Périphériques réseaux et wifi

Test NAS : le TurboNAS TS-269 Pro de Qnap

20/06/2014
Image6

Image1

Test NAS : présentation

Derrière ce nom un peu barbare se cache un petit NAS deux baies particulièrement bien fini. Et pour cause, le TS-269 Pro appartient à l’offre haut de gamme du constructeur.

Dès le déballage, la qualité du boîtier est notable. Le design est soigné, les matériaux sont de qualité avec des ajustements parfaits et, détail qui nous a surpris directement, des pieds vraiment antidérapants. Sur la face avant, on retrouve le bouton de mise sous tension avec une led intégrée, un bouton « copie intelligente » et 4 leds témoins pour : LAN1, LAN2, USB et eSATA.

Avec seulement 220 x 150 x 100 mm, le TS-269 Pro est compact mais il pèse quand même 1,5 kg sans disque, preuve de l’emploi de matériaux de qualité.

A l’arrière, ce TurboNAS offre 2 interfaces Ethernet Gigabit, 2 ports USB 3.0, 2 ports USB 2.0, 1 interface eSATA et 1 sortie HDMI. L’alimentation est assurée par un bloc externe assez imposant.

Installation

Le TS-269 Pro est très simple à configurer. Le modèle que nous testons n’a pas de disque dur livré, nous avons donc installé un SSD pour ne pas être pénalisés par un disque mécanique au moment des mesures. Les baies s’ouvrent avec une petite clé et libèrent un caddy avec des trous de fixation pour des unités de stockage de 2 ½ ou 3 ½ pouces. Contrairement à d’autres NAS « tool less », sur le TS-269 Pro, il faut visser les unités de stockage au caddy. Une fois le NAS connecté au réseau, il ne reste plus qu’à le configurer.

A votre service !

Le plus simple pour régler le TS-269 Pro est de passer dans un navigateur en allant directement à l’adresse du NAS. Un assistant prend le relais pour les réglages simples tels que mot de passe, configuration du ou des disques avec formatage éventuel, nom réseau de l’appareil, etc. Ensuite, un véritable OS se présente dans le navigateur. L’interface est comparable à celle des tablettes tactiles avec des grandes icônes qui conduisent directement à différents réglages. La présentation est soignée et l’interface aussi agréable que fluide. Même depuis un iPad Air, l’interface présentée dans Safari est aussi rapide que sur PC, la navigation est moins agréable sous Android 4.4 (via une Xperia Tab Z).

Image8

Le Dashboard avec l’outil de monitoring

TS269PRO_08[1]Les « apps » Qfile et Qmanager sont dans ce cas recommandées. QNAP propose également d’autres « apps » pour les devices : Qmusic (partage de musique), Qget(gestion de téléchargements, Android uniquement), Qremote (pilotage du NAS à distance), Qphoto Lite (gestion des photos), VMobile (gestion de caméras de surveillance) et Qmobile (lecture du contenu multimédia à distance). Même si un certain temps est nécessaire pour trouver ses marques, l’interface de type dashboard est vraiment une réussite avec un soin porté dans les moindres détails. QTS 4.1 est un véritable OS de pointe dont les possibilités offertes d’origine sont déjà énormes (voir la section de présentation de QTS 4.1 sur le site de QNAP). Sachant qu’elles peuvent encore être étendues par des applications proposées sur un « store » que chacun peut installer sur le NAS selon ses besoins, les capacités du TS-269 Pro sont vraiment impressionnantes. Soit dit en passant, seul Synology offre autant de possibilités.

Et plus encore…

Le TS-269 Pro s’adresse également en toute logique aux professionnels. Certifié pour VMWare et Cirix, il prend également en charge la technologie iSCSI, s’intègre même dans un réseau avec une authentification Radius et supporte les VPN. Les données des disques peuvent être chiffrées en AES 256 bits certifié FIPS 140-2. D’autres fonctions réseau sont prises en charge comme le WOL (Wake On Lan) et le démarrage planifié. Le TS-269 Pro est prévu pour des sauvegardes sur des serveurs tiers comme Amazon S3 ou encore ElephantDrive ou même pour une sauvegarde complète sur un disque attaché en USB. Il peut également être répliqué sur un autre NAS grâce à la technologie Rsync.

 

Image9

La liste des services présents d’origine est impressionnante.

Image2

De nombreuses fonctionnalités sont disponibles via le store.

A titre indicatif, voici une liste de services disponibles directement depuis le TS-269 Pro : FTP, Telnet/SSH, SNMP, QSynch, serveur Web, serveur LDAP, VPN, MySQL, serveur TFTP et antivirus. Nous avons testé cette dernière fonction. Elle permet au NAS d’analyser le contenu des disques afin d’y trouver d’éventuels virus. La création de tâches automatisées pour l’analyse est prise en charge par un assistant aussi simple que complet.

Un vrai mini PC

TS269PRO_00[1]

 

Le TS-269 Pro est un véritable PC autonome. A l’intérieur, on découvre une carte mère avec un processeur Intel Atom D2700. Il s’agit d’un processeur 64 bits Dual Core avec HyperThreading (donc 4 threads) gravé en 32 nm dont le TDP est de 10 Watts. L’Atom D2700 est cadencé à 2,13 GHz et embarque 1 Mo de mémoire cache. Il dispose même d’un processeur graphique intégré ! D’origine, le TS-269 Pro est livré avec 1 Go de DDR3 au format SoDimm. Un second slot SoDimm permet d’étendre la mémoire (jusqu’à 4 Go maximum).

Des performances de premier plan

Image9

Les ports sont nombreux et le ventilateur très discret.

Les performances d’un NAS dépendent bien entendu des disques installés. Avec un SSD Samsung 840 Pro de 256 Go, nous pouvons être sûrs qu’il n’y aura aucune limite imposée par le média de stockage.
Nous avons ainsi atteint un taux de transfert depuis le NAS et vers le NAS de 110 Mo/s, c’est-à-dire le maximum possible sur un réseau Gigabit (sans Jumbo Frame). Les performances atteintes sur le SSD connecté en eSATA et en USB 3.0 sont à peine moins impressionnantes avec 99 Mo/s en lecture et 80 Mo/s en écriture. Seule l’interface USB 2.0 bride les transferts à ~30 Mo/s.

Nuisances

Le TS-269 Pro est un appareil discret surtout s’il est équipé de SSD, il est pour ainsi dire inaudible. Avec des disques durs, leur bruit couvre celui du NAS et il faut tabler sur ~35 dB(A) à 1 mètre dans une pièce calme (32 dB(A)).
La consommation est également fortement liée aux disques installés allant de 19 Watts avec un disque à près de 30 Watts avec deux disques et 17 Watts pour le NAS seul.

Verdict

Image11Rares sont les produits à laisser une aussi bonne impression que ce QNAP TurboNAS TS-269 Pro. Tout a été soigné tant dans la conception matérielle de l’appareil lui-même que dans l’élaboration du système d’exploitation QTS 4.1. Ergonomie, performances, souplesse et même simplicité sont au rendez-vous malgré des possibilités énormes. Le TS-269 Pro est d’ailleurs selon nous plus proche d’un « véritable petit serveur » que d’un NAS tant il offre de souplesse, de puissance et de services. Nous sommes ici à des lieues des possibilités offertes par les NAS premiers prix.

D’ailleurs le bât pourrait blesser au niveau du prix. Plus de 450 € pour le TS-269 Pro sans disque, c’est conséquent. Mais très rares sont les NAS à pouvoir s’adapter aussi bien à un usage domestique multimédia que SoHo ou (semi) professionnel en couvrant des besoins larges allant du partage multimédia aux services réseaux spécifiques tout en offrant autant de possibilités de gestion et d’accès depuis tablette et smartphone. Il faudra également un certain temps pour appréhender certaines fonctions et services courants voire simplement comprendre leur rôle. Enfin, précisons que le TS-269 Pro n’est pas une nouveauté mais que QTS 4.1, la dernière version du système d’exploitation de QNAP, en fait un produit toujours au goût du jour.

 

    Ecrire un commentaire