Périphériques réseaux et wifi

Test du NAS Synology DS214

07/10/2014
Image2

Présentation

Image3Le DS214 est un petit NAS à deux baies conçu pour les marchés SMB (Small and Medium Business, les petites et moyennes entreprises ou PME en français) et SOHO (Small Office and Home Office). Il est également parfaitement adapté à un usage familial.
Le packaging est de qualité et le NAS est ainsi bien protégé. Après un déballage rapide, on découvre un NAS à la finition soignée avec une coque en plastique de très bonne facture sur un châssis métallique. La façade compte deux boutons : mise sous tension et copie automatique ainsi que six leds : status, LAN, Disk 1, Disk 2, « copier » et témoin de mise sous tension. On y retrouve également un port USB mais seulement à la norme 2.0. La face arrière compte heureusement 2 ports USB 3.0 et une interface Ethernet Gigabit ainsi que le ventilateur de 92 mm et la prise d’alimentation de l’adaptateur secteur externe.

 

Avec 233 x 165 x 108 mm, le DS214 est dans la moyenne des NAS à 2 baies. Grâce à sa coque en plastique (sans disque), il ne pèse que 1,3 Kg contre généralement 1,5 Kg pour un modèle entièrement métallique.

Mise en œuvre

Le DS214 est vraiment facile à installer. Il suffit de déclipser le cache des disques fixé au boîtier par 4 plots en caoutchouc pour avoir accès aux plateaux. Il reste à pousser un loquet vers le haut et à tirer la poignée pour extraire chaque plateau. Les disques durs au format 3 ½ pouces se montent sans vis et bénéficient d’un système anti vibrations. Les disques 2 ½ pouces et les SSD nécessitent 4 vis pour se fixer au plateau.

Image13

Une fois le ou les disques installés, il reste à brancher le NAS au secteur et au réseau. Du côté de l’ordinateur, un petit logiciel permet de détecter la présence du DS214, réaliser quelques réglages basiques et lancer l’interface DSM dans un navigateur. Pour ceux qui préfèrent ne rien installer sur leur machine, il est possible de taper find.synology.com directement dans la barre d’adresse du navigateur pour arriver à DSM.

DSM 5

La gestion et le paramétrage du NAS passe bien entendu par le système d’exploitation DSM actuellement en version 5.0 (la version 5.1 est en phase de bêta test). L’interface, intégralement disponible en français, est sobre mais très rapide malgré sa qualité graphique. A noter que Synology a vraiment fignolé les détails car DSM 5 exploite les écrans Retina et haute définition.

Image5
DSM 5 comprend une suite logicielle avec de nombreux outils pour tous les usages :

 

  • File Station : pour la gestion des fichiers depuis un PC sous Windows ou Linux ou un Mac avec OS X voire depuis une tablette ou un smartphone via l’app DS File.
  • Cloud Synch : pour un partage via Internet ainsi que la synchronisation via d’autres NAS ou des disques en ligne tels que DropBox ou Google Drive.
  • Cloud Station : conserve automatiquement jusqu’à 32 versions d’un document modifié.
  • DSM Backup : sauvegarde les données des PC, Mac (compatibilité Time Machine) et périphériques USB sur le NAS. Le contenu de votre NAS peut lui-même être sauvegardé par exemple sur Amazon S3.
  • Vidéo Station, Photo Station, Audio Station et Media Serveur : transforment le NAS en Digital Media Server (DSM) pour diffuser des photos, des vidéos et de la musique (y compris partage iTunes) vers des PC, des Mac, des tablettes, des smartphones, des consoles de jeu, des téléviseurs, ainsi que tous les appareils compatibles DLNA, Air Play ou encore Chromecast.
  • Modules : DSM 5 peut être complété par des modules téléchargeables sur le « centre de paquets ». Ils permettent ajouter des fonctions à votre NAS. Il est même possible de développer ses propres applications…

Image6

Synology n’a bien entendu pas oublié les utilisateurs mobiles et différents logiciels pour Android, iOS et Windows Phone sont disponibles tels que DS Audio, DS File, DS Photo+, DS Cloud ou encore DS Video. Ils permettent de profiter de tout le potentiel du NAS depuis une tablette, une tablette ou un smartphone.
Outre les outils déjà installés, le DS214 peut recevoir de nombreux logiciels allant de l’antivirus (Antivirus Essential, gratuit) au portail (Joomla, DokuWiki et Drupal) en passant par les gestionnaires de téléchargement, différents serveurs (Mail Server, Mail Station), etc. La liste disponible sur le site de Synology permet de se faire une bonne idée des possibilités offertes.

 

A l’usage, DSM 5.0 est un vrai régal tant par sa qualité graphique que ses performances. L’interface est visuellement agréable et même si graphiquement elle a des points communs avec QTS 4.1 de QNAP, Synology soigne plus de petits détails.

Un hardware à la hauteur

Le DS214 est animé par un processeur Marvell Armada XP Double cœur à 1066 GHz avec prise en charge matérielle du cryptage. Il est épaulé par 512 Mo de DDR3. Contrairement à des modèles plus haut de gamme, la configuration du DS214 est figée et sa capacité mémoire ne peut être étendue. Le processeur Armada XP se montre étonnamment dynamique lors de l’installation d’applications sur le NAS. Le DS214 préserve même une excellente disponibilité lors de tâches qui sollicitent le processeur. Point appréciable, le DS214 accepte les dongles Wifi USB, ce qui lui permet de faire office de point d’accès. Au passage, il fait également serveur d’impression.

Image8
Par rapport au QNAP TurboNAS TS-269 Pro, le Synology DS214 n’est pas équipé d’un monitoring avec des capteurs de température interne et vitesse du ventilateur ou, du moins, ces informations ne sont pas accessibles via l’interface. DSM renseigne cependant la température des disques internes, la charge du processeur, l’utilisation de la mémoire, les transferts Ethernet et l’occupation des disques.

Performances

Afin de ne jamais être bridé par un disque dur, nous testons les performances en écriture avec un SSD Samsung 840 Pro de 256 Go. Connecté au reste du réseau en Ethernet Gigabit, le DS2140 affiche des performances de premier plan avec jusqu’à 112 Mo/s en pointe. Lors du transfert d’image ISO, le taux de transfert est parfaitement constant avec une moyenne de 110 Mo/s. En d’autres mots, le DS214 n’a aucun mal à exploiter tout le potentiel d’un réseau Gigabit.

Copie d’une ISO jusqu’à 112 Mo/s.

Copie de 7974 fichiers de 52 Ko à 181 Mo pour un total de 32 Go : jusqu’à 90,7 Mo/s.

 

L’interface USB 3.0 donne des performances à peines inférieures avec ~100 Mo/s en lecture et aux alentours de 80 Mo/s en écriture en connectant le SSD à un des deux ports arrière. Sans surprise, l’USB 2.0 limite les performances à 30 Mo/s en lecture comme en écriture. Ces performances sont identiques à celles obtenues par le QNAP TS-269 Pro.

Nuisances

Image11Le DS214 est discret mais malgré la présence d’un SSD, il est légèrement audible. Le bruit final dépend cependant des disques installés qui couvriront celui du ventilateur. Nous avons mesuré entre 36 dB(A) à un mètre avec deux disques dans un milieu silencieux (32 dB(A)).

 

Grâce à un processeur plus modeste et moins de mémoire que le TS-269 Pro, le DS214 ne consomme que 26 Watts avec 2 disques durs. Avec le SSD 840 Pro, la consommation au repos n’est que de 8,3 Watts. Compte tenu des possibilités d’hibernation, de la planification de mise sous et hors tension ainsi que du mode de veille avec arrêt des disques durs, le DS214 se montre peu énergivore.

Au final

Image10Grâce à DSM 5.0, le DS214 est très facile à prendre en main surtout pour débuter avec un NAS. Commercialisé aux alentours de 250 €, le DS214 fait partie des modèles les plus accessibles. Il se contente certes d’une « carrosserie » plastique mais la qualité est au rendez-vous. Par rapport au QNAP TurboNAS TS-269 Pro – nettement plus cher – passé entre nos mains dernièrement, le DS214 est équipé d’un hardware moins puissant que sur le QNAP et les fonctionnalités sont un peu moins nombreuses. Au final, Il convient parfaitement aux usages SMB et SOHO recommandés par Synology ainsi qu’à un usage familial.

 

Avec le DS214, Synology fait mouche en proposant un NAS aussi intéressant qu’abordable et facile à mettre œuvre. Le DS214 est certainement le meilleur achat possible pour un premier NAS.

    Ecrire un commentaire