Piscine

Tout savoir sur l’hivernage de votre piscine

18/01/2017
Bache-Hiver-Piscine

Tous nos conseils pour réussir l’hivernage de sa piscine.

Késako ?

Pourquoi faire ?

Il s’agit d’une opération essentielle pour préserver le bassin de votre piscine mais également son matériel pour éviter les mauvaises surprises.

Rassurez-vous cela n’implique pas, et fort heureusement, de vider totalement votre bassin. Si vous ne faites par cet hivernage de manière sérieuse, le bassin et son liner en seront dégradés.

On peut considérer que celui-ci a pour mission de protéger l’ensemble de votre matériel.

Quand le faire ?

Cette opération peut débuter dès lors que la température de l’eau passe sous la barre des 12°C. En effet c’est à partir de cette température qu’apparaissent les bactéries.

Les différentes méthodes

Il y a deux méthodes actuellement : l’hivernage actif et l’hivernage passif.

 

L’hivernage passif

Aussi appelé l’hivernage complet, c’est le fait d’arrêter totalement la piscine et ses équipements.

Elle est ainsi couverte de sa bâche pour la protéger des intempéries hivernales. Les équipements, eux, sont également bâchés pour éviter le non fonctionnement une fois la remise en route.

Cette méthode est généralement utilisée pour les régions très froides où le risque de gel est très important.

Seul bémol, il ne faut pas faire cela à la vas-vite car toutes les étapes sont primordiales :

  • Commencez par faire un  traitement choc de l’eau, en ajoutant ensuite son pH.
  • Un nettoyage total du bassin et des équipements est préconisé.
  • Baissez légèrement le niveau de l’eau.
  • Stoppez la filtration de l’eau et vidangez tous les équipements pour évacuer l’eau.
  • Versez le produit d’hivernage dans l’eau de votre piscine pour limiter le tartre.
  • Disposez des flotteurs d’hivernage sur l’eau pour limiter le gel.
  • Couvrez votre piscine

 Bache-Hiver-Piscine-Neige-2-1

L’hivernage actif

 

Ici, la piscine continue de fonctionner mais au ralenti (3 heures par jour maximum) : pour maintenir l’eau en mouvement et ses équipements en marche.

Par cette méthode, vous pouvez maintenir une excellente qualité de l’eau.

A contrario de l’hivernage passif, celui-ci convient aux régions du Sud, qui sont relativement plus douces et connaissent moins le gel.

Ici les étapes sont moins laborieuses :

  • Le produit d’hivernage est à verser dans la piscine, il faut renouveler l’opération à quelques reprises.
  • Une vérification périodique du pH et des équipements est primordiale
  • Bâchez la piscine pour éviter les feuilles, le gel et le tartre.

Notre page dédiée Piscine

 

    Ecrire un commentaire