Composants

Test Samsung SSD 850 Pro 256 Go

08/07/2014
Image3

Premier SSD en NAND 3D

Pour loger toujours plus de transistors sur une surface plus faible, la technique la plus courante consiste à réduire la finesse de gravure. Samsung explore toutefois une autre approche avec la V-NAND (pour Vertical-NAND). Les cellules classiques sont plates et se présentent sous forme de « grille ». Les cellules de V-NAND sont cylindriques et empilées par 24, ce qui permet d’augmenter la densité de stockage en profitant cette fois de la hauteur. Les « pylônes » de cellules sont reliés ensemble par des plans horizontaux un peu à l’image des étages d’un gratte-ciel sur sa structure.

Cette construction différente conduit à des chips d’une capacité de 86 Gbits (10,75 Gb) au lieu des classiques 64 ou 128 Gbits. Elle permet de proposer des capacités utiles de 128 Go, 256 Go, 512 Go et 1 To avec un over provisionning de 7,6%.

Image5
Image4Cette conception tend à réduire les interférences en raison de l’éloignement des cellules (les NAND 3D sont actuellement gravées en 40 nm contre 16 à 19 nm pour la NAND classique). Une puce de NAND 3D occupe donc une surface très importante mais l’usage de la hauteur (32 layers) permet d’atteindre une densité comparable. L’avantage d’une gravure plus grosse se retrouve également au niveau de l’endurance beaucoup plus élevée des cellules. Toutefois, beaucoup d’informations techniquement très intéressantes restent jalousement gardées secrètes par Samsung… Il est donc, en l’état, impossible de savoir quels sont tous les avantages mais aussi les contreparties des cellules V-NAND notamment le prix de revient au Go.

Côté contrôleur, on retrouve naturellement le célèbre MEX triple core ARM conçu par Samsung (aka S4LN045X01-8030) qui anime déjà les SSD 840 Pro et 840 Evo. Il s’agit cependant d’une nouvelle révision, le reste de la nomenclature sérigraphié sur la puce étant différent. Sa fréquence serait de 400 MHz comme sur l’Evo mais Samsung n’a pas confirmé.

Le firmware, un élément clé dans la gestion d’un SSD, a bien entendu été adapté et optimisé pour les nouvelles puces de V-NAND 3D et leurs nouvelles caractéristiques. Le MEX est secondé par de la LPDDR2 à concurrence de 1 Mo de cache par 1 Go de capacité de stockage (128 Mo pour le 128 Go, 256 Mo pour le 256 Go et ainsi de suite).

Présentation

Image2Extérieurement, peu de choses changent. On retrouve donc le boîtier de 2 ½ pouces de 7 mm habituel de Samsung mais le kit ne contient pas d’entretoise pour l’adapter vieux au format 9,5 mm. Dans la boîte, on retrouve une documentation sommaire ainsi que deux autocollants. Le logiciel SSD Magician peut être téléchargé depuis le site de Samsung.

Le SSD 850 Pro prend en charge les technologies de chiffrement AES-256, TCG Opal 2.0 et IEEE-1667. Le support du TRIM est bien entendu de la partie mais faut-il encore le préciser à notre époque ?
Côté garantie, Samsung assure et couvre les SSD 850 Pro pendant 10 ans. Une durée de garantie déjà appliquée par SanDisk sur ses SSD Extereme Pro. Samsung annonce une endurance de 150 To soit presque 2x plus que les 80 To couverts par SanDisk.

Les performances

Nous utilisions toujours un Intel Core i7 3770K installé sur une MSI Z77-GD65 et secondé par 8 Go de DDR3-1866. Windows 7 a cependant céde sa place à Windows 8.1 update 1 et le test PC Mark 8 remplacera prochainement le PC Mark 7.

Image1
Pour résumer, les performances sont excellentes. Le SSD 850 Pro fait généralement un petit peu mieux et dans quelques cas un rien moins bien que le SSD 840 Pro, un SSD que nous avons toujours recommandé pour ses prestations de haut niveau. Nous sommes donc ici en présence d’un SSD particulièrement véloce même si force est de constater que les performances des derniers SSD tendent à plafonner notamment en raison de l’interface SATA 6 Gbps qui devient un véritable goulot d’étranglement.

La consommation normale au repos est exemplaire. Par contre, en lecture, la valeur est nettement plus élevée, elle dépasse même celle en écriture. Le SSD 850 Pro étant le premier SSD équipé de mémoire 3D, il est difficile de « jauger » ces valeurs mais elles ne sont pas affolantes vu les prestations. Dans le cas d’un portable, le SSD passe généralement une grande partie de son temps au repos et dans ce domaine, la consommation est parfaitement maitrisée d’autant plus que les modes « DevSlp » (donné à 2 mW) et « slumber » sont de la partie mais nous ne disposons pas de l’équipement pour de telles mesures.

Verdict

Le SSD 850 Pro confirme le savoir-faire et la maîtrise de Samsung en matière de SSD. Les performances sont de premier plan et l’usage de la mémoire V-NAND en 40 nm conduit à une endurance des plus élevées. Samsung offre ainsi une garantie de 10 ans sur un SSD particulièrement performant à la consommation contenue. Que demander de plus ? Une baisse de prix ! Les tarifs prévus sont hélas assez musclés.

 

    Ecrire un commentaire