Téléphonie & Objets connectés Téléphonie mobile

Comment bien choisir son smartphone ?

30/09/2016
choisir-smartphone

Se décider pour un smartphone n’est pas une mince affaire. Il y a du choix, beaucoup de choix et une fourchette de prix très étendue. Et puisque vous allez passer beaucoup de temps sur l’écran de ces téléphones, il est essentiel d’en trouver un qui correspond vraiment à votre budget et à vos besoins !

Choisir un smartphone pour faire…

De la photo et des vidéos

 

 

Le nombre de mégapixels n’est pas un critère déterminant

5, 8, 16, 23… La résolution en mégapixels est un argument systématiquement mis en avant par les constructeurs pour faire la promotion d’un smartphone doué en photo. En réalité, plus il y a de pixels, plus il faudra de lumière pour obtenir une image nette, car ils seront très petits étant donnée la taille réduite des capteurs de smartphones. Au contraire, plus ils sont grands et plus ils absorbent la lumière. Le bon compromis : 16 mégapixels !

Une grande ouverture vaut mieux qu’une petite

Autre critère important à prendre en compte, l’ouverture. Exprimée avec un f/ suivi d’un chiffre, elle indique la quantité de lumière que l’optique est capable d’assimiler. Plus le chiffre est grand, plus la prise de vue avec une faible luminosité sera nette. L’ouverture varie de 1.8, à 2.8.

 

Une image nette grâce à un stabilisateur optique

Pour réduire les images floues lors des mouvements, certains smartphones intègrent un système de stabilisation de l’image. Il existe deux procédés :

  • La stabilisation optique, avec un système mécanique qui vient exercer un mouvement inverse à celui de l’appareil pour annuler le mouvement.
  • La stabilisation numérique : c’est le logiciel qui prévoit les prochains mouvements. Moins performant, ce système rogne la taille de l’image par rapport à son potentiel initial.

 

Des vidéos en Ultra HD ?

Aujourd’hui, de nombreux constructeurs de mobiles se targuent de pouvoir prendre des vidéos en Ultra HD. Ce n’est utile que pour obtenir une séquence vidéo très stable. En revanche, la taille du fichier obtenu va être colossale. Autant dire qu’il faut beaucoup de mémoire de stockage sur le mobile.

 

Un capteur frontal pour les selfies

Les autoportraits (selfies) sont devenus incontournables. Les constructeurs l’ont bien compris et les capteurs frontaux gagnent désormais en qualité. En général, celle-ci est d’environ 5 mégapixels. Toutefois, certaines marques vont bien plus loin et proposent des résolutions allant jusqu’à 13 mégapixels.

 

 

Pour travailler

 

Un grand écran

Un écran de près de 5 pouces est un vrai plus pour consulter un document, ou un message. De même le clavier virtuel va être étiré et plus facile à exploiter pour apporter quelques menues corrections à un document, ou encore répondre à un courriel. Pour les « accros » du clavier physique, reste le PassPort de BlackBerry, avec son clavier physique complet et son écran carré.

Microsoft Lumia 640 XL

 

Deux logements pour des cartes SIM

Un mobile pour le bureau et un autre personnel. Et pourquoi pas les deux dans un seul ? De nombreux constructeurs asiatiques, ainsi que Microsoft avec ses Lumia, proposent une version de leurs mobiles dotée de deux logements pour les cartes SIM. L’iPhone en est toutefois dénué.

 

4G plus que conseillée

Lors de déplacements, il est possible d’exploiter un smartphone comme point d’accès à Internet pour un ordinateur portable. Dans ces conditions, la présence de la 4G/LTE change la donne pour surfer et travailler avec une fluidité comparable à celle du bureau sur l’ordinateur.

 

Un OS pour les pros

En tant que professionnel, mieux vaut faire en sorte de bénéficier d’une certaine forme de continuité entre le moment où l’on utilise le mobile et celui où l’on passe sur l’ordinateur. Un possesseur d’iPhone pourra ainsi répondre à ses SMS ou ses appels via un Mac. Il en est de même sur un PC avec Windows 10 associé à un Lumia de Microsoft animé par Windows 10 Mobile. En revanche, avec Android, les possibilités sont moins nombreuses.

 

 

Faire des activités extérieures et du sport

 

Un écran de taille moyenne et résistant

Une panne de smartphone sur trois provient d’un écran brisé. Pour faire du sport ou des activités extérieures, mieux vaut choisir un mobile d’une taille moyenne (en dessous de 5 pouces). La plupart des smartphones dotés d’un écran solide utilisent la technologie Gorilla Glass 3 ou 4. Elle résiste bien aux rayures et peut encaisser un certain nombre de chocs.

 

Compatibilité ANT+ pour les plus sportifs

Un sportif qui souhaite utiliser son smartphone avec une application de fitness et relever sa fréquence cardiaque devra vérifier si le mobile est compatible avec la norme ANT+ utilisée par les cardiofréquencemètres. Cette technologie est plus économe en énergie que le Bluetooth et permet faire durer le mobile lors d’une longue épreuve sportive. De même les montres connectées ne sont pas toujours compatibles avec l’ensemble des mobiles. Un point à contrôler.

 

Un mobile renforcé

Il existe des smartphones conçus pour les plus baroudeurs ou les maladroits. Ils sont renforcés et répondent à des normes exigeantes en matière d’étanchéité à l’eau et à la poussière. Certains modèles peuvent être utilisés les doigts mouillés, ou avec des gants.

 

 

Surfer sur le Web, visionner des contenus multimédias

 

Un écran Full-HD de grande taille

Pour les amateurs de jeux vidéo sur mobile et de vidéos, disposer d’un écran de grande taille et doté d’une résolution conséquente est un must. Il n’est pas pour autant nécessaire d’investir dans un mobile proposant de l’Ultra HD (4K). Un smartphone affichant sur un écran de plus de 5 pouces une définition Full HD (1.920 x 1.080 pixels) est un excellent choix. À noter que certains modèles de type « phablette », notamment les Galaxy Note 4/5 et Galaxy S7 et S7 Edge de Samsung, peuvent être associés au casque de réalité virtuelle Galaxy Gear VR.

    Ecrire un commentaire