Composants

Comment installer son SSD dans un PC de bureau ?

12/08/2014
SSD PC Bureau

Avant l’installation : le transfert des données

Si vous souhaitez transférer le contenu de votre disque dur d’origine sur votre SSD, cette opération doit être effectuée en amont. Elle nécessite un kit de clonage, qui comprend un câble à relier au port USB de votre PC de bureau, ainsi qu’un CD de transfert.

ssd samsungLa capacité du SSD doit être supérieure à l’espace occupé sur le HDD. Sur le poste de travail, un simple clic droit sur l’icône disque dur permet de consulter l’espace utilisé, via l’onglet « Propriétés ». Si celui-ci représente plus de 85 % de la capacité du SSD, il faut libérer l’espace en trop. Soit en supprimant des fichiers inutiles (grâce à un nettoyage du disque), soit en stockant certaines données (photos, musiques, vidéos) sur une clé USB ou un disque dur externe. La procédure de clonage s’avère assez simple en suivant les étapes prescrites par le CD de transfert : la copie du contenu du HDD d’origine sur le SSD est l’affaire de quelques clics puis de plusieurs minutes de transfert, selon le volume des données à faire transiter.

 

Les avantages du mode AHCI

Il est recommandé de configurer le port SATA en AHCI plutôt qu’en IDE dans le BIOS. Ce réglage exploite au mieux les fonctionnalités de l’interface SATA : il améliorera de 10 à 20 % la vitesse de chargement de l’ordinateur après l’installation du SSD.

 

L’installation : fixer et brancher

Contrairement au disque dur externe, le SSD s’installe au cœur de l’unité centrale. Pour effectuer l’installation dans les règles, il est nécessaire de suivre plusieurs étapes :

  • éteignez l’ordinateur et débrancher l’alimentation ;
  • retirez le panneau (latéral ou supérieur) du châssis du PC, en le dévissant et/ou en le faisant coulisser ;
  • vissez le SSD sur les rails de l’adaptateur de 2,5″ à 3,5″ ;
  • positionnez le SSD dans une baie de disque 3,5″ (à la place de l’ancien HDD ou dans une autre baie disponible) ;
  • reliez le SSD au câble SATA de l’ancien HDD, branché au connecteur d’interface SATA sur la carte mère (ou l’adaptateur SATA de l’ordinateur). Il doit être connecté au port SATA 0 ou 1 pour des performances optimales ;
  • reliez le SSD au câble d’alimentation de l’ancien HDD ;
  • refermez l’unité centrale en revissant le panneau du châssis de votre PC de bureau ;
  • rebranchez l’alimentation et allumez l’ordinateur.

 

Après l’installation : les réglages d’optimisation

Si vous n’avez pas cloné le contenu de l’ancien disque dur, il est nécessaire d’installer un nouveau système d’exploitation sur votre SSD. Si ce dernier est une copie parfaite du HDD d’origine, vous ne remarquerez aucun changement ! Hormis la vitesse de chargement évidemment…

Pour optimiser les performances et la durée de vie d’un SSD, il existe plusieurs paramétrages à effectuer :

 

  • assurez-vous que la commande TRIM est activée. Elle permet au SSD de reconnaître les blocs de données libres des blocs utilisés, afin de pouvoir réécrire dans ces emplacements. Sous Windows, l’activation de la commande TRIM est automatique depuis la version Seven du système d’exploitation. Cela signifie qu’il faut l’activer manuellement sous Vista ou XP notamment, via le CD inclut dans le kit de clonage par exemple ;
  • désactivez la défragmentation planifiée, car un SSD ne doit tout simplement jamais être défragmenté ! Cette opération, bénéfique avec un HDD, use les cellules d’un SSD ;
  • désactivez éventuellement la restauration système et l’hibernation, si vous souhaitez libérer de l’espace. Par sécurité, effectuez toutefois une sauvegarde Image système à échéance régulière ;
  • vous pouvez récupérer sur votre SSD les données copiées temporairement sur une clé USB ou un disque dur externe. En tenant compte toutefois des limites de sa capacité maximale…

 

 

SSD + HDD, le bon compromis

Au lieu de vous débarrasser de votre ancien disque dur, faites-le cohabiter avec votre nouveau SSD ! Utilisez ce dernier en tant que disque système, en y plaçant le système d’exploitation et les principaux programmes. Votre ancien HDD s’avèrera complémentaire pour stocker vos données (photos, vidéos, etc.), ainsi que le fichier d’échange et les fichiers temporaires par exemple.

 

 

 

    Ecrire un commentaire