Objets connectés Sport

Les trackers d’activité : auto-évaluez votre sport’attitude !

14/10/2014
tracker sport

Un tracker d’activité, qu’est-ce que c’est ?

 

Vous en avez certainement vu sans savoir que c’en était un. La plupart du temps, le tracker d’activité se présente sous la forme d’un bracelet en plastique dépassant d’un polo de sport, d’un chemisier ou d’une manche de costume.

 

Ce bracelet abrite un dispositif électronique qui enregistre et mesure tous vos mouvements en 3 dimensions : nombre de pas effectués dans la journée, dénivelé avalé, distance parcourue, calories brûlées, nombre d’heures de sommeil ou de micro-réveils, etc.

 

Certains vont même jusqu’à mesurer votre rythme cardiaque, la saturation de votre taux d’oxygène dans le sang et le niveau d’UV reçu ! D’autres se connectent à une balance (suivi de la perte de poids) ou à un tensiomètre pour prolonger l’expérience 100 % healthy. Impossible de tricher !

 

Que deviennent les données enregistrées lors de vos activités quotidiennes ? Elles sont transmises à votre ordinateur (via un site web) ou directement à votre téléphone mobile. Une application vous permet alors de suivre la progression de vos efforts depuis une interface simple, à l’aide de diagrammes journaliers, hebdomadaires ou mensuels. Vous pouvez alors suivre votre progression, vous fixer des objectifs et, si vous le souhaitez, partager vos performances du jour sur des sites communautaires. Histoire de vous motiver entre amis ou de lancer quelques défis sportifs.

Le tracker sait aussi se faire coach personnel en vous prodiguant des encouragements, des incitations à l’activité ou en vous décernant des badges, lorsque vous franchissez une étape de votre programme de remise en forme. Un vrai manager en somme !

Les principales utilisations d’un capteur d’activité

 

Affiner un entraînement

Ce petit bijou d’électronique est en premier lieu dédié aux sportifs. Lors de leur entraînement, ils peuvent évaluer l’effort fourni pour mieux le doser, ajuster leur pratique ou s’assurer de leur progression.

 

Auto-évaluer une pratique sportive

Certains trackers permettent également d’affiner la gestuelle dans l’effort, que ce soit pour prévenir le risque de blessure ou optimiser les performances d’un exercice. C’est le cas par exemple des capteurs d’activités spécialisés dans le fitness, la musculation, le tennis (fixé sur la raquette), le golf (clip au gant), ou même la glisse.

 

Réintégrer l’activité physique dans le quotidien

Une utilisation grandissante chez les quadras qui travaillent assis. Objectif : effectuer les 10 000 pas par jour recommandés par l’OMS. Montée d’escalier, marche entre deux stations de métro, ou pour aller faire une course : chaque effort est enregistré par le tracker et restitué sous forme de données en fin de journée. Une véritable motivation pour les sédentaires qui désirent reprendre le chemin du stade. Courrez, vous êtes évalué !

 

Perdre du poids

Les utilisateurs souhaitant allier diététique, sport et perte de poids mettent à profit le capteur d’activité pour dynamiser leur régime. En lien avec une balance connectée, le capteur leur permet d’évaluer chaque jour l’évolution de leur poids (masse graisseuse, indice IMC).

 

Mieux dormir

En captant les mouvements nocturnes de votre bras, l’appareil évalue la qualité de votre sommeil et vous précise les phases d’endormissement et de sommeil profond. En associant sport et meilleure connaissance de leur rythme naturel, les utilisateurs s’attachent à retrouver hygiène de vie et sommeil réparateur.

 

Les critères à retenir pour bien acheter votre tracker

 

Le format du tracker d’activité

La plupart des trackers se présentent sous la forme d’un bracelet. Soyez donc vigilant quant à la composition de ce dernier (caoutchouc antiallergique, résistance à la sueur et à l’eau – douche, natation —). Vérifiez aussi son système d’attache : il n’y a rien de plus énervant que de perdre son tracker au moindre effort…

 

L’autonomie de la batterie

Pile longue durée (plusieurs mois), mais à usage unique, pour les uns. Batterie rechargeable – sur câble ou prise USB – présentant une autonomie de 6 jours environ, pour les autres. Ciblez votre besoin en énergie, au risque de pester après votre tracker qui ne suit pas votre rythme ! Un comble !

 

La synchronisation et la compatibilité avec votre mobile

tracker sport

 

Les modèles récents opèrent pour la grande majorité une synchronisation automatique des données avec votre mobile (via la technologie Bluetooth). Assurez-vous de la compatibilité avec votre modèle de téléphone. De même que celle des applications liées à votre trackers (iOS ? Android ? Les 2 ?).

 

 

La précision des données

Certains trackers se concentrent davantage sur la convivialité de l’interface et l’ergonomie de l’utilisation que sur la précision des données. On regrette ainsi parfois des dénivelés approximatifs et des distances surestimées… Si vous êtes un mordu de running, de randonnées ou de cyclisme, privilégiez des trackers dédiés au sport de haut niveau.

 

Le mode sommeil

Si vous souhaitez exploiter régulièrement cette fonctionnalité, ciblez un modèle avec basculement automatique en mode sommeil. À défaut, il vous faudra tapoter ou appuyer sur votre capteur chaque soir pour l’enclencher, et surtout refaire la manip au réveil pour le désactiver ! On parie que vous l’oubliez 1 fois sur 2 ?

 

Trackers d’activités à petit prix : quelles sont les bonnes affaires ?

 

Le tracker bracelet digital AM3 de Ihealth

AM3 ihealth

 

Ce capteur avec écran fixe sur un bracelet ou clip pour la taille. Simple et intuitif, il mesure les essentiels : pas, distance, calories, sommeil.

Connexion : Bluetooth 4.0. Compatible iOS et Android.

 

Le tracker bracelet SmartBand de Sony

sony smartband

 

Ce tracker multifonctions se démarque en mesurant votre sommeil, vos activités physiques, mais aussi sociales (temps de surf sur le web, de conversation, de prise de photos, etc.). Il vibre pour vous notifier la réception d’un appel ou d’un message.

Attention : compatible Android uniquement (pour le moment), et tablette.

Connexion : Bluetooth 4.0. Étanche (IP58).

 

 

Vous souhaitez un tracker d’activité exigeant et complet ?

Le tracker Polar Loop

polar loop

 

Bracelet de taille unique, mais recoupable. Étanche à 20 mètres. Il mesure : pas, distance, sommeil, calorie, et donne l’heure ! Fixez vos objectifs. Compatible avec les capteurs de fréquence cardiaque Polar H6 et H7 Bluetooth Smart.

Synchronisation : Bluetooth. Compatibilité : iOS et Android.

 

 

Le bracelet FitBit Flex

fitbit flex

 

Le bracelet (1 petit et 1 grand) est doté de 5 LED. Chacune équivaut à 20 % de votre objectif quotidien. L’appareil mesure vos pas, périodes actives, calories brûlées, distance parcourue et qualité du sommeil. Attention : pas d’altimètre. Évaluation du poids à perdre via balance Fitbit Aria. Encouragements.

Synchronisation : Bluetooth. Compatibilité : iOS et nombreux terminaux sous Android.

 

 

Le bracelet Withings Smart tracker Pulse

 

smart tracker pulseDe format mini, ce capteur se glisse dans la poche ou se monte sur un bracelet ou un clip. Doté d’un écran OLED tactile, il mesure vos pas, calories brûlées, distance, dénivelé, sommeil, mais aussi le rythme cardiaque sur demande (prise de pouls sur le doigt à l’aide d’un capteur situé à l’arrière du tracker).

Session repas possible. Synchronisation : Bluetooth. Compatibles : iOS et Android.

À noter que le Pulse O2 peut aussi mesurer le niveau d’oxygène dans le sang.

 

 

Le tracker bracelet connecté Jawbone UP24

jawbone

 

Complet, ce bracelet sans attache mesure vos pas, calories brûlées, distance, sommeil, efforts. Il prodigue des encouragements, propose un réveil en douceur, et session repas (alimentation).

Synchronisation : Bluetooth. Compatible : iOS et Android

 

 

Les accessoires et fonctionnalités indispensables pour votre tracker d’activité

 

Un bracelet ajustable et wearable

Le tracker fluo n’est heureusement plus le modèle standard ! Les bracelets se déclinent en plusieurs couleurs et proposent des extensions ou des recoupes pour s’ajuster à votre poignet. Certains modèles — comme le dernier Withings Activité — se présentent même sous la forme d’une montre horlogère avec son cadran à aiguilles et son bracelet en cuir. Le chic, à la française !

 

Le format mini

Encore plus discrets, les derniers trackers tiennent dans un format équivalent à celui d’une clé USB. Un rectangle (Withings Pulse) ou un rond (Shine de Misfit) de 5 à 9 grammes seulement, que vous portez en pendentif autour du cou, ou que vous glissez dans une poche. Lors d’une pratique sportive, vous montez votre tracker sur un bracelet (poignet ou cheville pour le vélo), un brassard (natation) ou sur un clip à la ceinture (running).

 

Un tracker qui donne l’heure 

Eh oui, ça parait tout bête, mais on garde le réflexe de vouloir lire l’heure sur son bracelet-tracker. Notamment sur ceux dotés d’un écran…

 

L’alarme

Certains modèles proposent une alarme qui vous réveille sans déranger votre moitié ou qui attend sagement une phase de sommeil léger pour vous rendre le réveil plus doux. Mais vigilance quant à l’alarme incitative : votre tracker vibre dès que vous restez un peu trop longtemps sans bouger. Un flicage qui peut se révéler agaçant à la longue (heureusement cette option se désactive) !

 

Et demain ? Quelles évolutions pour les trackers d’activité ?

 

Les nouveaux trackers d’activité modulent leurs formats pour s’adapter à nos modes de vie. De bracelet à mini-capteurs, ils se positionnent aussi à même notre peau comme le prouve le vêtement intelligent de la start-up française Citizen Sciences.

 

razer-nabu-2Chaque mise à jour d’application propose des fonctionnalités supplémentaires. Cette convergence technologique (notamment entre tracker et smartwatch, comme le Nabu de Razer) peut laisser penser que ces objets connectés feront partie de notre quotidien de façon de plus en plus présente. Les capteurs d’activités existent déjà pour les brosses à dents, les plantes (arrosage, lumière), la literie, etc. La médecine préventive n’est peut-être pas si loin…

Face à ces traqueurs de notre quotidien, les conspirationnistes et les paranoïaques n’ont pas fini de s’arracher les cheveux… En attendant, courons !

 

 

 

 

 

    Ecrire un commentaire