Objets connectés Loisirs Objets connectés Santé Objets connectés Sport Téléphonie & Objets connectés

Comment bien choisir un bracelet ou une montre connectée ?

04/10/2016
smart-watch-821557_960_720

À l’heure des smartphones, alors que la bonne vieille tocante a été remisée au bénéfice du mobile, elle revient au gout du jour en version high-tech. Il faut dire qu’avec des mobiles de plus en plus volumineux, la montre connectée devient une extension appréciable de ceux-ci. En plus d’afficher les messages et les appels sans avoir à dégainer un smartphone de 5 ou 6 pouces, elle permet de piloter la musique qu’il diffuse, de se faire guider, et de donner des informations. Elle sert aussi de coach sportif ou à contrôler la qualité sommeil, par exemple.

La montre connectée, ou « smartwatch », est aussi un accessoire de mode. Il y en a pour tous les goûts. Ainsi, les montres sont dotées de cadrans ronds, carrés, à aiguilles, tactiles, élégants, pratiques,… En version coach sportif, les bracelets et les montres ont également gagné en grâce, afin d’être portées au quotidien, et non pas uniquement lors des séances de sport. Avec une offre pléthorique et des modèles présentant parfois autant d’avantages que d’inconvénients, Rue du Commerce vous aide à faire le choix le plus adapté à vos besoins.

Choisir une montre ou un bracelet connecté idéal pour…

… disposer d’un modèle au design raffiné, compagnon du smartphone

Pour suppléer avec élégance un smartphone, mieux vaut opter pour une smartwatch dotée de son propre système d’exploitation. Pour le moment, on en trouve deux principaux : Watch OS disponible sur la fameuse Apple Watch, ou son concurrent Android Wear de Google qui anime les montres Samsung, par exemple. Sachez que les Apple Watch ne fonctionnent qu’avec les iPhone.

Pour ces OS mobiles, on trouve des bibliothèques d’applications qui sont souvent liées à celles installées sur le mobile. Elles peuvent parfois être totalement autonomes et indépendantes.

Dans tous les cas, les notifications, les messages, les appels et autres alertes reçus sur le téléphone s’affichent sur l’écran de la montre, et son boitier peut vibrer.

Les modèles dotés d’un cadran tactile de forme arrondie ont la côte actuellement car, ils rappellent les montres classiques. Les bracelets peuvent être remplacés, et les marques en proposent de plus ou moins luxueux.

Toutes ces smartwatches sont équipées de capteurs pour relever quelques paramètres physiques (nombre de pas parcourus, nombre d’étages, vitesse de déplacement,…). Pratiquement tous les modèles possèdent un capteur de fréquence cardiaque sous le boitier.

Côté affichage, les écrans Amoled délivrent un meilleur confort. Retenez que l’autonomie d’une telle smartwatch est souvent limitée à une journée. Ces montres se connectent en Bluetooth au mobile, et sont parfois dotées du Wi-Fi pour pouvoir s’éloigner du mobile à la maison, sans pour autant perdre la connectivité avec lui.

Certains modèles de sport très haut de gamme peuvent s’apparenter à ces montres. Elles ne disposent pas d’applications similaires, mais sont légères, étanches, dotées d’un GPS et plus autonomes.

… afficher des notifications, tout en conservant une bonne autonomie

Depuis un an, les horlogers réputés ont commencé à créer leurs propres modèles de montres connectées. Objets de luxe, elles conservent leurs systèmes mécaniques à aiguille, mais ajoutent une connectivité Bluetooth avec le mobile pour en afficher les notifications (SMS, Mails, appels, alertes). Les boitiers vibrent lors de la réception des notifications et parfois des voyants clignotent, ou les textes s’affichent sur une partie de l’écran. La plupart de ces modèles disposent d’une autonomie assez conséquente du fait de l’absence de véritable système d’exploitation et d’un écran tactile affichant l’heure en permanence. L’autonomie peut donc varier d’une semaine, à plusieurs mois. Dans cette catégorie, on trouve paradoxalement des modèles très couteux et d’autres très bons marché.

montre-connectee

Il existe aussi des montres dotées d’aiguilles pour la pratique sportive. Elles n’affichent pas de notifications, mais leurs capteurs évaluent les activités d’une journée et les données sont envoyées au mobile. De même des bracelets connectés pour suivre les activités physiques peuvent aussi servir de montres connectées en affichant les notifications, tout en conservant une autonomie élevée en raison d’un écran monochrome de petite taille et de l’absence de fonctions avancées et d’applications. Sur le mobile, il faudra installer une application dédiée pour pouvoir exploiter les différentes données relevées par la montre et la régler.

… réaliser des activités physiques

Les premières montres connectées proviennent de l’univers du sport. Elles permettaient de transmettre les données relevées par des capteurs cardiaques. Désormais, elles sortent des terrains de sport pour afficher les notifications des mobiles. C’est pour cette raison qu’elles se retrouvent de plus en plus portées en permanence au poignet et que l’on pourrait presque les considérer comme des smartwatches à part entière. Elles se distinguent en deux catégories : les montres et les bracelets.

Plus axées sur le coaching pure et le suivi des performances, les montres sont le plus souvent associées à une ceinture thoracique permettant de relever le rythme cardiaque. Différents procédés de liaison sans fil existent : Ant+ ou Bluetooth. Ces montres sont généralement équipées d’un GPS et parfois d’un écran tactile. Leurs capteurs permettent de délivrer de nombreuses données précises liées à une pratique sportive. Elles seront mises en forme par l’application du mobile.

Plus discrets, les bracelets sont plus rarement dotés d’un GPS et disposent parfois d’un capteur de fréquence cardiaque à LED qui relève cette fréquence au niveau du poignet. Ce procédé reste toutefois moins précis. C’est pour cette raison que les bracelets sont moins pratiques pour suivre une activité sportive de niveau soutenu. Ils se limitent plus à un rôle de coach des activités physiques quotidiennes. Ces mêmes bracelets peuvent être portés la nuit pour relever la qualité du sommeil. De nombreux modèles sont dénués d’écran et ne peuvent donc pas donner l’heure. Ils vibrent lorsqu’ils reçoivent des notifications.

Revue en détail d’une montre ou d’un bracelet connecté

La connectivité

Bluetooth et parfois Wi-Fi

Les modèles de montres les plus aboutis disposent du Bluetooth (LE) et du Wi-Fi. Ce dernier prend le relais lorsque le mobile est éloigné. Certains modèles intègrent aussi une puce NFC prévue pour réaliser un jumelage rapide, ainsi que opérations de paiement sans contact pour les montres dotées d’un véritable OS mobile (Watch OS, Android Wear).

Ant, Ant+

Pour les montres dédiées aux sportifs, certains modèles communiquent avec une ceinture relevant la fréquence cardiaque avec le standard Ant ou Ant+. Si le mobile est aussi compatible avec cette norme, cela lui permet de se connecter directement à la ceinture et de relever les données via une application de fitness. L’avantage de cette technologie est sa faible consommation.

Guide d'achat montre connectée

L’écran

L’écran des montres connectées est souvent imposant, avec une taille débutant à 1,2 pour aboutir à 1,6 pouce de diagonale, soit plus de 4 cm. Il faut dire que cet écran doit être suffisamment grand pour être lisible et utilisable avec le bout du doigt. Plusieurs technologies se concurrencent, avec des écrans e-ink (les plus économes), LCD, P-Oled, Amoled ou Super-Amoled. Tous les écrans ne sont pas tactiles.

Les meilleurs rendus en termes de définition et de couleurs sont les écrans Amoled, ou Super-Amoled. Ils délivrent une résolution autour de 320 pixels.

La forme, le poids

Avec des montres dont la diagonale d’écran tourne autour de 1,5 pouce, la taille du boitier est un critère déterminant. Tout va donc dépendre de la largeur du poignet du porteur. Il y en a pour tous les goûts, avec des bracelets interchangeables, plus ou moins colorés et dans des matériaux classiques ou luxueux. Globalement, la tendance est à l’écran rond rappelant les montres de prestige classiques. Côté poids, les modèles plus lourds sont ceux animés par un véritable OS mobile. Les boitiers sont souvent conçus dans des matériaux nobles et l’électronique embarquée s’ajoute au poids.

De leur côté, les montres et bracelets pour sportifs se font oublier, mais sont constitués de matériaux moins prestigieux et lourds. Elles ont l’avantage d’être totalement étanches.
montre-connectee

L’autonomie

C’est le point faible des montres et bracelets connectés. Elle dépasse rarement 24 h

pour les modèles dotés d’un véritable OS mobile et d’un écran tactile en couleur. Le chargeur est aussi important. Il s’agit parfois d’une prise micro USB ou bien d’un système de recharge propriétaire à ne surtout pas égarer. Certains modèles proposent une recharge sans fil par induction. Dépourvues d’un véritable OS et d’un écran couleur à haute résolution, les montres connectées à aiguille et les bracelets disposent d’une autonomie bien plus importante.

Le GPS

Le GPS est rare sur les montres et bracelets. Pour les applications de navigation, elles exploitent celui du smartphone. En revanche, les modèles pour sportifs intègrent ce dispositif.

Les applications

En dehors de Watch OS, Android Wear et éventuellement Tizen (Samsung), il existe peu de choix d’applications. Elles sont souvent des « compagnons », c’est-à-dire des mini applications connectées à celles présentes sur le mobile. Il existe cependant quelques applications autonomes.

 montre-connectee

Les capteurs

Même sur le bracelet connecté le moins coûteux, on trouve au moins un accéléromètre et un gyroscope. D’autres capteurs peuvent être présents. C’est le cas du baromètre (pour l’altitude) du capteur de luminosité, du capteur de fréquence cardiaque par LED ou de la boussole. Pour les sportifs, mieux vaut préférer la ceinture cardiaque au torse que le système à LED qui ne donne pas des indications aussi fiables.

Le système d’exploitation et la compatibilité

Pour le moment, seuls trois véritables systèmes d’exploitation sont présents. Le plus courant est Android Wear. Il est compatible avec les smartwatches Android et même les iPhone. En revanche, ce n’est pas le cas du Watch OS de l’Apple Watch, qui ne pourra être associé qu’avec un iPhone. De son côté Samsung développe son propre OS mobile baptisé Tizen. Il n’est pas compatible avec tous les mobiles. Ainsi, certaines Gear de Samsung sont limitées à quelques modèles du constructeur.

Les accessoires et options particulières

Des montres peuvent être totalement autonomes en intégrant un espace pour une carte SIM. La présence d’une molette ou d’un remontoir permet de faciliter la navigation sur le petit écran de la montre. Pour la plupart des marques, il est au moins possible de changer de bracelet.

Notre page dédiée aux Montres Connectées

    Ecrire un commentaire