Outillage de jardin

Comment bien choisir sa tronçonneuse ?

12/10/2016
couvtronconneuse

Choisir une tronçonneuse ne se fait pas à la légère. En effet, c’est un outil de coupe qui peut s’avérer très dangereux s’il est utilisé à mauvais escient. Le choix de la puissance et de la taille d’une tronçonneuse dépend de l’usage que l’on veut en faire, de la fréquence d’utilisation et du budget dont on dispose.

Les différentes tronçonneuses

Il existe trois principaux types de tronçonneuses et quelques modèles bien spécifiques. Après avoir défini les besoins que l’on a, il est important de comparer les différents modèles et leurs caractéristiques techniques avant de décider lequel choisir : puissance du moteur, longueur de guide, accessoires. Il faut avoir à l’esprit que plus la puissance est élevée, plus le poids, le bruit et les vibrations sont importants.

 

La tronçonneuse électrique 

Cette machine fonctionne en 230 volts et sa puissance de motorisation varie de 1 400 à 2 000 watts selon les modèles. Elle a l’avantage d’être assez peu bruyante, d’être économique et écologique puisque peu polluante. Elle est également relativement légère (de 3,6 kg à 5,2 kg) et s’entretient facilement. Néanmoins, son champ d’action est limité à cause du fil et il est nécessaire de se munir d’une rallonge.

 

La tronçonneuse thermique

Pour ce type de tronçonneuse, vous avez le choix entre un moteur 2 temps et un moteur 4 temps, avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Les moteurs 2 temps : ce sont les plus répandus. Ils sont faciles à démarrer, légers et peu encombrants et offrent un bon rendement. En contrepartie, ils sont bruyants et demandent un mélange huile/carburant.

Les moteurs 4 temps : ils sont plus lourds, mais moins bruyants et moins polluants (fonctionnement au super sans plomb).

Les fabricants sont en train de développer des moteurs thermiques plus écologiques afin de répondre aux nouvelles normes et de réduire les émissions de gaz d’échappement.

La tronçonneuse thermique apporte une véritable autonomie grâce à l’absence de fil. Sa cylindrée, qui peut aller de 22 à 122 cm3, offre un grand choix de puissances selon les travaux à réaliser. De même, sa longueur de coupe peut aller de 20 à 90 cm. Par contre, elle est bruyante, polluante et plus lourde que les versions électriques.

 

La tronçonneuse sans fil (ou sur batterie)

Adaptée pour des travaux ponctuels ou de petites coupes, cette version avec batterie au lithium permet une réelle autonomie du sans fil et une grande facilité d’utilisation. Elle est peu bruyante, ne pollue pas et demande un entretien simple. Par contre, la longueur du guide-chaîne est limitée par la faible puissance du moteur.

Note : pensez toujours à avoir la batterie de rechange chargée (temps de charge de 6 à 8 heures) pour permettre d’augmenter la capacité de travail de la machine.

Tronçonneuse sans fil Aks 2440 -  24 V Lion sans batterie ni chargeur

 

Le coupe-branche télescopique

Avec sa tête de scie articulée et son manche extensible de 2 mètres à plus de 4 mètres de long, c’est l’outil idéal pour atteindre les branches les plus hautes sans effort lors des travaux d’élagage. Léger et maniable, il peut couper jusqu’à 6 mètres de haut.

Note : le coupe-branche est aussi appelé perche-élagueuse lorsque son moteur est placé en bas.

 

La tronçonneuse élagueuse

C’est une tronçonneuse thermique spécifique, idéale pour les opérations d’ébranchage, mais surtout d’élagage, car elle est ultralégère (3 à 4 kg maximum), et peut se manier d’une seule main pour une maniabilité optimale.

Les différents éléments d’une tronçonneuse

Le châssis 

Il sert de poignée de commande et abrite le moteur. Le réservoir de chaîne et le réservoir de carburant sont inclus dans la poignée-châssis monobloc.

 

La poignée de maintien 

Elle permet d’utiliser la tronçonneuse verticalement ou horizontalement.

Tronçonneuse thermique 38 cc - 40 cm Cs 380T + caisse + 2ème chaîne McCulloch

 

La coquille de frein

Elle permet de bloquer immédiatement la rotation de la chaîne en cas de faux mouvement.

 

Le guide-chaîne 

Comme son nom l’indique, il maintient et guide la chaîne en action.

 

La chaîne

Une tronçonneuse se définit aussi par la taille de son guide-chaîne et sa vitesse de rotation. La taille du guide-chaîne varie entre 11 et 120 cm et est proportionnelle à la puissance du moteur. Dans l’idéal, elle doit être au moins égale, voire supérieure au diamètre du tronc à couper. Elle est composée de 3 types de maillons : des maillons entraîneurs avec limiteur de profondeur, des gouges de coupe (droite et gauche alternées) et des pièces de liaison. La longueur des maillons définit le pas de la chaîne.

Chaîne de tronçonneuse 1.1 mm Pour Ake 35-19 S/AKE 35 S

Note : les tronçonneuses sont aujourd’hui équipées d’un système anti-rebond qui évite les effets de recul brusques. Les maillons entraîneurs de la chaîne sont équipés de crochets qui agrippent le bois avant que les limiteurs ne rentrent en contact avec celui-ci.

Les différents accessoires

Le protège-chaîne 

Il permet de transporter la machine en toute sécurité. Il protège la chaîne et évite les blessures corporelles lors des déplacements.

 

L’affûteur de chaîne

C’est une machine électrique à meule rotative, orientable sur plusieurs plans, qui sert à rallonger la durée de vie de votre chaîne de tronçonneuse. Il est également possible de faire affûter la chaîne dans des magasins spécialisés, ou encore de le faire manuellement à l’aide d’une lime.

L’outil multifonction 

Il permet le démontage de la machine pour l’entretien.

 

La lime 

Elle est utile pour un affûtage manuel de la chaîne.

 

La batterie de rechange

Indispensable pour optimiser le temps de travail.

 

Le système d’aide au démarrage 

Certains modèles sont équipés d’un lanceur assisté par un ressort pour réduire l’effort au démarrage.

 

La pompe d’amorçage

Cette pompe manuelle permet de faire remonter l’essence dans le réservoir sans avoir à tirer sur la corde de lanceur plusieurs fois, et évite ainsi de noyer le moteur.

 

Les poignées asymétriques

Une poignée plus longue d’un côté permet de faciliter la prise en main de la machine.

 

Le système de tendeur de chaîne

C’est un bouton qui permet de tendre la chaîne sans utiliser d’outil.

 

Le système de lubrification de chaîne 

Il s’agit d’une pompe qui permet un entretien rapide sans nécessiter d’outil.

 

Les poignées anti-vibrations 

Ce sont des poignées isolées du moteur, et munies d’éléments en caoutchouc qui absorbent les vibrations.

Note : au moment d’investir dans votre tronçonneuse, n’oubliez pas l’aspect ergonomique de la machine, car il est vital de trouver un minimum de confort dans l’utilisation de celle-ci. Soyez attentifs au poids et à sa répartition (qu’il n’y ait pas trop de déséquilibre entre l’avant et l’arrière), au bruit, à la disposition des commandes sur le manche et à la facilité d’entretien.

Que choisir en fonction de l’usage ?

L’abattage 

Préférez un modèle puissant, de préférence une tronçonneuse thermique, en prenant garde que le guide-chaîne soit au moins aussi long que le tronc à couper. Le modèle électrique peut toutefois suffire si les arbres à abattre sont jeunes et que le bois est tendre.

 

L’ébranchage

Une fois l’arbre abattu, il vous faut l’ébrancher avant de pouvoir le débiter. Vous pouvez utiliser la même tronçonneuse que pour l’abattage, mais si vous le pouvez, préférez alors un modèle plus petit et compact, plus facile à manier, qu’il soit électrique ou thermique.

 

Le débitage

Pour débiter votre tronc, il est conseillé de choisir un modèle doté d’une puissance entre 1 500 et 2 500 watts en fonction de la densité, et une longueur de guide-chaîne de 30 à 40 cm, selon le diamètre des bûches. La tronçonneuse électrique peut convenir pour débiter un bois de chauffage, mais il faut s’assurer d’avoir une prise électrique à proximité.

 

L’élagage

Il est possible d’utiliser tous les types de tronçonneuses pour réaliser ce travail, mais privilégiez la sécurité, si vous le pouvez, en utilisant des tronçonneuses spécifiques. Depuis le sol, optez pour un coupe-branche télescopique ou une perche élagueuse, de façon à atteindre les plus hautes branches sans danger. Depuis une échelle, préférez une tronçonneuse élagueuse ou une tronçonneuse compacte, pratiques et légères.

Selon la nature des arbres que vous allez abattre et du bois que vous allez débiter, vous n’utiliserez pas le même matériel.

Le diamètre de vos bûches déterminera la longueur du guide-chaîne, et donc déterminera la machine. Les tronçonneuses électriques et thermiques classiques permettent de couper du bois d’un diamètre de 45 cm maximum. Au-delà de ce diamètre, choisissez une tronçonneuse professionnelle.

De même, il faut être renseigné sur l’espèce d’arbre que vous vous apprêtez à couper, car si certains feuillus comme le châtaignier ou le merisier sont faciles à tronçonner, d’autres comme les résineux sont très résistants à la chaîne et demandent une machine plus puissante.

L’équipement indispensable

L’utilisation d’une tronçonneuse requiert de la prudence, et un équipement adapté s’impose :

– Le casque à visière ou casque à protection faciale.

– Les gants antidérapants.

– Les vêtements avec renforts anti-coupures.

– Les chaussures de sécurité.

– La casque anti-bruit ou les protège-oreilles.

Quelques précautions

– Éloigner les enfants du lieu de coupe.

– Vérifier attentivement sa machine (s’aider du manuel si besoin).

– Ne jamais démarrer la tronçonneuse avec la chaîne déjà engagée dans une coupe.

– Vérifier son matériel (échelle, escabeau).

– Ne jamais tronçonner au-dessus de sa hauteur d’épaule.

– Ne jamais poser au sol la machine en marche.

Notre page dédiée de Tronçonneuses

    Ecrire un commentaire