Composants

Test Sandisk SSD Extreme Pro 480 Go

02/07/2014
Image1

Présentation

SanDisk est arrivé plus tardivement que d’autres constructeurs sur le marché des SSD. Mais fort de son expérience en stockage flash, SanDisk a rapidement proposé des modèles très intéressants notamment les Extreme II. Les SSD Extreme Pro conservent le contrôleur Marvell 88SS9187 déjà présent dans les SSD Extreme Pro mais aussi dans les Crucial M500 et les Plextor M6. Le firmware a cependant été optimisé pour cette nouvelle version afin de tirer le meilleur parti des nouvelles puces de mémoire MLC SanDisk de 64 Gbit en 19 nm identiques aux puces A19nm de Toshiba (suit à la joint-venture entre les deux constructeurs).

SanDisk offre une garantie de 10 ans (ou 80 To soit ~22 Go d’écriture par jour) sur la gamme Extreme Pro. Afin de favoriser la longévité, un over provisioning de 12,7% est ponctionné. Ainsi, le modèle de 480 Go qui compte physiquement 512 Go réserve 32 Go pour pallier les éventuelles défaillances.

Image2

Pour maintenir des performances optimales, l’Extreme Pro bénéficie d’une évolution de la technologie nCache, le nCache Pro. Cette zone tampon configurée en SLC est située après la mémoire cache et conserve les trop petits volumes de données à écrire (typiquement des volumes de moins de 4 Ko), c’est-à-dire ceux qui demanderaient bien trop de ressources par rapport à leur taille pour une écriture directe. Quand le volume devient suffisant pour rendre l’écriture efficiente, le contenu du nCache Pro est écrit définitivement sur la partie MLC. Un cache classique de type DRAM est également présent.

Le SSD Extreme Pro est au format 2 ½ pouces avec une épaisseur de 7 mm mais une entretoise à coller permet de lui donner une épaisseur de 9,5 mm pour assurer la compatibilité avec d’anciens systèmes de fixation. Une documentation succincte et une petite carte qui invite à télécharger SanDisk SSD Dashboard sont également présentes. Toujours en cours de développement, cet utilitaire permet de vérifier le statut du SSD très facilement ainsi que régler divers paramètres, vérifier les mises à jours du firmware, etc. D’autres options sont prévues comme un anti-virus et un outil de clonage. Enfin, si le support du TRIM est naturellement présent, le chiffrement TCG Opal 2.0 n’est pas supporté.

Performances

Pour les mesures, nous utilisons un Core i7 3770K installé sur une MSI Z77-GD65 et 8 Go de DDR3-1866. Nos test sont pour la dernière fois réalisés sous Windows 7.

Image3

Les performances sont plutôt bonnes étant donné que l’Extreme Pro rivalise avec les derniers modèles de Crucial. Le temps de copie tout comme les IOPS sont nettement au-dessus de la moyenne. Le test PC Mark 7 confirme des prestations globales de haut niveau.

Nous testons actuellement les SSD sous PC Mark 8 qui remplacera prochainement PC Mark 7. Dans les tests d’endurance, l’Extreme Pro se montre particulièrement constant.

Avec seulement 0,2 watt, l’Extreme Pro consomme très peu au repos même hors des modes « Slumber » et « DEVSLP ». Les valeurs en lecture et en écriture sont également très contenues.

Verdict

Le SanDisk SSD Extreme Pro 480 Go se classe dans le peloton de tête. Il offre de très bonnes performances avec une grande constance. Sa très faible consommation au repos en fait un excellent choix pour les portables. Quand son développement sera terminé, l’utilitaire SSD Dashboard sera un petit plus bien sympathique.

Enfin, les 10 ans de garantie sont peut-être un avantage mais plus que l’absence de chiffrement, le prix de ce SanDisk Extreme Pro est plutôt une contrepartie par rapport à certains concurrents…

e106cd19be8f0485269d36aa1e99bc56-500x500

    Ecrire un commentaire