-Image1

Jouer et pratiquer l’overclocking

 

L’univers des joueurs et des passionnés de technologie présente le cœur du marché des boitiers de PC. Il en existe de toutes les formes et toutes les gammes de prix. Certains modèles sont pourvus d’un design futuriste, de baies vitrées et même d’éclairages à LED à l’intérieur du boitier afin de mettre en valeur les composants. Le format à privilégier est de fait l’ATX, puisque l’utilisateur souhaitera disposer d’une carte-mère polyvalente équipée d’un maximum de ports PCI Express, lui permettant d’ajouter des cartes graphiques supplémentaires. À ce propos, l’accès à l’intérieur du boitier doit être suffisamment dégagé pour pouvoir accueillir les modèles de cartes graphiques dotés de systèmes de ventilation imposants.

De même, l’organisation des câblages compte beaucoup pour faciliter à la fois l’accès et améliorer la circulation de l’air. Ce type de boitier peut accueillir de 3 à 5 baies 3,5 pouces pour recevoir des disques durs SSD ou mécaniques. La présence d’une alimentation ne fait pas la différence, bien au contraire. Celles qui sont parfois fournies, ne sont malheureusement pas souvent adaptées aux besoins de l’utilisateur. En revanche, la présence de filtres à poussière et d’un châssis suffisamment spacieux pour pouvoir accueillir des ventilateurs performants et silencieux en façade et sur le flanc sont de vrais atouts. La plupart des boitiers disposent d’une molette de réglage manuel de la vitesse de rotation des ventilateurs (rhéobus) accessible sur la façade.

Détail d’un boitier d’ordinateur

 

Les connecteurs en façade

 

USB : un boitier sans au moins une prise USB en façade est à proscrire. L’idéal est qu’elle soit de type 3.0 afin de pouvoir accueillir un disque dur externe, pour réaliser des transferts de données à vitesse soutenue. Pour un PC réservé à la bureautique, mieux vaut privilégier les prises USB en façade.

 

Lecteur de carte SD : certains modèles de boitiers proposent un lecteur de carte SD, ou Compact Flash en façade. Un détail important pour pouvoir récupérer rapidement des vidéos ou des photos.

Des prises mini-jack : pouvoir brancher un casque audio directement en façade pour s’isoler en musique est plutôt pratique. Et pour ceux qui utilisent des applications de vidéoconférence, cette prise est le plus souvent accompagnée de celle destinée au microphone. Les boitiers pour joueurs disposent aussi de ce genre de connecteur pour pouvoir dialoguer lors de cessions de jeux en réseau.

Le nombre de baies pour disque durs et lecteurs optiques : même si la tendance n’est plus vraiment aux lecteurs optiques, la présence d’au moins une baie 5 ¼ pouces pour accueillir un lecteur graveur de Blu-ray reste une bonne idée sur un boitier mini, moyen et grand tour. Pour les baies de disques 3,5 pouces, tout va dépendre de la taille du boitier. Les gros formats peuvent en recevoir jusqu’à 5 pour un PC qui pourra fonctionner avec un stockage en RAID. Les baies peuvent même être accessibles directement en façade pour pouvoir extraire un disque dur sans ouvrir le PC.

Dans tous les cas, le minimum de baies ne doit pas descendre en dessous de 2, pour pouvoir disposer d’un disque dur mécanique doté d’une bonne capacité de stockage et d’un autre en SSD réservé au système d’exploitation et aux applications afin de gagner en vélocité.

Les fixations : pour les baies de disques de durs et le lecteur optique, de nombreux constructeurs proposent des systèmes de fixation sans vis. Il suffit d’insérer l’unité et elle se bloque par simple pression. Ces procédés vieillissent mal si l’on intervient très régulièrement dans la machine. C’est pourquoi il vaut mieux préférer les vis pouvant être fixées à la main, sans tournevis. La présence de petites rondelles et tampons de caoutchouc entre le châssis et les lecteurs est idéale. En plus d’assurer un bon blocage des systèmes de fixation, ces accessoires permettent d’éviter les vibrations, et donc l’usure des pièces mécaniques et le bruit.

boitier-pc

Le silence, le refroidissement et la poussière : Certains boitiers sont conçus de façon à éliminer au maximum les bruits de ventilation. C’est le cas des modèles dont les panneaux sont recouverts d’un revêtement de réduction acoustique.

Comme les PC les plus ventilés, et donc les plus puissants, avalent de grandes quantités d’air pour refroidir les composants, ils aspirent également beaucoup de poussière, de particules diverses et même des cheveux. À terme, ces éléments vont amenuiser l’efficacité des ouïes et de la ventilation. Lorsque l’intérieur du PC est encrassé, les ventilateurs forcent et font encore plus de bruit. C’est pourquoi la présence de filtres anti poussière faciles d’accès pour pouvoir les retirer et les nettoyer est important sur les boitiers pour PC dédiés aux jeux.

Les petits boitiers haut de gamme pour cartes mères Mini-ITX disposent souvent d’un système d’extraction de la chaleur via un châssis en aluminium pour éviter d’avoir à ajouter un ventilateur.

Le format du boitier : Le format choisi pour la carte-mère va, de fait, déterminer celui du boitier. Pour les joueurs, où les ordinateurs sont capables d’accueillir plusieurs disques durs, il faudra opter pour un boitier dédié aux cartes ATX de type moyen tour, voire grand tour, si l’on souhaite accueillir un système de refroidissement par liquide (watercooling). Ces boitiers en forme de tour peuvent être plus ou moins hauts selon le nombre de baies de lecteurs (disques durs, optique) qu’ils peuvent recevoir. On en compte généralement de 2 à 3 pour un moyen tour et jusqu’à 5, pour un Grand Tour.

Le boitier mini tour est celui des cartes µATX. Il est essentiellement utilisé pour des configurations dédiées à la bureautique, et les possibilités d’ajouts de lecteurs supplémentaires sont faibles, voire inexistantes.

Les PC dédiés au home cinéma peuvent disposer de boitiers encore plus compacts au format horizontal. On les appelle alors des HTPC. Ils ressemblent plus à des platines de salon qu’à des ordinateurs et sont parfois dotés de boutons de contrôle du volume, ou d’écrans affichant le nom des fichiers. Certains de ces boitiers sont livrés avec une carte-mère intégrée.

Type boitier-pc

 

boitier-pc-Image4

Selon le tarif, les matériaux utilisés pour la carrosserie des boitiers sont plus ou moins nobles. Sur les châssis métalliques, on peut trouver un capot en plastique, en acier, en aluminium, et même en plexiglass. Les modèles en aluminium sont les plus onéreux et ne facilitent pas forcément l’évacuation de la chaleur des composants.

L’organisation du boitier : la façon dont est organisé le boitier est un élément très important à considérer. Cet agencement dépend aussi de la position de la carte-mère. Le principe est simple : un boitier bien organisé pour une carte mère donnée doit permettre de loger sans encombre les différents composants afin qu’ils soient facilement accessibles, et qu’ils ne génèrent pas entre eux une surchauffe due à leur proximité. Il convient donc d’être attentif à l’organisation même des supports de la carte mère, pour que les différentes cartes ne se retrouvent pas confinées ou emmêlées dans les câbles Sata des disques durs. De même, les différents câblages ne doivent pas se retrouver en porte à faux ou être trop tendus.

 

Les passages de câbles : parmi les points à vérifier, il y a les éventuelles gaines, ou les passages prévus pour rassembler les différents câblages afin qu’ils ne viennent pas amenuiser la dissipation thermique du boitier. Enfin, il est préférable que l’emplacement prévu pour l’alimentation soit positionné dans la partie haute du boitier.

Notre page dédiée de Boitier PC

    Ecrire un commentaire