Objets connectés Maison Téléphonie & Objets connectés

Focus : Z-Wave, ce qu’il faut savoir !

01/02/2017
what-is-z-wave-technology

Z-Wave est, pour vous, un mot complètement obscur. Détrompez-vous, c’est le must en choix pour les applications domotiques sans fil. Présentation.

Petit historique 

Crée en 2000 par une start-up danoise, Zenzys, le protocole Z-Wave® est considéré aujourd’hui comme le choix privilégié pour les applications domotiques sans fil.

Ses principes de bases

Z-Wave a quatre caractéristiques techniques importantes telles que :

  • principalement destiné à la domotique
  • relativement sécurisé
  • à double sens : récepteur et émetteur
  • utilisée dans un système de réseau maillé

Utilisant principalement les radios fréquences pour établir un bon lien de communication, permettant ainsi à deux composants diverses d’échanger diverses informations.

Il en ressort 3 types d’informations :

  • de données comme des relevées de températures
  • des ordres comme l’alimentation de l’appareil (On ou Off)
  • des statuts (si l’appareil est allumé ou pas)

A noter que comme pour tout signal sans fil, son débit et sa portée dépendent de l’environnement où il émet. Par exemple, si les murs sont assez épais, alors le signal peut se perdre.

Un réseau maillé : son principal atout

Celle-ci permets l’architecture des réseaux de se construire au fur et à mesure pour n’en faire qu’un.

Prenons l’exemple d’une installation avec deux éléments Z-Wave dans une maison comme une télécommande et une prise commandée. Une fois l’installation faite, les deux sont mis en réseaux.

On peut donc dire que ce réseau est en maillage : une 2ème prise commandée est rajouté dans la configuration du dessus, alors elle sera de suite, reconnue par le réseau.

La composition de son réseau

Lors d’un réseau dit classique, vous avez divers composants reliés au courant 230 volts tandis que d’autres sont alimentés par piles.

Toutefois, pour un meilleur fonctionnement, il est préférable de toujours laisser les composants branchés sur secteur.

Combien peut-on mettre en réseau des composants Z-Wave ?  Maximum vous pouvez en mettre déjà 232, ce qui est non négligeable. Par contre, si vous souhaitez rajouter, il faudra créer un deuxième réseau, obligatoirement.

Conseil 

Pour que le réseau Z-Wave soit réellement parfaitement réalisé, il faut être assidu lors de son installation et de sa construction. S’il y a des modifications à prévoir, il faut prendre les précautions en conséquence.

Ses principes de communication

Vu que chaque module est à la fois émetteur et récepteur, ceux-ci peuvent soit envoyer, soit communiquer à la demandes des informations.

Un accusé de réception est prévu par le module, il est logiquement envoyé par l’expéditeur.

A savoir que si la connexion ne fait pas au réseau, alors l’information reste dans le réseau en suspens.

Avant de commencer à émettre l’information, il vérifie celle-ci pour éviter toute collision avec d’autre.

Ses caractéristiques techniques

La fréquence utilisée du signal est différente selon le pays :

Australie: 921.4 MHz

Brésil: 921.4 MHz

UE: 868.4 MHz

Chine: 868.4 MHz

Hong Kong: 919.8 MHz

Inde: 865.2 MHz

Japon: 951-956 MHz

Malaisie: 868.1 MHz

Nouvelle Zélande: 921.4 MHz

Russie: 869.0 MHz

Singapour: 868.4 MHz

Afrique du Sud: 868.4 MHz

UAE: 868.4 MHz

USA/Canada: 908.4 MHz

 

Ces fréquences sont également partagées avec les téléphones sans fil et autres appareils électroniques que l’on peut utiliser dans notre quotidien. A noter qu’il évite, tout de même, la bande des 2,4 Ghz pour ne pas surcharger les réseaux Wi-Fi.

Ses points forts

C’est un système rapide : vu qu’il est basé sur la radio-fréquence, les signaux en sont très rapidement communiqués. L’envoi et la réception des informations se font dans les 50ms maximum.

C’est un système sécurisé : en créant un réseau domestique, les contrôleurs du Z-Wave créent un code unique pour chaque périphérique. Attention, si vous transmettez une information avec un autre code alors le message ne sera pas reçu.

C’est un système de réception : intégrant la capacité d’émettre et de recevoir une information importante. A savoir que chaque périphérique agit de manière indépendante, et les nœuds du système sont des répéteurs, qui font ricocher les messages jusqu’à ce qu’ils atteignent leur destination.

Notre page « Z-Wave »

    Ecrire un commentaire