Ordinateurs

Test Apple MacBook Air vs Asus Zenbook : duel d’ultraportables 13,3 pouces

24/03/2014
Image121

Les deux machines que nous testons aujourd’hui sont des ultraportables de 13,3 pouces de gamme supérieure vendus au moment du bouclage au même tarif : 1229 €. Dès le déballage, nos deux machines respirent la qualité. Nous sommes ici bien loin du packaging en carton brun ! Apple livre son MacBook Air dans une boîte blanche avec une de belles photos tandis qu’Asus opte pour un emballage noir en finition soft touch avec un bandeau argenté. Dans les deux cas, la machine est protégée par un scellé en plastique transparent et tout est soigneusement présenté.

Contrairement aux portables de 15,6 pouces testés en décembre 2013, les ultraportables de 13,3 pouces rencontrent un succès moindre, certainement en partie à cause de leur prix mais également à cause de certaines idées reçues. En effet, ces machines sont souvent considérées comme « moins performantes » et plus limitées… Des points que nous ne manquerons pas d’éclaircir dans ce duel !

Apple MacBook Air contre Asus Zenbook

Le MacBook Air actuel connu sous la référence MacBook Air mid 2013 est la septième génération du modèle. Niveau design, il exploite toujours le châssis Unibody introduit en 2010. Mais après quatre ans, force est de constater que son design n’a pas pris une ride. Son profil très fin et biseauté sert autant le look que le confort d’utilisation en offrant une légère inclinaison du clavier. La partie supérieure de la coque qui reçoit le clavier et le trackpad est monobloc. Elle accueille par le dessous la carte mère ainsi que la batterie. Une plaque inférieure referme l’ensemble. Le carter d’écran utilise un principe similaire avec une découpe pour la Pomme illuminée. Grâce à sa construction intégralement en aluminium parfaitement usiné et ajusté, le MacBook Air dégage une impression de qualité.

Image14

Les ultrabooks d’Asus bénéficient d’un nom spécifique à la marque : Zenbook. Le modèle qui nous intéresse aujourd’hui porte la référence assez peu explicite de Zenbook UX302LG (C4006H pour être complet). Il appartient à la troisième génération de Zenbook et étrenne un tout nouveau design. Le principe de construction de la coque est identique à celui du MacBook Air et l’aluminium est également de mise. Asus a cependant opté pour une finition anodisée gris avec sous certains angles des reflets bleutés du plus bel effet. Le constructeur a réellement innové au niveau du carter d’écran. La dalle et une feuille d’aluminium bleuté placée dans son dos sont pris en sandwich dans deux vitres Gorilla Glass 3 dont la résistance est impressionnante. Au dos de l’écran, on retrouve la marque Asus qui s’illumine comme la pomme d’Apple lorsque la machine est sous tension. Ce n’est pas le seul effet high-tech puisque l’aluminium est usiné en cercles concentriques autour du logo.

Image16

Apple mise sur un design épuré tandis qu’Asus opte pour la sophistication. Dans les deux cas, la qualité des matériaux, le souci du détail et les soins apportés à la finition sont exemplaires. Du très bel ouvrage dans les deux cas ! Choisir selon le design n’induit pas de compromis sur la qualité.

Technologies de pointe

Image17Nos deux ultraportables ne sont pas qu’extérieurement beaux ! Ils concentrent tous les deux de nombreuses technologies de pointe à commencer par un processeur Core de quatrième génération (Haswell). L’Asus Zenbook embarque un Core i7 4500U. Il s’agit d’un processeur Dual Core avec technologie HyperThreading gravé en 22 mm. Cadencé à 1,8 GHz, il bénéficie d’un mode Turbo qui booste sa fréquence jusqu’à 3 GHz. Il embarque un GPU intégré HD Graphics 4000 dont la fréquence peut varier de 200 à 1100 MHz. Conçu pour les ultraportables, le TDP du Core i7 4500U n’est que de 15 Watts.

Outre une HD Graphics 5000, le Core i5 du MacBook Air comprend également le chipset. CPU, GPU et PCH se trouvent ainsi dans une seul puce laissant plus de place à la batterie. Le Zenbook a trois puces distinctes qui prennent plus d'espace.

Outre une HD Graphics 5000, le Core i5 du MacBook Air comprend également le chipset. CPU, GPU et PCH se trouvent ainsi dans une seul puce laissant plus de place à la batterie. Le Zenbook a trois puces distinctes qui prennent plus d’espace.

Le MacBook Air se « contente » d’un Core i5 4250U (TDP de 15 Watts également) avec une fréquence de référence de seulement 1,3 GHz mais un Turbo à 2,6 GHz. Il s’agit également d’un modèle Dual Core avec HyperThreading. Outre la différence de fréquence, le Core i5 se démarque du Core i7 par un cache L2 de 3 Mo au lieu de 4 Mo. Le Core i5 4250U du MacBook Air est assez spécifique en raison de la présence d’une puce HD Graphics 5000 nettement plus performante que l’HD Graphics 4000 présente dans tous les Haswell. Il fait la part belle à la puissance graphique un peu au détriment de la puissance CPU.

Le Zenbook ne s’en remet pas qu’à une HD Graphics 4000 ; sa GeForce GT 730M prend le relais dès le lancement d’une application 3D. Notons que la commutation est automatique, instantanée et invisible. La GeForce GT 730M repose sur l’architecture Kepler et dispose de 384 CUDA Cores cadencés à 719 MHz avec un Boost à 758 MHz. Elle est secondée par 2 Go mais il s’agit seulement de DDR3 à 900 MHz avec un bus 64 bits qui bride les performances.

Côté stockage, Apple ne jure plus que par les SSD. Cette génération de MacBook Air a même droit à un SSD SATA Express s’affranchissant du goulot d’étranglement que constitue (déjà) l’interface SATA 6 Gbps. Notre Mac embarque un modèle SanDisk de 256 Go mais Apple se fournit également chez Samsung et Toshiba. Afin d’offrir un bon compromis entre performances et espace de stockage, Asus a opté pour une solution hybride avec un SSD SanDisk de 16 Go qui joue un rôle de cache pour le disque dur Western Digital de 750 Go un 5400 rpm basse consommation.

macbook-air-specs-wireless-2013Au niveau Wifi, Apple a toujours été à la pointe et ce MacBook Air le confirme avec une puce Broadcom 802.11 AC. Le Zenbook n’est pas en reste avec un chip Intel Dual Band Wireless AC 7260. Ces deux solutions prennent en charge la nouvelle norme Wifi AC tout en restant compatibles avec le Wifi N. Bluetooth en version 4.0 est également toujours de la partie.

 

Dimensions et poids

Un ultraportable qui se respecte se doit d’être fin et léger afin de privilégier la mobilité. Avec 17 mm d’épaisseur, le MacBook Air est 0,2 mm plus fin que le Zenbook. Autant le dire directement, la différence est invisible. Il en va de même pour la largeur et la profondeur quasiment identiques : 325 x 226 pour l’Asus et 325 x 227 pour le Mac. Le MacBook Air affiche 1353 grammes sur la balance, contre 1562 grammes pour le Zenbook et cette fois la différence est notable. Les 209 gr de moins font pencher la balance en faveur du Mac.

Image52

 

Les adaptateurs secteur sont eux aussi compacts et légers : 75 x 75 x 30 mm pour 227 grammes chez Asus et 65 x 65 x 30 mm pour 208 grammes chez Apple. Les deux blocs ont la même conception mais les broches secteur du Mag Safe 2 de 45 Watts d’Apple peuvent céder leur place à un cordon. La taille plus importante de l’adaptateur du Zenbook s’explique par sa puissance supérieure : 65 Watts.

Chez Apple comme chez Asus, les prises côté portables sont illuminées en vert lorsque la batterie est chargée et en orange lors de la charge. Les connecteurs sont assez compacts dans les deux cas. Celui du Zenbook, coudé, peut s’orienter vers l’avant ou l’arrière. Celui du MacBook Air bénéficie d’une connexion magnétique plutôt pratique ; elle évite d’emporter le portable si quelqu’un venait à se prendre le pied dans la prise.

Image41 Image24

Si les formats sont identiques (à maximum 1 mm près), l’Asus est plus lourd et son adaptateur secteur un peu plus gros. Ces différences s’expliquent par la présence de la GeForce GT 730M qui demande plus de puissance que l’HD Graphics du Mac, d’un disque dur mécanique (~100 grammes) et d’un système de refroidissement un peu plus conséquent.

[h2]Connectique et périphériques[/h2]

Afin de compléter la connectique, Asus livre un adaptateur USB 3.0 vers Ethernet et un adaptateur Mini Display Port vers VGA. Une housse est également offerte. Apple fournit une lingette de nettoyage mais Asus fait de même.

Afin de compléter la connectique, Asus livre un adaptateur USB 3.0 vers Ethernet et un adaptateur Mini Display Port vers VGA. Une housse est également offerte. Apple fournit une lingette de nettoyage mais Asus fait de même.

Avec 3 ports USB 3.0, un lecteur SDXC, une sortie HDMI, un mini Display Port et un jack audio combiné (entrée et sortie), le Zenbook est plutôt bien fourni en comparaison avec le MacBook Air qui n’a que 2 ports USB 3.0, un lecteur SDXC, un jack similaire et un port Thunderbold. Les ports étant tous très proches dans les deux cas, ils ne sont pas toujours exploitables en même temps ; la largeur des clés USB ou des connecteurs jouent un rôle déterminant.

Au niveau audio, Apple a toujours réussi à restituer un son de qualité bien supérieure à la moyenne. Le MacBook Air délivre un son clair, avec un rendu des basses plus que correct pour ce type de machine et supporte des volumes assez élevés. Dans ce domaine, l’Asus a du mal à rivaliser. D’origine, le son semble caverneux. En réglant le rendu sonore sur « salon », le résultat est nettement plus probant mais dans tous les cas les basses sont moins bonnes et les enceintes saturent plus vite. La webcam HD (avec témoin lumineux de fonctionnement) et les micros sont de très bonne facture dans les deux cas.

Image171

Les claviers offrent un excellent confort de frappe. Apple utilise des touches de 15 mm tandis que celles d’Asus mesurent 16 mm mais le pas entre les centres est identique. Une chose est certaine, passer d’un clavier à l’autre est totalement transparent ! Ils sont en outre tous les deux rétros éclairés (intensité réglable) et intègrent un témoin CAPS LOCK. L’Asus dispose en plus d’une led dans la touche d’activation du Wifi lorsque lors que le réseau sans fil est actif, d’une led dans la touche de mise sous tension et enfin d’un témoin pour l’activité du disque dur.

Image141Le touchpad du Zenbook rivalise parfaitement avec le trackpad (NDLR : trackpad est l’appellation Apple d’un touchpad) du MacBook Air. La glisse est excellente dans les deux cas et le toucher vraiment similaire. Les deux dispositifs de pointage gèrent jusqu’à 4 doigts et offrent une gestuelle comparable. Ils sont chacun très bien exploités par leur OS. De petites différences se remarquent par contre à l’usage. Le trackpad de 104 x 76 mm est placé dans le plan du repose-poignets tandis que le touchpad de 99 x 67 mm (plus petit) se trouve en léger contrebas. Plus grande zone tactile exploitable dans un cas et meilleur démarquage de la zone dans l’autre.

Si les deux machines sont ex-aequo pour le clavier et le dispositif de pointage, le Zenbook offre une connectique plus complète tandis que le MacBook Air se démarque par son rendu sonore.

Ecran et résolution : une question d’OS

Image23Le MacBook Air est équipé d’un écran TFT de type TN à rétro éclairage LED de 1440 x 900 pixels. Pour être précis, il s’agit d’une dalle LG Philips LP133WP1-TJA7. Elle offre une luminosité moyenne de 280 cd/m² et des noirs plutôt corrects avec 0,44 cd/m². Il en découle un très bon contraste de 636 à 1. Sa finition semi-brillante limite un peu les reflets.

Le Zenbook profite quant à lui d’une dalle TFT IPS également à rétro éclairage LED mais elle est Full HD (1920 x 1080 pixels). Outre les meilleurs angles de vue liés à sa technologie IPS, elle offre une luminosité supérieure à celle de son concurrent avec 320 cd/m² et 0,45 cd/m² pour le noir. Le contraste est donc simplement excellent avec 711 à 1. Elle est cependant bien brillante et très réfléchissante avec une dominance du bleue. Windows 8 impose une dalle tactile et le Zenbook prend en charge 10 points de contact pour interagir avec Modern UI… ou pas si on n’aime pas les traces de doigts !

Signalons quand même au passage que l’écran du MacBook Air est au format 16/10 et tandis que celui de l’Asus n’est qu’en 16/9. Initialement, un des avantages donnés pour le format 16/9 était de faire des portables moins profonds mais vu les mensurations identiques de nos ultraportables, il n’en est rien.

Image22Si une résolution de 1440 x 900 pixels sur un 13,3 pouces reste exploitable, il faut une très bonne vue pour travailler en 1920 x 1080 sur un écran de même taille. En effet, les DPI font un bond de 128 à 165 ! Du coup, l’Asus utilise la mise à l’échelle de Windows avec un zoom par défaut à 150%. Si OS X est parfaitement capable de s’affranchir des pixels physiques comme le démontrent les MacBook Pro Retina, Windows 8 même dans sa dernière mouture 8.1 update 1 est loin de faire aussi bien. Du coup, quelques polices, icones, logos et éléments d’interfaces apparaissent parfois avec des artéfacts. Dommage car l’écran du Zenbook est vraiment excellent.

L’écran est un facteur très important lors du choix. L’Asus s’impose techniquement grâce à son excellente dalle IPS surtout si vous êtes capable de travailler en résolution native. Dans le cas contraire, Windows 8 gère plutôt mal la mise à l’échelle. Moins impressionnant, le MacBook Air ne démérite pas ; son écran est déjà bien supérieur à la moyenne.

 

Performances

Grâce à un processeur plus puissant mais aussi à un GPU dédié qui prend le relais en 3D, le Zenbook affiche des performances plus élevées que celles du MacBook Air.Image20 Cependant, le SSD donne un net avantage au MacBook Air dans le PC Mark 7 ainsi que dans les tests de stockage. A l’usage, le SSD apporte une vitesse de démarrage que le système hybride de l’Asus n’est pas en mesure d’égaler. En 3D, on note que dans certains tests l’HD Graphics 5000 s’en sort très bien. Mais dans les jeux, la GeForce GT 730M s’avère plus véloce.

Nous avons également compilé un tableau avec les résultats des ultrabooks et des portables classiques de 15,6 pouces testés en décembre. Force est de constater que l’Asus Zenbook tient la comparaison avec des modèles plus gros, notamment en 3D et en puissance processeur. Au travers de l’indice global PC Mark 7, le MacBook Air démontre les bienfaits d’un SSD.

 

Image21

 

Au final, l’Asus Zenbook offre plus de puissance brute (CPU et GPU) mais le SSD confère un agrément non négligeable au MacBook Air. Ces résultats orienteront en partie le choix. Nous ne cantonnerons pas le MacBook Air à un simple usage bureautique, il est capable de plus, mais la GeForce GT 730M confère une plus grande polyvalence au Zenbook. Un plus qui ne manquera pas de séduire les joueurs occasionnels et amateurs de 3D.

Nuisances et autonomie

Malgré un poids et un encombrement réduits, un ultraportable doit offrir une très bonne autonomie. Le bilan en usage bureautique est tout simplement excellent pour l’Asus Zenbook avec 7 ½ heures et exceptionnel pour le MacBook Air avec 9 ¼ heures (soit 23% de mieux) ! L’écart s’explique en partie par la différence de capacité des batteries : 50 Wh pour l’Asus et 54 Wh (+8%) pour l’Apple. En raison de son disque mécanique et du SSD qui l’épaule, mais peut-être également en raison d’une moins bonne gestion de l’énergie de Windows, le Zenbook consomme toujours un peu plus que le MacBook Air.

Image31

 

Au repos et en bureautique, nos deux ultrabooks sont parfaitement silencieux. En approchant l’oreille du clavier, on peut entendre un très léger souffle d’air. Mais autant le dire clairement, même pour un utilisateur exigeant (dont je fais partie), ces machines sont absolument parfaites. Notre sonomètre ne réagit d’ailleurs même pas, ce qui traduit un niveau sonore inférieur à 32 dBA. En jeu (sous Windows et même sous OS X), le Mac se fait plus entendre que l’Asus avec 42 dBA contre seulement 38 dBA. En activité maximale, le MacBook Air est vraiment bruyant avec presque 45 dBA ! De son côté, le Zenbook n’atteint même pas 40 dBA.

 

Image30

 

Les deux machines gèrent plutôt bien la chaleur avec un maximum inférieur à 45°C dans la zone la plus chaude (la partie centrale au proche de l’écran) en pleine charge. En usage courant, ces ultraportables sont tièdes et la température assez uniforme.

Match nul côté température, avantage Apple pour l’autonomie mais avantage Asus pour le niveau sonore en charge.

Verdict

Est-il possible objectivement de décerner la victoire à une des deux machines ? Selon nous, non. Ces deux ultrabooks brillent par leur excellent niveau de finition, la qualité des matériaux utilisés, leur clavier et leur touchpad, le souci du détail et leurs caractéristiques techniques. La liste de leurs qualités est d’ailleurs plus longue que celle de leurs défauts (dont aucun n’est rédhibitoire). Le MacBook Air prend l’avantage au niveau de l’autonomie et son SSD offre un agrément à tout instant. De son côté, l’Asus propose de meilleures performances (GPU et CPU), un écran de qualité et des résolutions supérieures. Il se montre plus discret lors de fortes sollicitations. En contrepartie, il est un peu plus lourd et son autonomie est moindre. Enfin, l’OS peut également plaider en faveur d’une ou l’autre machine. OS X 10.9.3 Mavericks est plus agréable à utiliser que Windows 8.1 update 1 qui mixe maladroitement interfaces classique et tactile.

Image121

A titre personnel, j’ai du mal à faire un choix même après avoir utilisé les deux modèles plus d’une semaine. Si le Zenbook n’était pas affublé d’une dalle tactile (NDLR : les spécifications ultrabook imposent un écran tactile) qui va de pair avec une vitre à l’effet miroir, il aurait eu mes faveurs malgré Windows 8. Du coup, j’opterais plutôt pour le MacBook Air mais avec une once de dépit.

Asus Zenbook, sur Rue du Commerce

Apple MacBook Air, sur Rue du Commerce

  • Reply
    Robardet
    31/03/2014 at 13 h 52 min

    Un superbe portable mais je l’ai rendu, écran trop petit pour la résolution d’origine
    Avec Windows 8.1,le changement de résolution n’est pas parfait
    À réserver aux non presbytes

Ecrire un commentaire