Informatique Réseau

Comment bien choisir un serveur NAS

03/10/2016
Couv

Avec une box Internet à la maison et divers appareils connectés à celle-ci, le réseau domestique n’est pas très éloigné de celui d’une entreprise. Alors autant utiliser la technique de sécurisation, de sauvegarde et de partage des données des pros, en connectant sur cette même box un serveur NAS. « Serveur », parce que cet équipement ressemblant à un gros disque dur externe, permet à tous les appareils connectés au réseau de lire et d’enregistrer des données. NAS, pour Network Attached Storage, qui signifie « solution de sauvegarde reliée au réseau ». Cet appareil, qui peut contenir de 1 à 4 disques durs, permet de mettre à l’abri les données à partager et de les sécuriser. Qu’il s’agisse de stocker les clichés de famille, de partager des fichiers, de sécuriser les données d’une petite entreprise, ou tout ceci à la fois, Rue du commerce vous livre des pistes pour trouver le serveur NAS adapté à vos besoins.

Choisir un serveur NAS pour…

Partager les fichiers  à la maison

Branché sur la box domestique via un câble RJ-45, ou raccordé via le Wi-Fi sur ce même réseau, un serveur NAS sera idéal pour stocker et partager les contenus multimédias, les photos et vidéos familiales et les documents importants. Pour un particulier, un serveur NAS doté d’un seul disque dur peut s’avérer suffisant. Pas besoin d’un modèle dimensionné pour le RAID (technique de répartition des données sur plusieurs disques), mais le disque dur qu’il enferme doit être dédié aux serveurs NAS pour pouvoir fonctionner sans interruption. La présence de prises USB permettra de récupérer facilement le contenu d’une clé USB ou d’un disque dur externe, via une pression sur un bouton du serveur. Cette même prise sera aussi utile pour faire une sauvegarde du serveur sur un disque dur externe.

La mise en place de ce type de serveur doit être simple. Le support des protocoles multimédias (UPnP, DLNA) permettra de transformer le serveur en système de diffusion, par exemple pour écouter de la musique en streaming avec une qualité CD. Certains modèles silencieux et discrets peuvent même se brancher directement sur une TV avec une prise HDMI.

Sécuriser ses données importantes

Si votre besoin principal est de pouvoir accéder à des fichiers importants, et de ne surtout pas les perdre en cas de panne de disque dur, un serveur NAS doté d’au moins deux baies et bénéficiant de la technologie RAID 1 est le minimum. En contrepartie de la sécurité renforcée, il faut retenir que pour une capacité de stockage donnée, par exemple 2 To, il faudra deux disques durs de 2 To chacun, donc le double. Sur cette gamme de serveurs NAS, beaucoup de modèles sont proposés sans disque dur. Il faudra alors opter pour des disques dédiés aux serveurs NAS. Il s’agit de déclinaisons plus robustes des disques durs habituels. Aujourd’hui, tous les serveurs NAS proposent une connexion au réseau local par câble RJ-45, et le débit réseau maximum est désormais de 1000 Mbps.

Une petite entreprise

Sécurité, volume de stockage important, performances, accessibilité,… un serveur NAS doit pouvoir faire tout cela à la fois pour exploiter les données importantes de la société. Il ne faut pas hésiter à basculer vers une solution à base de RAID 1 ou mieux encore RAID 5, qui permettra d’ajouter plus de 2 disques sur le serveur, et augmenter ainsi la sécurité des données si l’un des disques tombe en panne. Le RAID 5 offre la même protection et bénéficie de performances supérieures.

De nombreux modèles proposent l’extraction d’un disque dur défectueux et son remplacement à chaud, ce qui permet de ne jamais éteindre le serveur. Cette option est intéressante pour ne pas paralyser l’activité de l’entreprise. La présence d’une serrure avec clé assurera alors une sécurité supplémentaire.

Avec un tel serveur, il sera aussi possible d’héberger un site Web, un intranet, ou encore de livrer un accès sécurisé aux données du serveur à distance, par exemple via FTP (protocole de transfert). L’inconvénient de ce genre de NAS, c’est qu’il nécessite d’être éloigné des pièces de vie en raison du bruit émis par les moteurs des disques et le système de refroidissement. Ceci dit, il existe des modèles silencieux, généralement plus onéreux.

Revue en détail d’un serveur NAS

La connectivité

USB : sur un serveur NAS, les prises sont rares, mais il y a généralement au moins un connecteur USB 2.0 ou 3.0, voire deux. En pressant simplement un bouton, il est alors possible de copier directement le contenu d’une clé USB ou d’un disque dur externe, ou simplement de l’exploiter au travers du réseau. Dans certains cas, ces prises peuvent permettre de gérer une imprimante partagée.

Les modèles dotés d’un seul disque dur peuvent être directement branchés sur un ordinateur via cette prise USB. Dans cette configuration, il ne s’agit plus vraiment d’un serveur NAS, mais d’un disque dur externe.

 

RJ-45, Wi-Fi : la base du serveur NAS, c’est sa présence sur un réseau. L’appareil dispose d’une prise réseau au format RJ-45. Il faut donc raccorder un câble entre le serveur et la box, ou un commutateur réseau dans le cas d’une entreprise. L’avantage c’est que le câble peut être assez long (100 mètres max.), pour éloigner le serveur et l’isoler des pièces de vie.

Relié en RJ-45, le serveur NAS présente l’avantage de donner accès aux données qu’il recueille très rapidement. Le débit est d’au moins 100 Mbps et peut culminer à 1000 Mbps. Le contenu du serveur s’affiche comme un dossier sur l’ordinateur.

Certains modèles destinés essentiellement au grand public sont équipés d’un module Wi-Fi pour éviter l’utilisation d’un câble RJ-45. Le débit est alors ralenti et le serveur ne doit pas être trop éloigné des appareils et du réseau Wi-Fi pour conserver un débit raisonnable.

La norme de sécurisation des données

 

Le JBOD ou RAID 0 :

ce sont les normes souvent utilisées pour les serveurs NAS domestiques dotés d’un seul disque dur. Ce type de serveur permet d’obtenir de bonnes performances pour accéder aux données du disque et les exploiter en streaming. Lorsqu’il y a plus d’un disque, les données n’apparaissent que sur un seul volume sur l’ordinateur des utilisateurs. Toutefois, si l’un des disques flanche, toutes les données qu’il contenait vont disparaitre.

RAID 1 :

Afin de sécuriser les données en cas de souci sur un disque, celles-ci sont dupliquées sur l’autre. Dans ce cas, rien n’est perdu en cas de panne. En revanche, il faut au moins deux disques durs car l’un est le miroir de l’autre. Cela signifie que la capacité globale doit être doublée. Par exemple, pour une capacité de stockage globale de 2 To, il faudra deux disques durs de 2 To.

RAID 5 :

Le RAID 5 est la version évoluée du RAID 1. Elle permet de sécuriser encore mieux les données en les dupliquant sur les différents disques durs, et assure en même temps des performances élevées à rapprocher de celle du Raid 0. Le RAID 6 existe également. Il permet de gérer la panne simultanée de deux disques durs sans perte de données.

Les protocoles multimédia :

Pour obtenir une meilleure qualité audio, certains serveurs NAS sont pourvus de tout ce qu’il faut pour pouvoir réaliser de la diffusion multimédia, avec le support du DLNA, ou le UPnP. Généralement, il suffit de raccorder le serveur au réseau et il n’y a rien à configurer. Leur interface de navigation permet parfois d’accéder et de jouer directement les fichiers audio. Pour les Mac, il faudra vérifier si le serveur est compatible avec iTunes.

Le nombre de baies de disque dur :

Les baies sont les emplacements physiques disponibles pour accueillir les disques durs. On en compte de 1 à 4 et même 5 pour les NAS les plus évolués. Souvent, les serveurs NAS sont livrés sans disque dur pour laisser le choix au client de la capacité de stockage. Le serveur est alors un investissement durable, et les disques durs sont remplacés au fur et à mesure des besoins ou des pannes.

Le ou les disques durs :

Avec un seul disque dur, le risque de perte de donnée existe, même si les disques durs pour serveur NAS sont plus robustes et moins brutalisés que les disques durs externes. Si l’on souhaite changer de disque dur, mieux vaut opter pour un disque au format 3,5 pouces. Spécialisés NAS, ils tournent moins vite que les modèles pour ordinateur afin d’économiser de l’énergie et être moins bruyants. Certains serveurs NAS, notamment ceux proposant un système de remplacement de disques à chaud, via des baies, sont livrés sans disques. Pour ce qui est de la capacité, étant donnée la nature d’un NAS, autant que celle-ci soit la plus élevée possible. Il faut aussi retenir qu’avec un serveur NAS doté de plusieurs disques durs, il faudra 2 fois plus de capacité de stockage que celle réellement utilisée.

Le niveau sonore :

Confinés dans leur habitacle et fonctionnant en permanence, les disques chauffent beaucoup et nécessitent donc un système de ventilation, parfois également bruyant. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de placer les serveurs dans des pièces éloignées de celles de vie, et de tendre un câble réseau. En général, il faut retenir que plus il y a de baies et plus le serveur sera bruyant. Certains modèles domestiques assez onéreux sont conçus pour faire moins de bruit et être placés dans le salon, pour servir essentiellement de console multimédia. Les NAS ne pouvant héberger qu’un seul disque dur sont souvent dépourvus de système de ventilation mécanique.

choisir_son_serveur_nas

L’accès à distance :

Mis à part certains modèles dotés d’un seul disque dur, tous les serveurs NAS peuvent être gérés à distance. Lorsque l’on est éloigné, ils offrent donc une solution de stockage en Cloud sécurisée pour mettre à l’abri vos données. La méthode la plus universelle passe par le protocole de transfert des fichiers FTP. Il existe également des applications prévues pour faciliter ces échanges. Les serveurs NAS peuvent aussi héberger un petit site Web et disposent tous d’une interface Web pour pouvoir être configurés à partir du réseau, ou à l’extérieur de celui-ci.

Les options supplémentaires :

De nombreux modèles peuvent gérer des caméras de surveillance IP connectées sur le réseau et stocker leurs images. D’autres permettent de brancher un écran en HDMI et même un clavier pour gérer directement le serveur NAS.

 

Notre page dédiée de NAS

 

    Ecrire un commentaire