Guide d'achat

Cuisine

Comment choisir son autocuiseur ?

Une cuisson express qui préserve les saveurs et les nutriments, vous en rêvez ? L’invention du physicien Denis Papin n’a pas pris une ride, même trois siècles plus tard ! Le progrès n’a jamais surpassé cette technique de cuisson des légumes, des viandes et du poisson et de stérilisation des bocaux sous-pression. Simple, rapide et saine, la cocotte-minute peut vous faire économiser jusqu’à 25 % d’énergie par rapport à une cuisson au four ou à la poêle ! Cet appareil indispensable se transmet de génération en génération, avec quelques améliorations technologiques en plus. Vous aussi laissez-vous tenter par la cocotte sifflante ! Pour faire votre choix sans pression, Rue du Commerce fait le point sur les critères à prendre en compte, avant votre achat. Les règles d’or de l’utilisation d’un autocuiseur vous aideront également à maîtriser votre appareil.
Lu 12245 fois
auto-cuiseur

Les critères de choix

 

La taille

 

Votre autocuiseur vous servira de longues années. En fonction du nombre de bouches à nourrir, il présente différentes tailles. Pour des repas n’excédant pas 5 personnes, un autocuiseur de 3 litres fera largement l’affaire. En revanche, pour des dîners nombreux, choisissez des appareils de plus de 6 litres (le contenant pouvant nourrir jusqu’à 12 personnes !).

 

 

 De 3 à 4, 5 litres           6 litres               De 7,5 à 8 litres                      10 litres

autocuiseur1

2 à 4 personnes         4 à 6 personnes         5 à 8 personnes            7 à 10 personnes

 

Les poignées rabattables pour optimiser l’espace

 

Un autocuiseur occupe une place conséquente dans la cuisine. Pour le faire entrer dans les placards, certains constructeurs proposent une astuce : les poignées rabattables. Ainsi, l’appareil devient moins large et plus facile à ranger !

 

La matière

 

Le choix de la matière pour un autocuiseur ne réside pas uniquement sur les goûts esthétiques. La résistance et la montée en température dépendent du matériau dans lequel l’appareil est façonné.

 

Vous trouverez des autocuiseurs :

 

  • En aluminium, plus léger
  • En acier, plus résistant

 

Pour une cuisson douce des légumes et des poissons, l’autocuiseur en alu reste le modèle traditionnel. Pour cela, il faut déposer un peu d’eau au fond du récipient. La montée en température transforme cette eau en gouttes qui remontent vers le couvercle, avant de retomber au fond. Pendant  ce temps, les mets cuisent petit à petit en conservant tous leurs apports nutritionnels.

 

Matières

Avantages

Inconvénients

L’aluminium

Très léger

Prix abordable

Fragile

Performance moyenne

L’acier

Très résistant, ne se déforme pas, ne casse pas

Longévité importante

Performance moyenne

Lourd

 

 

La forme

 

Ronde ou ovale, la forme des autocuiseurs dépend de l’utilisation de l’appareil :

 

  • Les autocuiseurs ronds : ils permettent de mijoter et de cuire doucement les légumes, la viande ou le poisson.
  • Les autocuiseurs ovales : ils offrent un espace plus large. Ainsi, les rôtis et les poulets entrent plus facilement sous cette forme.

 

La sécurité

 

Auparavant, les autocuiseurs obligeaient ses utilisateurs à redoubler d’attention pour éviter les incidents. En effet, plus la pression est forte et plus la température à l’intérieur de l’appareil augmente. Attention : la température à l’intérieur d’un autocuiseur peut atteindre 120 °C !

 

La soupape de sécurité

 

Quand la pression est trop forte et atteint 1,8 bar, la soupape, située sur le couvercle, relâche la vapeur, manuellement ou automatiquement afin de réduire la température de cuisson.

 

Les autocuiseurs équipés de capteurs

Les autocuiseurs intelligents intègrent un signal sonore ou visuel qui se déclenche lorsque l’utilisateur doit baisser la pression.

 

Système d’ouverture manuel ou système d’ouverture automatique : lequel choisir ?

autocuiseur2

Les couvercles d’autocuiseurs bloquent la montée de la pression si l’appareil est mal fermé. Pour éviter les brûlures dues à l’ouverture prématurée du récipient encore chaud, les autocuiseurs sont aujourd’hui équipés d’un couvercle de sécurité. Ces derniers ne s’ouvrent pas tant qu’il reste de la pression à l’intérieur de la cuve. Deux systèmes d’ouverture existent : le classique système manuel et le système automatique, plus pratique et perfectionné :

 

Système d’ouverture

Principe

Avantages

Inconvénients

Manuel

L’autocuiseur se referme par un étrier avec serrage à vis ou à l’aide d’un système à baïonnette.

Simple, facile et présent sur de nombreux modèles.

L’ouverture requiert un peu force et les deux mains.

Automatique

L’autocuiseur s’ouvre, selon les modèles, en appuyant sur un bouton central ou en tournant un levier.

Pratique : ouverture d’une seule main !

Aucun

Les options utiles

 

Pour améliorer les performances et faciliter l’utilisation de la cocotte-minute, certaines marques proposent des options très pratiques.

 

  • Le minuteur (amovible ou non), pour ne pas brûler les aliments
  • Un thermomètre, pour une cuisson précise
  • Des programmes de cuisson, pour ne pas se tromper (vitamines, rapides, etc.).

 

 

Les types de produit

 

Un autocuiseur permet de cuire sur tous les feux, qu’il s’agisse d’une plaque, d’un four ou directement d’un foyer dédié.

 

Les autocuiseurs traditionnels sur une plaque

 

Un autocuiseur classique, également appelé cocotte-minute, sert à mijoter, cuire à la vapeur, à l’étouffée, stériliser des confitures et même réchauffer des plats. Ils se posent directement sur une table de cuisson électrique, à induction, au gaz ou encore vitrocéramique.

 

Les autocuiseurs électriques pour aller plus vite

 

Un autocuiseur électrique se compose d’un foyer de cuisson qui se branche sur une alimentation secteur et d’une cocotte hermétique. Pour le faire fonctionner, il suffit de sélectionner le mode de cuisson et de laisser l’appareil cuire les aliments en fonction.

 

Si vous êtes pressés, l’autocuiseur électrique permet de gagner du temps. En outre, sa montée en température rapide engendre une économie d’énergie non négligeable.

 

La fonction « maintien au chaud » de l’autocuiseur électrique

Très pratique, la fonction « maintien au chaud » conserve la température des aliments à l’intérieur de l’autocuiseur le temps de passer à table.

 

 

Bien utiliser

 

Comment fonctionne un autocuiseur ?

 

autocuiseur3

 

L’utilisation d’un autocuiseur reste simple :

 

–   Mettez de l’eau au fond de la cuve (en général deux verres)

–   Placez les aliments à l’intérieur du panier à vapeur

–   Refermez le couvercle

–   Placez la cocotte sur une plaque lancée à sa pleine puissance

–   Lorsque la température de la cuve atteint 100 °C, la soupape libère un peu de pression en émettant un léger « sifflement »

–   La cuisson débute

–   Lorsque la cuisson atteint la durée indiquée, coupez la plaque et libérez la pression via la soupape

–   Une fois que toute la pression a été évacuée, vous pouvez ouvrir l’autocuiseur afin d’y retirer le panier à vapeur. Ses trous permettent à l’eau de s’évacuer, plus besoin de passoire !

–   Laissez refroidir la cuve à température ambiante ou à l’eau froide.

autocuiseur4

 

Astuce : cuire des aliments surgelés

Les aliments surgelés se déshydratent beaucoup plus rapidement pendant la cuisson. Ajoutez un verre d’eau afin qu’ils ne sèchent pas et cuisent correctement.

 

 Comment cuire à la vapeur, à l’étouffée, faire mijoter ou stériliser ?

 

Cuisson

Exemple de plat

Configuration

Puissance du feu

Liquides

Temps de cuisson

Vapeur

Pommes de terre entières

Avec panier à vapeur

Maxi

3 verres d’eau

15 min

À l’étouffée

Pot-au-feu

Sans panier vapeur

Faible

2 litres d’eau ou de bouillon

1 à 2 h

Mijoter

Bœuf bourguignon

Sans panier vapeur

Faible

1 cuillère à soupe d’huile

2 verres d’eau (remplir régulièrement)

45 min à 1 h

Stériliser

Confitures en bocaux fermés

Sans panier vapeur

Maxi

6 verres d’eau

5 min, la cocotte « siffle »

 

Astuce : s’assurer de la bonne stérilisation de ses pots

Une fois la cuisson achevée, tâchez de ne pas vous brûler en enlevant les pots sans les laisser refroidir. Essayez simplement de les ouvrir, si vous rencontrez une résistance, la mission est réussie !

 

Les temps de cuisson avec les autocuiseurs Acticook et Nutricook de SEB

 

La cocotte-minute cuit de façon spectaculaire en divisant par 3 ou 4 le temps de cuisson par rapport à une préparation classique !

 

Voici un petit aperçu de ces temps de cuisson sur les meilleurs autocuiseurs SEB :

 

 

Aliments

Acticook

Nutricook

Haricots verts frais

5 min

6 min

Asperges

4 min

4 min

Artichaut

15 min

13 min

Brocolis surgelés

3 min

2 min

Riz longs grains

4 min

4 min

Épinards surgelés

7 min

7 min

Poulet (1,35 kg)

20 min

20 min

Gigot d’agneau (1,3 kg)

35 min

15 à 18 min

Rôti de veau (1 kg)

17 min

18 min

4 darnes de saumon

4 min

3 min

 

 

Comment prendre soin de mon autocuiseur ?

 

Un autocuiseur résiste aux signes du temps et vous pourrez le garder de longues années.

L’entretien de cet appareil après son utilisation reste simple

 

  • Retournez le couvercle pour l’aérer
  • Nettoyez la cuve après chaque utilisation, laissez tremper la graisse accrochée dans de l’eau si nécessaire
  • La plupart des autocuiseurs supportent le passage au lave-vaisselle, mais ils peuvent également se nettoyer à la main
  • Essuyez avec soin la cuve, pour éviter la formation de calcaire.

 

 

Remplacer le joint de l’autocuiseur

 

autocuiseur5

 

Le joint de l’autocuiseur libère la pression à l’intérieur de l’appareil. Il se remplace chaque année pour éviter d’altérer les performances de l’autocuiseur.

 

Pour choisir le bon joint, il suffit de connaître la marque, la forme et le modèle de sa cocotte.

 

L’opération ne nécessite aucun outil ni expérience particulière. Pour retirer un joint, il suffit de le sortir de son socle. L’opération s’inverse lorsqu’il faut en installer un nouveau en place.

 

 

Produits connexes

 

Un autocuiseur est un appareil à utilisation généraliste. Pour une utilisation spécifique, d’autres outils s’avèrent plus indiqués.

 

  • Le cuiseur à riz

 

Le cuiseur à riz permet de cuire cette céréale parfaitement tout en conservant les vitamines qu’elle contient.

 

  • Le couscoussier

 

Variante du plat en terre d’origine marocaine, le couscoussier se compose d’une partie destinée à cuire la viande et les légumes à la vapeur et d’une passoire qui accueille le couscous.

 

  • La cocotte

Pour une cuisson au four, les cocottes en céramique, cuivre ou verre trempé font mijoter les aliments doucement. La cuisson reste saine et homogène, sans évacuation d’eau.

 

Karine Montintin

Chef produit Électroménager chez Rue du Commerce
Amoureuse et passionnée des produits en électroménager, je souhaite vous faire partager mes astuces, conseils et bons plans !

Cet article vous a-t-il été utile ? notez-le :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Laisser un commentaire

Aidez-nous à améliorer cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.