Objets connectés Loisirs Téléphonie & Objets connectés

Comment bien choisir un drone ?

04/10/2016
drone

Depuis quelques années, les drones de loisir sont les stars des cieux. Les modèles actuels embarquent bien souvent une mini-caméra et leur popularité a franchement fait baisser leur prix. Ces appareils volants télécommandés sont disponibles à partir de moins de 20 euros, quand certains modèles culminent à plusieurs centaines, voire milliers d’euros. Pour transformer les premiers tours de rotors en une véritable passion, Rue du Commerce vous aide à prendre de la hauteur afin de choisir un drone adapté à vos envies !

Choisir un drone pour …

Piloter en intérieur ou pour un enfant

Piloter un drone en intérieur est un excellent exercice pour s’amuser, ou s’entraîner avant de passer à un quadri-rotor plus sophistiqué et coûteux. De nombreux modèles d’entrée de gamme peu onéreux permettent de s’initier en intérieur. Ces appareils sont souvent classés dans les jouets et ne sont pas interdits aux mineurs, contrairement à tous les autres drones ou presque. Tous les appareils de cette catégorie sont fournis avec une petite radiocommande et des assistances au pilotage permettant de faciliter la prise en main.

Drone

Mieux vaut choisir un drone de petite taille, doté de protections rigides pour les hélices. La caméra embarquée n’est pas obligatoire, mais présente un petit plus ludique. Il ne faut toutefois pas s’attendre à des miracles, car la définition de ce type de caméra est souvent limitée à 640 x 480 ou 1280 x 720 pixels au maximum.

En général, la petite batterie de ces drones ne leur permet pas de voler plus d’une poignée de minutes. Mieux vaut vérifier si celle-ci peut être extraite facilement et rechargée de façon externe pour pouvoir prolonger une séance avec une seconde batterie. Autre point à contrôler : il y a beaucoup de casse d’hélices lors des crashs contre le mobilier ou les murs. Il faut donc vérifier si elles sont aisées à acheter.

 

Réaliser de belles prises de vues en extérieur

Alors qu’il y a encore deux ans, on ne trouvait des caméras de qualité que sur les drones haut de gamme, désormais celles-ci sont même présentes sur des modèles à prix doux. Si c’est vraiment l’image qui vous intéresse, pour ne pas être déçu, il vaut mieux miser sur un drone coûtant plusieurs centaines d’euros. On trouve de bons modèles à partir de 300 euros.

Prairie, Vue Aérienne, Drone, Machine Volante, Aéronefs

Vue d’un paysage faite par un drone

 

Pour retrouver des images fluides et nettes, ce type de drone est capable de filmer à 60, voire 120 images par seconde et parfois en Full-HD (1080p). Les images sont stockées sur une carte microSD. Les résolutions des capteurs permettant ce genre de prises de vues sont de 12 ou 14 mégapixels. Ces caméras sont parfois orientables et pilotables à distance sur une nacelle motorisée. Dans presque tous les cas, elles sont stabilisées à la fois par des petits amortisseurs et une stabilisation optique ou numérique. Ces drones sont souvent plus grands (environ 25 cm de côté), dotés de moteurs plus puissants et d’une autonomie allant de 15 à 25 minutes. Par ailleurs, en raison de leur tarif plus élevé, ils sont pratiquement toujours équipés de GPS pour éviter de perdre l’appareil. Le pilotage peut s’effectuer à partir d’un smartphone ou d’une tablette en connexion Wi-Fi avec un éloignement maximum de moins de 500 mètres pour un pilotage à proximité ou par télécommande 2,4 GHz pour avoir plus de portée.

Pour faire la course et de l’acrobatie

Dès l’entrée de gamme, de nombreux modèles permettent de réaliser automatiquement des loopings ou des tonneaux. Mais pour s’exercer manuellement, il faut beaucoup de pratique et choisir un drone permettant de régler le niveau de sensibilité. C’est presque toujours le cas, même sur les modèles disponibles à petit prix. Souvent, il existe d’ailleurs trois niveaux pour une prise en main progressive. Toujours pour réaliser des loopings et tonneaux, il faut veiller à ce que les bras disposent de protections, pour éviter à la fois les blessures et les casses trop répétitives d’hélices. Un petit drone prévu pour l’intérieur peut très bien faire l’affaire. Dans ce cas, là aussi, veillez à ce que ces hélices soient faciles à trouver en cas de casse.

Drone, Guy, Personnes, Nike, Sac À Dos, Rue, Route

Il existe une catégorie « racers », dédiée essentiellement à la maniabilité et la course. Ces drones sont conçus pour la vitesse et disposent de pièces robustes légères et non soudées, pour éviter la casse. Une caméra est embarquée pour pouvoir piloter le drone en immersion. Dans ce cas, il est préférable d’investir dans un casque de FPV (immersif).

Détail d’un drone

Pour les vidéos : le capteur et le stabilisateur

Les drones de loisirs embarquent de plus en plus une caméra qui diffuse en temps réel les images sur une tablette ou un smartphone. Pour les meilleures, elles peuvent filmer à 1080p et 60 images par seconde (IPS), voire 120 IPS en réduisant un peu la résolution. Certaines sont orientables à la main, autrement dit au sol, avant le décollage. D’autres peuvent être contrôlées en l’air grâce à un système de motorisation.

Globalement, il faut retenir que les modèles à petit prix délivrent rarement de bonnes images. La résolution est souvent limitée au VGA et l’absence de système de stabilisation donne des images floues et tremblotantes. Enfin, la restitution des couleurs est souvent peu réaliste. Si vous comptez réaliser des vidéos de qualité correcte, il est préférable investir dans un modèle coutant plus de 300 euros.

Autre point essentiel : la stabilisation de l’image, importante pour obtenir des images fluides. Elle est assurée par une nacelle suspendue ou reposant sur des coussinets, et une stabilisation optique ou numérique. En général, c’est cette dernière qui est intégrée. Elle consiste à exploiter un algorithme qui va rogner la surface du capteur vidéo pour compenser le tremblement de l’image. Dans tous les cas les images sont enregistrées sur une carte microSD qui est rarement fournie.

Drone, Vol, Mouche, Rotor, Avion, Bannière

La radiocommande ou le mobile

Les radiocommandes sont plus ou moins évoluées. Elles sont dites de mode 2. Cela signifie qu’elles comportent une manette des gaz à gauche qui permet de monter, descendre et se déplacer latéralement. À droite, une autre manette sert à tourner, avancer et reculer. Les radiocommandes émettent sur une fréquence de 2,4 GHz en France. Leur portée est comprise entre 800 et 1000 mètres (attention à la réglementation). Au-delà, la liaison est perdue. De nombreux drones sont toutefois livrés sans radiocommandes et se pilotent via un smartphone ou une tablette à partir d’une application. Avec les modèles dotés d’une caméra, elle permet de s’initier au pilotage en immersion en affichant la scène sur l’écran du mobile.

 

L’autonomie

Le parent pauvre du drone, c’est son autonomie. Pour faire tourner ses rotors, soulever à la fois l’aéronef et le cas échéant sa caméra, il faut beaucoup d’énergie. C’est pourquoi, en raison de leurs petites tailles et leur faible capacité d’emport, les petits drones disposent d’une autonomie parfois inférieure à 5 minutes.

Pour prolonger les séances de vol, il faut alors vérifier s’il est possible d’extraire facilement une batterie pour en recharger une pendant que l’autre est utilisée. Ce n’est pas toujours le cas, car certains appareils se rechargent uniquement via une prise microUSB intégrée à l’aéronef. Les meilleurs drones et les plus coûteux plafonnent à 25 minutes d’autonomie. La présence d’une caméra amenuise d’autant celle-ci. Ceci dit, rester concentré plusieurs minutes durant à piloter un drone de loisir reste une expérience intense et les secondes sont bien souvent longues et épuisantes.

 

Les moteurs

Alors que ce n’était pas le cas il y a encore deux ans, sur pratiquement tous les drones, les moteurs sont désormais des « brushless » : une technologie de rotor réactive qui ne s’use pas et délivre un rendement optimum. Les brushless ont également l’avantage d’être légers et fiables.

 

Le GPS

Perdre un drone de plusieurs centaines d’euros est rageant. C’est pourquoi ce type de modèle intègre très souvent un module GPS. En cas de perte de liaison, surtout sur un modèle dirigé via le Wi-Fi d’un mobile, le drone va revenir automatiquement à son point de départ et rester en vol stationnaire, jusqu’à ce que le pilote le pose. Sur certains modèles il est possible d’utiliser une application pour programmer un tracé que le drone va suivre grâce à sa puce GPS.

 

Le carénage et les hélices

Drone, Quadcopter, Quadrocopter, Machine Volante

La casse est très fréquente et « normale » sur un drone. C’est pourquoi presque tous les modèles disposent de carénages pour protéger les hélices et surtout les personnes à proximité en cas de perte de contrôle du drone. Il faut toutefois noter que les protections d’hélices les moins solides sont celles qui peuvent être enlevées. Par ailleurs, les hélices doivent être considérées comme de véritables consommables, dont la durée de vie peut être limitée à quelques secondes. C’est pourquoi, pour choisir un drone, mieux vaut vérifier la disponibilité des kits d’hélices et aussi leur tarif.

 

Le nombre de rotors

Trois, quatre, six, huit… Certains modèles multiplient le nombre de rotors. Plus il y en a et plus ils sont stables pour réaliser des prises de vues dans des endroits exigus. Ils peuvent emporter plus de charge et donc de batterie pour parcourir plus de distance. Pour le loisir, la norme est toutefois de quatre rotors. Il est toutefois possible de trouver des hexa rotors (6 moteurs) à moins de 20 euros. Facile à piloter, il est plus stable et nerveux que les quadri rotors. En revanche, son autonomie ne dépasse pas les 5 minutes.

 

La réglementation

Les drones font l’objet d’une réglementation qui évolue énormément. En France la hauteur de survol maximum est de 150 mètres. Les séances de vol en extérieur sont interdites en zone urbaine et dans les espaces publics. Le vol de nuit est interdit et de jour, le drone ne doit pas être perdu de vue. Ces restrictions peuvent influencer votre choix dans l’achat d’un drone si vous habitez en zone urbaine.

Notre page dédiée de Drones

    Ecrire un commentaire