Logiciels

Coup d’oeil sur Windows 10 Technical Preview

28/10/2014
Image2

Windows 8, le mal-aimé

Depuis Windows 95, l’OS de Microsoft se caractérise par son menu « démarrer ». Il a bien entendu évolué avec Windows 98, Windows XP, Windows Vista et Windows 7, mais cette évolution s’est faite en douceur, laissant même parfois des choix à l’utilisateur. Jusqu’à Windows 7, le système a toujours été conçu pour les ordinateurs de bureau et les portables, suivant avec plus ou moins de succès l’évolution du matériel, notamment la montée en résolution des écrans.

 

Image2

L’écran d’accueil pas vraiment pratique sur PC…

 

Avec Windows 8, Microsoft a voulu imposer une interface unique pour les smartphones, tablettes, portables et ordinateurs de bureau. Une vraie mission impossible tant ces appareils diffèrent par leur format, leur résolution d’écran, leur « prise en main » et leur système de pointage. Si Windows 8 est agréable sur une tablette, un smartphone ou un ordinateur portable de petite taille avec un écran tactile voire un portable avec un touchpad multifonctions, son usage avec un écran en haute résolution et une souris est réellement pénible.

 

Image3

Des écrans Modern UI pas vraiment adaptés aux résolutions actuelles…

 

D’une part, le système démarre sur un écran d’accueil uniquement pratique pour un appareil tactile avec un petit écran. Les utilisateurs de PC doivent lancer le bureau pour avoir accès à Windows car il n’y a pas d’accès direct. D’autre part, avec la disparition du menu « démarrer », la touche Windows conduit à l’écran d’accueil ! Il faut donc passer par cet écran d’accueil puis ensuite cliquer sur une flèche pour enfin avoir accès à tous ses programmes. Enfin, le mélange de deux interfaces avec l’omniprésence de Modern UI notamment via les « apps » dans la partie bureau reste d’un goût douteux d’un point de vue graphique et induit des différences notables dans l’ergonomie tout en créant une certaine confusion.

 

Si d’aucuns s’y retrouvent, les parts de marché de Windows 8 montrent que cet OS est et restera un échec !

Windows 8.1 update 1 : des petits 1 comme petits +

Windows 8.1 update 1, la dernière version en date de l’OS de Redmond, corrige pas mal de désagréments. Cette version revue démarre directement sur le bureau (ou l’écran d’accueil au choix) et la touche Windows donne accès à tous les programmes (NDLR : un peu comme le Launcher d’OS X) ou à l’écran d’accueil. Des choix sont à présent laissés à l’utilisateur.

 

Image1

Les applications accessibles en un clic ou une touche.

 

Windows 8.1 update 1 rend aussi les « apps » moins intrusives. Elles se comportent comme des programmes conventionnels ouverts en plein écran et il est possible de les épingler dans la barre des tâches. L’interface d’accueil a également été revue pour une utilisation moins laborieuse à la souris ou au touchpad.

 

Les progrès même s’ils semblent anodins à la lecture sont de réelles avancées dans la pratique. A titre personnel, je n’ai jamais supporté Windows 8 plus de 5 minutes mais Windows 8.1 update 1 a remplacé mon « fidèle » Windows 7… Peu importe la version, Windows 8 laisse l’impression d’une cohabitation bien malheureuse entre deux interfaces. Ainsi même si la dernière version de Windows 8.1 fait la part belle au bureau et aux fenêtres, il reste des éléments qui apparaissent en plein écran avec une disposition prévue pour un petit écran tactile…

Windows 10 Technical Preview

Afin de ne pas trainer de casseroles, Microsoft fait passer le 8 et même le 9 à la trappe : Le prochain Windows s’appellera Windows 10 ! Voilà qui n’est pas sans rappeler OS X (qui se prononce OS dix, X étant 10 en chiffre romain). La Technical Preview qui est disponible depuis plusieurs semaines permet de se faire une idée du prochain système d’exploitation de Redmond dont la gestation devrait durer encore au moins 9 mois.

 

Image4

Le retour du menu démarrer

 

L’installation de Windows 10 sur un PC est comparable à celle de Windows 8 avec actuellement exactement les mêmes étapes et la même interface. Le démarrage conduit directement au bureau qui retrouve son bouton et son menu « démarrer ». Ce dernier a cependant subi des mutations. Si sa partie gauche est similaire à celles de Windows 7, un volet lui est accolé sur la droite avec un concentré des tuiles de l’accueil. Pourquoi pas, l’idée est sympathique d’autant plus que la résolution des écrans actuels le permet. Appuyer sur la touche Windows ou de cliquer bouton démarrer logo Windows montre ainsi les derniers programmes utilisés ainsi que les tuiles avec des informations mises à jour comme la météo, la bourse, etc.

 

Windows 10 n’impose cependant pas le menu « démarrer » et peut se comporter comme Windows 8.1 update 1 avec un accès direct au programmes et applications via le bouton ou la touche Windows. Le clic droit sur le logo Windows affiche toujours son menu contextuel hyper pratique introduit par Windows 8. Il remplace avantageusement de nombreuses icônes du bureau et donne un accès très rapide à des éléments du panneau de configuration et au shell.

 

Image5

Task View et les bureaux virtuels.

 

Windows 10 est le premier Windows à prendre nativement en charge des bureaux virtuels. Si ALT + TAB conduit toujours à afficher et cycler dans les applications ouvertes, WIN + TAB mène à la création ou au changement de bureau. Dans la foulée, il présente également les applications ouvertes et permet d’en ramener une au premier plan. Ce Task View n’est pas sans rappeler Exposé d’OS X. La gestion des bureaux est très simple voire simpliste. Les applications ouvertes dans le bureau actif apparaissent de manière conventionnelle dans la barre des tâches du menu actif mais de manière plus discrète quand elles sont ouvertes dans un autre bureau. Il ne semble pas actuellement possible de déplacer un programme d’un bureau à l’autre ni de choisir dans quel bureau s’ouvrira un programme. Quoi qu’il en soit, cette nouveauté est franchement sympathique.

 

Image7

 

L’Explorateur déjà très performant se dote d’une section « Home » plutôt pratique. Elle regroupe les favoris de l’Explorateur ainsi que les documents et emplacements récents. Un point de démarrage intéressant pour l’explorateur même s’il ne remplacera pas la vue générale « Ce PC », « Home » permet une personnalisation simple et efficace de l’affichage de l’Explorateur.

 

Image6

Search, sympa mais loin de Spotlight… Notez l’app Météo en fenêtré tout comme les résultats de la recherche.

 

Une loupe fait son apparition dans la barre des tâches. Son rôle est simplement de lancer une recherche. En l’état, cette fonction est très décevante et loin des capacités de Spotlight sur Mac. Taper 9+5 ne vous donne même pas 14… La recherche porte sur les noms de programmes, applications, fichiers et contenu. Elle affiche également des suggestions issues visiblement de Bing pour une recherche sur Internet. Les résultats s’affichent alors dans une « app » plein écran et non le navigateur. Un choix peu judicieux…

 

Justement tant qu’à évoquer les « apps », elles peuvent enfin se comporter totalement comme des programmes et bénéficient d’un mode fenêtré. Du coup, il y a de quoi se demander pourquoi les « apps » sont encore des « apps » et non des programmes… Ah oui, le côté minimaliste et l’absence de barre de menu !

 

Petit détail qui vaut la peine d’être souligné, Windows perd enfin ses énormes et antiques bords de fenêtre. Ils cèdent leur place à l’ombrage (absent dans Windows 8) qui fait un retour en force et délimite les fenêtres des applications.

Un simple aperçu de Windows 10

Windows 10 est loin d’être finalisé et certains éléments prévus ne sont même pas encore présents. Cortana annoncé comme le pendant de Siri d’Apple n’est pas encore intégré. Le sera-t-il ? Microsoft n’a encore rien confirmé à son sujet. Dans les éléments non finalisés, on peut épingler le jeu d’icônes. Certaines sont nouvelles et présentent un « flat look » alors qu’un grand nombre est toujours tiré des versions précédentes de Windows. Le mariage n’est guère heureux. S’il reste du pain sur la planche, cette Technical Preview de Windows 10 confirme qu’une fois au pied du mur, Microsoft se montre créatif et enfin attentif ! Une chose semble déjà certaine, le passage de Windows 7 à Windows 10 sera plus que tentant et sera tout en douceur…

  • Reply
    Olivier
    19/11/2014 at 19 h 25 min

    Ce qui est malheureux, c’est microsoft sort deux moutures pour arriver à une simplifiée. 95,98, 98 2ème édition,2000, xp, vista, 7,8,8.1, 10 maintenant et je ne parle pas des SP1 ou SP2. Microsoft ferait mieux d’aboutir dés le départ. plutôt que de sortir rapidement des os. Proposer éventuellement à des personnes lambda et pro, des essais d’os puis aviser ensuite….

Ecrire un commentaire